BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Inspiration Vermeer

Création photographique de 12 scènes de genre

À propos du projet

 Création d'une collection de photographies avec une magnifique équipe...
...une série inspirée par les tableaux de Johannes Vermeer*.

Quoi ? Créer des ambiances vermeeriennes, scènes de genre de groupe ou de personnage isolé, en privilégiant couleurs et lumières préférées par le peintre. Des visages pas toujours éclairés, des sources de lumières multiples…

Il s’agira davantage de créer des scènes de genre baignées dans une certaine ambiance que de performances techniques (comme d’autres peuvent le faire magistralement cf. Bill Gekas) ou encore que de reproduction de tableaux célèbres (La jeune fille à la perle ou La laitière, ...).

Pourquoi ? Les scènes dégagent toutes un calme, une relation au Monde paisible. Il s’agit donc bien de relation à l’autre, au Monde, simple et emprunte d'Amour que je souhaite proposer au lecteur.

Avec qui ? Une dizaine de modèles, une coiffeuse, une maquilleuse, et bien sûr la complicité des propriétaires des lieux... Maison et château.
Nous aurons le grand plaisir de travailler avec Marie Theis qui a accepté d’emblée de faire partie du projet. Elle sera une complice de choix, en tant qu’habilleuse mais aussi pour sa collaboration scénographique (et peut-être aussi en tant que modèle !).
Voir le travail et la démarche de Marie

Comment ? Nous allons jouer -parfois- d'anachronismes (chuuuuut... ;-) ) dans des cadres XVIIIe s. et antérieur, avec des costumes et des coiffures réfléchis, servant des scènes telle que "La tatoueuse", "La danseuse", "La photographe", etc. Un travail de lumière subtil, accepter la lumière naturelle, la compléter parfois. Le choix des lieux où seront jouées les scènes dépend essentiellement de la distribution de la lumière naturelle (donc de la disposition et de la surface des fenêtres) ainsi que des espaces et des mobiliers.

Production/Diffusion La collection comptera entre 20 et 30 photographies présentées en avant première sur le site www.isabellelecomte.com avant l'exposition.
Si le déroulement -et le financement- du projet le permettent, les tirages d'art seront réalisés dans la foulée pour donner naissance rapidement à l'exposition "Scène de genres 2018" (lieu ?) au courant du deuxième semestre de l'année prochaine. L'édition d'un livre -avec en bonus les photos du off- est en projet également.

___________________________________________________________

Ci-dessus, un exemple d’ambiance avec à gauche ce détail supposé être un autoportrait du peintre et à droite une "photo test" rapide avec Lucile (pas de travail de costume, de lumière, ni de scenario décidé) pour évaluations diverses.
_____________________________________________________________

Vermeer reste essentiellement connu pour ses scènes de genre. Celles-ci présentent, dans un style qui conjugue mystère et familiarité, perfection formelle et profondeur poétique, des intérieurs et scènes de la vie domestique, pour figurer un monde plus parfait que celui dont il a pu être le témoin. Ces œuvres de la maturité présentent une cohérence qui les rend immédiatement reconnaissables, et qui se fonde notamment sur des associations de couleurs inimitables — avec une prédilection pour l’outremer naturel et le jaune —, une grande maîtrise du traitement de la lumière et de l’espace, et la combinaison d’éléments restreints, récurrents d’un tableau à l’autre.

« Vous m'avez dit que vous aviez vu certains tableaux de Vermeer, vous vous rendez bien compte que ce sont les fragments d'un même monde, que c'est toujours, quelque génie avec lequel ils soient recréés, la même table, le même tapis, la même femme, la même nouvelle et unique beauté, énigme à cette époque où rien ne lui ressemble ni ne l'explique, si on ne cherche pas à l'apparenter par les sujets, mais à dégager l'impression particulière que la couleur produit. »

— Marcel Proust, La Prisonnière, 1925

*En savoir plus sur Vermeer

A quoi va servir le financement ?

  • Journées préparatoires (prise des mensurations des modèles, essai coiffures, test de scènes, mise au point des lumières).
  • 12 demi journées de prises de vues.
  • Les prestations des partenaires:
    - Habilleuse (et fournitures),
    - Coiffeuse,
    - Maquilleuse.
  • Le défraiement des modèles (déplacements, un pourcentage à la vente du livre et des photos sera par ailleurs prévu).
  • La location éventuelle de matériel (éclairage, ...) et des lieux.
  • Les frais de bouche et autres frais divers.
  • La réalisation (et l'envoi éventuel) des contreparties offertes dans le cadre de ce financement et la commission Ulule bien entendu.
  • Si le palier est atteint et que les contributions vont au-delà du seuil de 2600 euros, je pourrais alors rapidemment faire réaliser les tirages d'art pour la première exposition de la série voire éditer le livre de cette aventure.

À propos du porteur de projet


Je pratique la photo depuis l'adolescence - années 80, à l'époque les mains dans les produits, ambiances baignées par la fameuse lumière rouge... dans un club de quartier.
Puis j'ai assisté à la naissance de la photo numérique, coïncidant alors avec mon métier de graphiste dans le monde de la communication visuelle - qui m'a permis de suivre les évolutions techniques des matériels et logiciels.
J’ai décidé de développer la création artistique depuis quelques années. Ma première expo date de 2012.
Parallèlement, je crée et anime des stages et ateliers photos ainsi que des formations professionnelles sur le thème du numérique (divers logiciels) et continue mon travail de graphiste (mise en page, site web, etc.).

La démarche

Mon intention est de « passer » au lecteur des alchimies d’énergies positives – traduites mais bien présentes, « qui font du bien » au cœur, et ce parfois en rendant la lecture de l’image inhabituelle afin que le cerveau « re-connaisse » le minimum, que la pensée s'apaise pour faire place à un silence, si infime soit-il.

Les précédentes collections

C’est une démarche globale « Amoureuse », d’où le nom d’une autre collection « Amema » (de l’esperanto « porté par ou vers l’Amour ») collection qui propose un temps de relation avec des modèles, sans intention particulière, juste être en relation.


Voir la collection Amema


Ma recherche n’est pas une recherche du beau, et l’outil photo me permet de déroger facilement aux règles (notamment les flous dans la collection « Touche »). Capter et traduire une ambiance plutôt qu'un sujet.


Voir la collection "Touche"

"Les Végétales" présentent une association humain/végétal par un jeu de superposition, invitant à sentir des énergies complices.


Voir la collection "Les Végétales"

 

Outre les collections ci-dessus, j'aime saisir les ambiances de la forêt, capter encore et encore les énergies complexes qui créent des papillons dans le ventre.
Ce travail quotidien est visible sur ma page FaceBook, sur laquelle j'aurai plaisir à vous accueillir.

Merci merci merci
<3
Bien à vous,

Isabelle

 

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet