BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

GRAINES ET CINEMA

SEMENCES PAYSANNES : UN LIEN AVEC LA SYRIE

À propos du projet

WaoooOOoooOOOoo !

On a suivi les chiffres qui montent, qui montent, avec dessourires jusqu'aux oreilleset desétoiles dans les yeux

MERCI LES AMI.E.S !

Nous sommes toujours en chemin, en camion... Quelques aléas sur la route, mais toujours plus de belles rencontres et surtout cette belle sensation que celle de se rapprocher du printemps...

Malgré les sourires, les blagues, les paysages, les rencontres... une amertume immense, une frustration d'enfer, et toujours cette furieuse envie d'en défaire ! 

On a donc décidé de continuer ce ULULE ! D'essayer voir si on pouvait arriver jusqu'à 8 000 Euros !

On se dit que tout est possible et qu'il va en falloir des sous pour réaliser tout plein de jardins !

Tous les dons comptent : nous fonctionnons sans aucune subvention, par choix politique.

Pour en savoir plus sur les brevets sur le vivant : ICI, un article d'Inf'OGM.

ALORS ! CONTINUONS ENSEMBLE À PLANTER DES JARDINS !!

Choukrane 
!! شكرا

DES JARDINS POTAGERS

DANS LES CAMPS DE REFUGIES SYRIENS AU LIBAN

SEMONS LA RÉSISTANCE !

Alors que le mois de mars commémore les 5 ans de la révolution, la Syrie fait face à une grave crise alimentaire et un désastre humanitaire sans précédent. Au milieu de ce conflit total, l'alimentation est utilisée comme arme de guerre sur les populations civiles par les différents groupes armés (siège alimentaire de zones urbaines, spéculations sur les marchés locaux, blocage des aides, destruction des moyens de production, etc). 

Depuis plusieurs années, le Liban a accueilli un grand nombre de réfugiés syriens, dont plusieurs centaines de milliers vivent dans les camps de la vallée de la Beqaa. Leurs conditions de vie s'aggravent de jour en jour, avec des aides qui s'amenuisent, des déplacements fréquents, et un accès aux ressources de plus en plus difficile.

Parce que la terre est à la base même de l'humanité, et l'autonomie alimentaire un droit fondamental, une agriculture de subsistance s'est développée à l'intérieur des camps. Depuis les débuts de la révolution syrienne, la souveraineté alimentaire et l'autosuffisance est sur toutes les lèvres et dans tous les esprits : face au états de siège et dans la vetusteté des camps de réfugiés, il faut planter, et se réapproprier une agriculture simple et efficace. C'est ainsi que des jardins voient le jour, dans tous les interstices possibles. 

GRAINES ET CINEMAsouhaite mettre en place de nouveaux jardins potagers dans les camps et organiser des ateliers de formations et de sensibilisation à l'agriculture paysanne pour donner aux réfugiés le pouvoir de subvenir à leurs propres moyens de subsistance.

Dessin de Zozo, inspiré de la 'Danse de Matisse', de Tammam Azam.

Jardins dans les camps de réfugiés à l'intérieur de la Syrie. 

À l'été 2015, GRAINES ET CINEMA organisait une tournée estivale avec le Cinéma Numérique Ambulant (CNA) : 6 mois de cinéma plein air, sur écran géant, dans les communes de 17 départements français du pourtour méditerranéen. La tournée se voulait un moyen dynamique de développer le réseau de collecte de semences paysannes de la France vers la Syrie, en s’adressant à la fois aux associations, aux collectivités locales et au grand public.

Après un premier voyage pour la Turquie, à la rencontre de paysans syriens exilés, GRAINES ET CINEMAreprend la route en mars pour développer son nouveau projet agricole au Liban.

Projection dans les Cévennes, lors de la tournée de cinéma dans les villages. 

Discussions avant la projection, lors de la tournée de cinéma, dans les Pyrénnées Orientales. 

A quoi va servir le financement ?

NOTRE NOUVEAU PROJET AGRICOLE

Lors de sa tournée de cinéma, et grâce au soutien de paysans militants et généreux, l'équipe deGRAINES ET CINÉMAa collecté des semences paysannes méditerranéennes, afin qu'elles puissent s'adapter au mieux aux conditions agro-climatiques locales. Celles-ci ont déjà toutes été mises en culture ! Ce sont plusieurs centaines d'hectares qui fleurissent ou fleuriront ce printemps. 

Aujourd'hui, afin d'améliorer au mieux notre travail et la capacité d'adaptation des semences, nous souhaitons aller à la rencontre des paysans libanais pour collecter des variétés paysannes locales.

Il faudra alors les multiplier, sélectionner les caractères souhaités, extraire et conditionner les semences, ainsi que créer la batterie d'outils pour leur diffusion et bonne utilisation. 

Car s'il est important qu'elles puissent être cultivées avec succès, partager les savoir-faire de la reproduction de la semence est le véritable objectif commun. Que chacun soit en mesure de s'approprier les techniques ainsi que les variétés,  avec l'espoir que se construisent peu à peu de multiples petits conservatoires de la semence paysanne au Proche-Orient. 

En effet la question du patrimoine paysan et de sa destruction est primordiale dans ces temps de violences chaudes, qui laissent poindre de nouveaux potentiels pour les fers de lance de la modernisation agricole et industrielle, qui sont bien souvent intimement associés aux acteurs de conflits. 

Participer à la préservation des patrimoines et à la mise à disposition des moyens d'autonomisation agricole font donc partie d'un combat plus large, celui de la paysannerie qui doit lutter pour exister au travers du XXIème siècle.

Notre activité consistera donc à accompagner des lieux de multiplication/sélection de variétés paysannes avec (i) la mise à disposition d'un ensemble de variétés paysannes méditerranéennes, (ii) des outils pédagogiques sur la production de semences, dont des extraits du film Les Semences Buissonnières traduit en arabe, (iii) un accompagnement à la production, à la conservation et à la diffusion, avec des ateliers de formation à l'agriculture intégrée (techniques agro-écologiques répondant aux restrictions globales qui leur sont imposées) et à la production de semences.

Avec les associations SOILS PERMACULTURE et SYRIAN EYE, nous pourrons réaliser ces objectifs notamment dans les camps de réfugiés de la Beqaa, où nous avons déjà passé 6 mois en 2014.

Ils ont voulu nous enterrer mais ils ont oublié que nous étions des graines !

Peinture murale de l'artiste Zoo Project, à Tunis, pendant la révolution. 2011

AMI-ES, CURIEUX-SES, MILITANTS-ES :

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS POUR FINANCER CE NOUVEAU PROJET AGRICOLE ET ENGAGÉ !

Merci du fond du coeur. Et venez donc nous rencontrer au Liban !

Variétés anciennes issues du Potager d'un Curieux, à Apt. 

Un budget à 5 000 euros (ou plus!) :

Outils pédagogiques d'apprentissage de la culture maraîchère1 000 €
Rédaction, graphisme et impression des fiches pédagogiques   250 €
Rédaction, graphisme et impression des fiches de suivi associées à chaque sachet de semences  250 €
Traductions en arabe  400 €
Documentation  100 €

Packaging et distribution des semences  200 €
Sachets d'emballage  70 €
Etiquetage  30 €
Main d'œuvre et logistique 100 €

-

Construction d'une pépinière  800 €
structure/plaques de semis  450 €
Terreau  70 €
Gasoil Motopompe   180 €
Divers accessoires  100 €

Ateliers de formation à la production de semences   800 €
Plaques de semis, Terreau  200 €
Irrigation, Gasoil + location Motopompe   300 €
Divers accessoires  100 €

Création des outils de culture agro-écologiques (grelinette, binette, etc) 200 €

Production, extraction, tri, conservation de semences  1 500 €

Structure de stockage de semences  500€

Main d’œuvre  350 €

Jeu de tamis  200 €
Etagères  50 €
Bidons et sacs (contenants)  80 €
Déshumidificateur  70 €
Divers accessoires  100 €
Outils de séchage/tri/seaux/bocaux/mixeur  150 €

Vie au Liban  (2 pers – 90 jrs)700 €
Vie commune et hébergements  550 €
Transports locaux   150 €

Une partie de ce crowdfunding servira aussi à vous envoyer des contreparties faites avec nos petites mains !

Omar Ibrahim peintre et calligraphe syrien réfugié en France devant une de ses toiles.

À propos du porteur de projet

Ferdinand Beau est ingénieur agronome spécialisé dans les agricultures méditerranéennes. Il s’intéresse aux thématiques de l’agriculture familiale et de la souveraineté alimentaire.

Zoé Beau est diplômée de Coordination Artistique Internationale. Elle a travaillé pour le Cinéma Numérique Ambulant (CNA) en Afrique de l'Ouest et en France ainsi que pour Amnesty International France, une organisation de défense des Droits Humains. 

Au Liban, lors du voyage à vélo !

LES DÉBUTS DU PROJET

GRAINES ET CINÉMA est un projet collectif (partenaires semenciers et militants en France, en Grèce, en Allemagne, en Turquie et au Liban) initié et animé par les frère et sœur Ferdinand et Zoé Beau, après un voyage à vélo de 9 mois autour de la Méditerranée, de la France au Liban. 

C'est en participant à un projet de jardin pédagogique sur le toit d'une école à Chatilah (camp de réfugiés palestiniens au Liban), qu'ils ont eu envie d'aller plus loin et ont conçu GRAINES ET CINÉMA

En utilisant l'été passé l'outil culturel des ciné-rencontres sur les places de villages en France, ils ont cherché à redonner la parole aux syriens en diffusant leurs témoignages. A raconter l'histoire de la révolution syrienne tout en alertant sur les techniques de guerre pratiquées, souvent liées à la destruction des moyens de productions agricoles: technique dite de la terre brûlée, villes ou villages assiégés afin d'affamer les populations civiles, minage des champs, bombardements ciblant les pompes à eau, les moissons, les boulangeries, les moulins... Dénouer les langues, informer et s'organiser ensemble pour construire un réseau solidaire et lancer une dynamique française de solidarité envers la société civile syrienne assiégée. 

Plus d'infos ici :

Article du journal Reporterrehttp://reporterre.net/Des-semences-paysannes-pour-les-paysans-syriens-un-bel-exemple-de-solidarite

Notre voyage en Turquie et la rencontre agricole à laquelle nous avons assisté, c'est ici, sur France Culture dans l'émission Terre à Terre : 

http://www.franceculture.fr/emissions/terre-terre/semences-dans-la-tourmente

http://www.franceculture.fr/emissions/terre-terre/rencontres-internationales-seme-ta-resistance-2

Retrouvez-nous sur notre Facebook : Graines et Cinéma