BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Itinéraire en Pologne

A la croisée des mémoires : Voyage scolaire à Cracovie et Auschwitz

À propos du projet

Description du projet en quelques mots

Deux classes de 3ème du collège Adolphe Chérioux de Vitry-sur-Seine, Val-de-Marne.

Quatre enseignants : deux professeurs d’Histoire-Géographie ; deux professeurs de Lettres Modernes.

Un objectif : organiser un itinéraire en Pologne à la croisée des mémoires et de leurs disciplines.

Objectifs pédagogiques

Le collège Adolphe Chérioux, dans lequel nous travaillons, est lié à l’histoire de la Résistance à l’oppresseur nazi.

Le 21 août 1944, Paul Armangot, président du Comité de Libération de Vitry-sur-Seine et lieutenant FTP, était fusillé avec sept compagnons d’armes et de barricades. Les patrouilles allemandes, alors en déroute, à quelques jours de l’arrivée des troupes canadiennes qui allaient libérer la ville, tuèrent ces hommes pour l’exemple.

En juin 2014, soixante-dix ans après, une trentaine d’élèves de notre collège leur rendirent hommage en jouant une pièce musicale inédite, en chansons et en poèmes. A leurs côtés, des anciens combattants et leurs familles.

Cet hommage fut aussi une première étape d’un travail commun, interdisciplinaire, porté sur la réflexion quant à l’articulation entre Histoire et Mémoire, notamment en classe de Troisième.

Le projet d’un itinéraire en Pologne, à Cracovie et à Auschwitz-Birkenau, nous est apparu, l’an passé, comme une évidence.

Certains de nos élèves avaient pris conscience que, dans leur ville, dans leur quartier, à deux pas de leur collège, l’Histoire s’était invitée sous la forme d’un événement tragique.

Aller en Pologne cette année, c’est offrir à d’autres élèves la possibilité de confronter leurs cours d’Histoire et de Lettres, leur savoir et leur propre culture aux traces de la barbarie dans un pays chargé de mémoire.

Préalablement, tout au long des deux premiers trimestres de l’année scolaire, nous aurons envisagé la Seconde Guerre mondiale et, plus particulièrement, la déportation des populations juives et tziganes, et la Résistance à l’oppresseur, dans les domaines des littératures et des arts, à travers un filage, de séquence d’apprentissage en séquence d’apprentissage ; nous aurons, au travers de documents historiques ou œuvres autobiographiques, œuvré à mettre en valeur la différence fondamentale entre la charge affective de la mémoire et la mise à distance nécessaire du discours historique, qui cherche à rendre des faits intelligibles ; nous aurons pointé les effets parfois pervers de la méconnaissance : le racisme, l’antisémitisme, le négationnisme par exemple.

Objectifs ambitieux, mais réalisables, tant la curiosité de nos élèves est à la hauteur de ce grand projet.

Organisation du voyage

Le voyage a été organisé auprès d’une agence de voyage basée à Cracovie.

Notre interlocuteur, Henryk Kowalik, a été rencontré en août dernier par un membre de notre équipe.

_ L’hébergement : les 2 nuits à Cracovie auront lieu dans une auberge de jeunesse située dans le centre-ville.

Situation de l’auberge de jeunesse dans Cracovie.

_ Repas : les petits déjeuners sont servis à l’auberge de jeunesse et les paniers-repas sont distribués chaque matin pour le déjeuner. Le dîner aura lieu dans un restaurant dans la vieille ville.

Programme jour par jour

Mardi 7 avril :Culture polonaise et résistance intellectuelle

Panorama : la ville de Cracovie

Transfert en autocar du collège Chérioux de Vitry-sur-Seine à l’aéroport Charles de Gaulle.

Arrivée à l’aéroport de Cracovie.

Accueil par notre guide accompagnateur et transfert en autocar au centre ville de Cracovie.

Installation à l’hôtel et visite de la vieille ville : Eglise Notre Dame et Université Collegium Maius (voir image ci-dessous) et musée de l’“Usine Schindler”.

Quartier libre autour du Rynek (voir image ci-dessous)

Dîner dans un restaurant de la vieille ville.

Mercredi 8 avril : Internement et système concentrationnaire

(Ce jour-là, notre guide accompagnateur ne sera pas présent car à Auschwitz, seuls les guides habilités par le musée sont autorisés à proposer des visites guidées. Ils sont spécialement formés et particulièrement préparés à toutes les questions des groupes scolaires).

Petit déjeuner et panier-repas.

8h00 : Départ pour le musée Auschwitz-Birkenau (70 km -1h30).

Visite du musée par un guide francophone (9h30 – 15h30).

Retour à Cracovie vers 17h00.

Découverte des bords de la Vistule et du Palais Royal "Wawel" (voir image ci-dessous)

Dîner dans un restaurant de la vieille ville.

Jeudi 9 avril :La communauté juive et la Shoah

Petit déjeuner et panier-repas.

Visite du quartier juif et de la synagogue Remuh.

Visite de l’ancien ghetto.

Transfert à l’aéroport de Cracovie en autocar (vers 17h) et départ vers Paris (vers 20h).

Arrivée à l’aéroport Charles de Gaulle (autour de 22h) et transfert vers le collège Adolphe Chérioux en autocar.

Arrivée prévue en fin de soirée de Vitry-sur-Seine.

Poursuites du projet

Au terme du voyage, trois poursuites et restitutions sont envisagées.

_ Les élèves réaliseront une frise chronologique géante et interactive où se superposeront plusieurs temporalités : celle des événements historiques, celle du discours historique sur les événements, et enfin celle de la mémoire collective, qu’elle se décline sous forme d’œuvres d’art ou de décisions politiques. Son thème sera l’« invention de la mémoire de la Seconde Guerre mondiale »

Ce travail réalisé par les élèves pourra constituer l’un des supports présentés à l’occasion de leur participation au Concours National de la Résistance, dont le thème en 2014-2015 est "La libération des camps nazis, le retour des déportés et la découverte de l’univers concentrationnaire".

_ Lors de leur visite du camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau, les élèves auront réalisé un travail photographique de qualité.

Le privilège sera accordé, non pas à la volonté de montrer l’architecture du camp dans sa totalité, mais dans ses détails. On aura donc privilégié des compositions rapprochées à des plans d’exposition – l’idée étant de rendre compte de l’expérience du voyage dans ce lieu de mémoire à travers des clichés qui sauront montrer, dans les détails, tant l’humain que l’inhumain.

Au retour du voyage, les photographies seront développées puis ré-envisagées par les élèves dans des travaux de collage ou photomontage.

_ Chaque élève aura eu en sa possession, au cours du voyage, un carnet à spirales format A5. Celui-ci sera complété lors du voyage par des questionnaires, photographies, croquis et réflexions personnelles.

Lors de notre retour, certaines réalisations pourront être sélectionnées pour créer un carnet unique relatant notre parcours, et l’ensemble de ces travaux pourra faire l’objet d’une exposition au collège Chérioux et/ou dans son domaine.

À quoi va servir le financement ?

Coût total du voyage

Le coût total du voyage s’élève à un peu plus de 12 000€ pour les deux classes de 3ème et leurs 4 accompagnateurs.

Financements

Notre objectif est évident : multiplier les actions et récolter le plus de subventions possibles afin de réduire le coût du voyage pour les familles de nos élèves.

Dans nos estimations les plus ambitieuses, les familles paieraient entre 125 € et 150€, soit 5125 à 6150€ pour l’ensemble des foyers.

Nous comptons récolter 1500€ grâce à l’aide directe du Foyer d’Animation Culturelle de notre collège, et pour un ensemble d’actions menées par nos élèves et nous-mêmes au sein de l’établissement.

Le Conseil Général du Val-de-Marne et la mairie de Vitry-sur-Seine pourraient nous aider dans notre entreprise.

Nous espérons un soutien du Fonds pour la Mémoire de la Déportation et du Ministère de la Défense.

Chers donateurs de la communauté ULULE, à quoi servira votre aide ?

Évidemment, votre aide aura, en grande partie, pour conséquence directe de réduire la participation des familles, que nous espérons la plus raisonnable possible.

ULULE pourra nous aider aussi à acheter à chacun de nos élèves un beau carnet à spirales, sur lequel ses notes et ses croquis, ses idées et ses émotions pourront être écrites et dessinées.

Enfin, nous attendons de vous que vous nous aidiez, in fine, à faire partager ce voyage avec les autres élèves du collège, les parents, l’ensemble de la communauté de Chérioux, la mairie de Vitry-sur-Seine et vous-mêmes, par le biais des expositions envisagées.

À propos du porteur de projet

Yvelle Lorena, professeur d’Histoire-Géographie.

Titulaire d’un Master, enseignante depuis dix ans en lycée et collège dans l’Académie de Créteil. Elle a rencontré de nombreux élèves s’interrogeant sur le monde qui les entoure.

Elle a la chance de connaître tous les élèves qui participeront au voyage (étant en charge des divisions de 4ème l’an passé). Les réflexions et interrogations extrêmement fines et pertinentes de cette jeune génération l’an dernier l’ont convaincu qu’il fallait donner vie à ce projet. Cette part de l’histoire leur pose question (comment expliquer tel ou tel événement historique qui aujourd’hui leur paraît insensé).

Associée au projet Histoire des Arts en 6ème elle apprécie le travail interdisciplinaire et transversal. Elle espère pouvoir s’investir dans des expériences pédagogiques originales et inédites chaque année.

Amélie Regnauld, professeur d'Histoire-Géographie.

Agrégée d'Histoire, elle enseigne depuis trois ans dans le secondaire. Elle a déjà participé à l'organisation d'un voyage scolaire, avec des lycéens, à Rome, en Italie. Elle est très attachée, dans sa pratique pédagogique, à l'articulation entre savoir académique, approche transdisciplinaire et ouverture culturelle.

Madeleine Sadin, professeur de Lettres Modernes.

Titulaire d’un Master 2, enseignante depuis trois ans au collège Chérioux, elle a été la professeur principale de certains des élèves de 3e participants au voyage lorsqu’ils entraient en 5e et qu’elle découvrait son nouvel établissement. Ce voyage met en lumière les liens créés tant par le suivi pédagogique des élèves que par ces trois ans à leurs côtés.

Travailler sur la mémoire et ses témoignages lui permet de renouveler ses pratiques pédagogiques et de mettre en œuvre des activités transdisciplinaires ; expérience qu’elle sait toujours féconde, tant pour les élèves que les professeurs, notamment au sein de sa co-animation de l’option Histoire des Arts en 6e et en 5e.

Certifiée FLS (français langue de scolarisation), elle a souhaité se spécialiser dans l’accueil des publics d’élèves primo-arrivants, convaincue que l’école doit porter l’intégration et la réussite de tous les collégiens.

Pierre-Michel Sailhan, professeur de Lettres Modernes.

Titulaire d’un DEA, enseignant depuis dix ans en lycée et en collège, il est professeur principal de 3ème depuis son entrée en fonction au collège Adolphe Chérioux de Vitry-sur-Seine.

Le travail sur les textes de témoignage lui est plus important que tout autre, parce qu’il est l’occasion de travailler en interdisciplinarité, et parce qu’il est un des seuls moments où histoire et Histoire se rencontrent pour questionner la notion de récit.

Il a été, en juin 2014, l’un des acteurs de l’organisation d’une cérémonie en l’honneur de résistants vitriots. Ce travail sur la Mémoire, celle des lieux, se poursuit dans la réalisation de ce projet de voyage en Pologne.