BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Je suis sourde

Nikon Film Festival

À propos du projet

    Bonjour visiteur Ulule. Pour le concours du festival Nikon "Je suis un geste", nous réalisons un film de 2 minutes qui parle au sens large de séduction et d'acceptation de l'autre, et de soi.

    EDIT : merci tout d'abord nous avons atteint l'objectif ulule. Le strict nécessaire étant atteint, vous pouvez encore soutenir le projet pour pouvoir finnancer les comédiens :)

    L'idée du geste nous a donné envie d'utiliser le langage des signes. D'une idée à l'autre, on est venu à l'histoire, courte, d'une femme malentendante qui masque son handicap pour se soustraire à tout jugement, et pour plaire en l'occurrence à un homme. Cela se passe dans une entreprise, dans un bureau, devant un distributeur qui fonctionne mal...


    C'est un drame, c'est une comédie, c'est un film sur le geste. Un geste qui peut en dire beaucoup sur nous-mêmes. C'est un film qui met en scène un personnage qui, comme nous tous, a des défauts, mais qui nous fera comprendre qu'on ne vaut jamais mieux que soi-même - avec nos défauts et nos qualités – en entier.

    Nous trouvions qu'un personnage sourd se développait très bien avec un personnage timide qui retient ses gestes. Il permet une création de situations comiques et dramatiques entre une personne sourde qui le cache et une autre qui l'ignore.

    petite vidéo réacpitulative du projet ulule et du court métrage 

(avec plein de cartes postales..)

Nous mettrons le projet à jour au fur et à mesure (vidéo, images, infos)!

PS : "Je suis sourde" est un titre provisoire :)

Les comédiens :

Marie Thomas

    Après des études universitaires de langues étrangères, Marie Thomas entreprend sa formation théâtrale auprès de Christian Jéhanin, à l'école départementale de théâtre de l'Essonne. Elle intègre ensuite l'école nationale supérieure du tnb à rennes, dirigée par Stanislas Nordey.
Elle créé à rennes, avec des camarades, la compagnieF I E V R E, et travaille en parallèle avec différentes equipes, en bretagne, Alsace et en région parisienne. Son amour du corps et du texte la conduit à participer à des projets de théâtre contemporain, de danse et d'objets, de récitals poétiques, mais aussi de parcours théâtraux et plastiques en plein air et de films d'auteur.

Thomas Pasquelin

Thomas Pasquelin intègre le Conservatoire d'Art Dramatique de Marseille en 2006. Il y découvre le jeu d'acteur et les plaisirs de la scène. En 2009, il entre à l'école du Théâtre National de Bretagne, cycle de formation supérieure de trois ans. Les intervenants défilent et les expériences abondent : un atelier donné au centre pénitenciaire de Rennes, un dialogue de sept jours avec le collectif d'un théâtre palestinien, des échanges internationaux, des stages radiophoniques... Il y développe une méthode de travail pour aborder les textes, quels qu'ils soient ; et des mots, d'en "extraire la sève", d'y goûter.

    Aujourd'hui il travaille avec le théâtre de Lorient en tant qu'acteur et donne des ateliers en tant que comédien formateur, il monte des spectacles en extérieur avec la compagnie Veillée d'Armes et crée des récitals de poésie.

L'équipe technique :

Lucille Leroy-Jacquement : technicien son

Sarah Thibout : assistante réalisatrice

Marie Daugan : chef-opérateur

Alex Le Bras. Réalisateur

Si le projet vous plaît et que vous voulez voir le film sortir mi-décembre, vous pouvez nous soutenir et avoir accès à des contreparties en échange :)

À quoi va servir le financement ?

EDIT :    Merci à vous ! Le projet a atteint le strict minimum dont il a besoin. Vous avez le droit de continuer de soutenir le projet pour qu'on puisse financer les comédiens (oui on trouve ça important) et louer un deuxième reflex, afin d'assurer le tournage qui s'avère possible mais diantre (!) compliqué. Tous les détails ci dessous...

    Une superbe association étudiante, « Scèn'art », nous prêtera déjà lumière et son.
    Ce projet Ulule a pour vocation de financer pour un jour la location de

  • unreflex Nikon D 800 et ses objectifs
  • unenregistreur externe
  • une épaulière  soit environ 190 euros.

12,50 € reviendront à Ulule (5%de la collecte)

   Les euros restant serviront au défraiement des comédiens, à l'achat de décors et il se peut à la location de "petits équipements"(maquillage, etc...). Si vraiment on est ric rac, on abandonnera la location de l'enregistreur externe qui n'est pas primordial (mais qui sert à avoir une très bonne image, disons le).

  • Après une réflexion honnête sur les futurs conditions de tournage, pour assurer nos arrières, la location d'un deuxième réflex et de ses objectifs risquent d'être de mise (risque du coucher du soleil sans avoir le temps de finir le tournage...). Par conséquent, selon le budget nous louerons ou non l'enregistreur externe, qui coûte ce qu'il coûte... L'image sera tout de même de bonne qualité :)

Voici deux plafonds maximum qui nous permettraient d'être à l'aise :

  • 600 euros : Super à l'aise

Double location (reflex, et enregistreur ! etc...) : 

nous pourrons louer donc deux reflexs, deux enregistreurs pour une qualité forte... 350 euros

Les 250 euros restant reviendraient aux comédiens tout d'abord, et maquillage, décors...

  • 500 euros : Très à l'aise :

On louerait deux réflexs mais qu'un enregistreur externe. = 300 euros.

Les 200 euros restant reviendraient aux comédiens tout d'abord, et maquillage, décors.

   Toutefois, les suppléments reviendront principalement aux comédiens et à la location d'un deuxième réflex, et ce avant l'utilisation du budget pour le maquillage, et les enregistreurs externe (50 euros de locations par enregistreur externe)

Merci d'avoir lu, visiteur ulule !

À propos du porteur de projet

Je m'appelle Alex Le Bras, j'ai 22 ans. Je fais des vidéos durant mon temps libre depuis 3 ans.

    Pour une biographie des ces dernières années, j'ai :

  • fait mon premier court métrage l'année dernière. https://vimeo.com/117937471 (pour l'édition du Nikon de l'année dernière). Une histoire d'amour entre deux êtres coincés dans une fiction.
  • été deux ans membre d'un jury pour plusieurs festivals de cinéma à Nantes (festival "Univerciné", présidé Par Louis-Jean Ropars), expérience riche en plaisir et en rencontres.
  • rédigé articles et critiques pour le magasine MUST
  • interviewé quelques réalisateurs (le réal Barnaby Southcombe, la directrice artistique de Batman Begin's et Harry Potter 7 part 1 Sloane U'ren...).
  • Il m'arrive de cadrer des projets de Thibault Oskian, réalisateur parisien.

    J'étudie actuellement à Rennes 2 en Licence de cinéma