BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Connaissez-vous Cappus?

Pièces de Viole 1730 Inédites

À propos du projet


Aidez nous dans la production d'un nouveau disque de la musique pour viole de Jean-Baptiste Cappus. 

Jonathan Dunford - basse de viole Salomon, Paris 1741

Jérôme Chaboseau - basse de viole

Pierre Trocellier - Clavecin 

Notre prochain projet discographique nous tient particulièrement à coeur: de la "nouvelle musique" du 18ème siècle par un maître de viole de gambe peu connu, le dijonnais Jean-Baptiste Cappus.

Produit par le label "Astres Disques", cet enregistrement sera la première édition jamais enregistrée des deux suites de viole de Jean-Baptiste Cappus sous forme de CD.

Un concert du programme de ce disque aura lieu le vendredi 19 janvier à 20h30 à l'auditorium des Avelines de Saint-Cloud, 30 ter Boulevard de la République. L'enregistrement se déroulera à la fin du mois du février 2018 au Chesnay et la sortie de l'album est prévue pour mai 2018.

Bien que fondateur de l'Opéra de Dijon au XVIIIe siècle, chef d'orchestre, violoniste et violiste célèbre en son temps, Jean-Baptiste Cappus est tombé dans l’oubli au XXIe siècle.

Pourtant au XVIIIème siècle il fut proche de son compatriote bourguignon, Jean-Philippe Rameau, et de son frère Claude, qui l’aida dans la création de la première salle d’opéra publique de Dijon.

Des recherches récentes du violiste et musicologue américain Jonathan Dunford dans les archives départementales de la Côte d'Or ont permis de mettre en lumière la vie et la carrière de ce musicien.

La famille Cappus constitue une dynastie de musiciens, bien ancrée dans la ville de Dijon.

Sa réputation déjà bien établie, Jean-Baptiste Cappus est employé comme "musicien" par le prince de Condé, gouverneur de Bourgogne.

Il compose alors deux livres de pièces pour la viole de gambe, le second considéré comme perdu; 1730 voit la publication de son premier livre de « Pièces de Viole » publié à Paris. La page titre le mentionne comme « Pensionnaire de la Ville de Dijon pour la Musique» et « Maître Ordinaire de L’Académie ».

Très enraciné dans ses origines bourguignonnes, Cappus donne souvent à ses pièces de viole des titres évocateurs de cette charmante région:



Jean-Baptiste Cappus signe plusieurs oeuvres scéniques: en 1729 un divertissement « Les Plaisirs de l'Hiver » a été présenté à Versailles pour la Reine. Une cantate de sa main, « Sémélé », est conservée à la Bibliothèque Nationale à Paris.

Jean-Baptiste Cappus loue l'Hôtel de Barres en 1734 et il y donne et dirige des spectacles jusqu'à sa mort. Une description contemporaine d'un concert attire toute notre attention =

Cappus a vraisemblablement été très influencé par Marais. Il utilise dans ses pièces de violes la totalité des marques d’ornementation que Marais publie dans ses livres, ainsi que ses coups d'archet. Et pourtant le langage est bien celui du 18ème siècle, qui par ailleurs sonne beaucoup comme celui de son « compatriote » né six ans auparavant dans la même église, Jean-Philippe Rameau.

Autres albums d'Astres Disques disponibles ici :

https://store.cdbaby.com/Artist/JonathanDunford

A quoi va servir le financement ?

Ce crowdfunding est destiné à couvrir une partie des frais pour la réalisation de l'enregistrement :

  • Prise de son (forfait x 3 jours) = 500 €
  • Direction artistique = 250 €
  • Montage, mixage et mastering (forfait) 1000€
  • Location du clavecin et transport = 350€
  • Pressage des disques avec livret de 8 pages = 1 200 €
  • Photos = 200€

TT 3,500€ HT

Votre participation se fera sous la forme d’un pré-achat de disque.

Pour ceci, choisissez votre forme de participation

Pré-vente

Envoie des CDs dès la sortie presse (un mois environ avant la sortie officielle) :

Le CD seul –  25€
Le CD dédicacé - 50€
Le CD dédicacé plus deux places pour un concert de l’ensemble A 2 Violes Esgales – 100€
(voir ci-dessous la liste des concerts à venir)
Le CD dédicacé plus deux places pour un concert & un repas privé en compagnie d’un des artistes – 150€

À propos du porteur de projet

Jonathan Dunford est américain d'origine et français d'adoption. Peu à peu, il s’impose comme une des principales personnalités dans la restitution du répertoire pour la basse de viole soliste au XVIIe siècle.

Après des études musicales au Conservatoire de New England, il obtient sa maîtrise puis une bourse afin de se perfectionner auprès de Jordi Savall à la Schola Cantorum de Bâle. C’est toutefois en France qu’il passe son diplôme d’état de musique ancienne.

A Paris, Jonathan Dunford entreprend des recherches à la Bibliothèque Nationale et dans différents centres du monde entier sur les musiques inédites pour viole seule. Les publications issues de ces recherches sont publiées aux Cahiers du Tourdion à Strasbourg, la Société Française de Musicologie et le New Grove's Dictionary. Sa méthode de viole française est publiée dans le Royaume-Uni par Peacock Press. En 2004, il est nommé chef d’atelier pour la viole pour la banque de données « Philidor » au Centre de Musique Baroque de Versailles.

Il a publié de nombreux articles sur la viole (Goldberg, l’Oeil, livrets de disques), et participe régulièrement à des émissions radiophoniques (France-Musique, France Culture, Radio Bleu, etc.) et à des émissions de télévision (TF1, FR3 Mezzo).

Sa discographie (principalement chez Accord - Universal Music, France) reflète tout l’amour qu’il porte à la viole. Depuis 2015 il a crée son propre label numérique distribué par CDBaby. On le retrouve dans des formations diverses et dans un répertoire allant du 16ème au 21ème siècle : musique de la Renaissance au cœur d’un consort de violes, répertoire élisabéthain accompagnant des chanteurs, musique baroque en solo ou petite formation, musique traditionnelle chinoise, musique arabe-andalouse (avec Redha Benabdallah ) en passant par des improvisations sur une viole électrique avec le guitariste Fred Frith.

Il se produit en soliste avec son ensemble «A Deux Violes Esgales» qu’il a fondé avec la violiste Sylvia Abramowicz. Mais il est également invité au sein de prestigieuses formations telles que Centre de Musique Baroque de Versailles, La Compagnie Baroque (Michel Verschaeve), ou l’orchestre baroque Le Parnasse Français. Il vit à Paris depuis 1987.