BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Inf'OGM le journal

Un nouveau journal citoyen

À propos du projet

Depuis 16 ans, l'association Inf'OGM enquête sur l’actualité mondiale liée aux OGM et aux semences et analyse l'information pour la rendre la plus compréhensible et complète possible à tous les citoye

Aujourd'hui nous faisons appel à votre soutien pour financer la nouvelle formule de notre journal  et un mini-guide pédagogique sur les OGM.

C'est vrai… Le sujet est d'autant plus complexe qu'il est difficile de faire le tri entre toutes les informations qu'on reçoit. D'où proviennent-elles ? Y a-t-il un intérêt économique ou politique derrière telle ou telle information ?

C'est pour vous aider à répondre à toutes ces questions qu'Inf'OGM existe !

Et bien détrompez-vous ! Certes, la seule plante transgénique (maïs MON810) autorisée à la culture en Europe est interdite pour cet usage en France depuis 2008… Mais d'autres OGM transgéniques sont présents dans nos assiettes et des « OGM cachés » commencent à se répandre dans nos champs...

  • Via les importations

Actuellement, ce sont environ 4 millions de tonnes de soja génétiquement modifiés qui sont importés chaque année en France. Alors à quoi servent-ils s'ils ne sont pas vendus dans nos supermarchés ? Ils nourrissent notre bétail.

©Inf'OGM - Dessin d'Hélène Bonardi

Et comme il n'y a aucune obligation d'étiqueter la viande, les œufs et le lait issus d'animaux nourris aux OGM, vous consommez peut-être régulièrement ces produits sans le savoir.

  • Et dans nos champs ?

Selon le ministère de l'Agriculture, en 2014, 17 000 hectares de colza et 110 000 hectares de tournesol génétiquement mutés pour être rendus tolérants à un herbicide ont été semés en France, sans étiquetage ni évaluation sanitaire et environnementale. La modification pour ces plantes consiste à les exposer à de forte doses d'herbicides pour que leur génome mute de « lui-même » (principe dit de mutagenèse aléatoire), sans insertion d'un gène extérieur (a contrario, il y a insertion dans le cas des OGM transgéniques).

Et une multitude de nouvelles techniques de modification du vivant (Crispr Cas9, mutagenèse dirigée, cisgenèse, etc.) ont vu le jour récemment et sont sur le point d'être mises sur le marché...

Le sujet OGM reste donc un enjeu majeur d’intérêt général en France et il est important de continuer une veille d'information citoyenne sur ce sujet.

A quoi va servir le financement ?

Développer notre journal bimestriel pour que l'information soit plus claire et plus accessible, avec une plus grande variété d'articles. C'est notre ambition pour 2016 !

 

Pour cela nous allons revoir notre maquette et vous proposer une nouvelle formule :

Inf'OGM, c'est une équipe de 6 personnes, dont 4 journalistes professionnels aux compétences complémentaires (science, droit, agronomie, philosophie, science politique...).

Pour réaliser notre journal bimestriel, il nous faut environ 64 500 € par an (rédaction, impression, envoi, gestion des abonnements...) auquel s'ajoute plus de 80 000 € pour notre information gratuite en ligne.

Actuellement, la majeure partie de ce montant est pris en charge par des fondations privées (Fondation Charles Léopold Mayer pour le progrès de l'homme, Fondation de France, Goldsmith, Un Monde par Tous ... ). La vente des journaux équivaut à seulement 1/6 de ce coût et les financements privés sont de plus en plus difficiles à obtenir.

Grâce à cette campagne Ulule, nous souhaitons augmenter significativement notre part d'autofinancement, en faisant appel à la générosité des citoyens donateurs, ceux là même pour qui nous écrivons.

1 -La nouvelle maquette. Pour rendre accessible une information parfois complexe, il est important de soigner la forme sous laquelle l'information est présentée. Nous souhaitons ainsi vous proposer un journal aéré, coloré et imagé, que vous aurez envie de dévorer ! À hauteur de 3 000 €.

2 - Une partie du temps de travail de rédaction à l'interne et l'élargissement de notre champ d'investigation en faisant appel à des rédacteurs extérieurs. Le temps indispensable au travail d'enquête et de rédaction est actuellement le plus gros poste budgétaire de l'association. À hauteur de 13 500 €.

3 - Une participation à la recherche iconographique. Sur des thématiques complexes comme celle des OGM, il est important de pouvoir s'appuyer sur des schémas, des infographies, des illustrations permettant au lecteur de mieux comprendre les enjeux. À hauteur de 3 000 €.

4 – La recherche de points de distribution pour accroître nos abonnements. En effet, nous souhaitons augmenter nos ventes, ce qui nous permettra de devenir plus autonomes dans notre fonctionnement. Ce financement participatif a pour objectif de nous permettre d'atteindre ce second pallier : plus de fidèles lecteurs, ce sont des financements plus pérennes dans le futur. À hauteur de 2 000 €.

Vous souhaitez nous proposer un point de distribution pour le nouveau journal ? Contactez Julie au 09 50 78 65 40.

5 – Les frais relatifs à la campagne de financement participatif. Ces frais comprennent les frais d'utilisation de la plateforme Ulule.com soit 2 500 € auxquelles s'ajoutent les frais de nos prestataires vidéastes et dessinateurs qui nous ont appuyés lors de la campagne. À hauteur de 3 500 €.

À propos du porteur de projet


Notre équipe salariée est composée de Christophe, Éric, Fredéric, Guillaume, Julie et Pauline.

 

 

Accompagnés au quotidien par 12 formidables administrateurs bénévoles nous travaillons d'arrache-pied pour vous concocter un nouveau journal.

  • Christophe est le rédac chef du journal et du site. C'est lui qui coordonne toutes les éditions du journal : de l'organisation des comités de rédac jusqu'à l'envoi du journal à l'impression. Il occupe aussi d'autres postes en fonction des besoins de l'association : rédacteur, informaticien, programmateur Web... vous l'aurez compris, c'est un fonceur ! Une idée lancée et hop il s'affaire déjà à sa réalisation.

 

  • Éric est notre journaliste scientifique. Aucun morceau d'ADN n'a de secret pour lui et ses articles nous aide à mieux comprendre les enjeux des différentes techniques de modification génétique. Du haut de ses montagnes alpines, il profite également de la vue dégagée sur l'Europe pour surveiller les autorisations de mise sur le marché des nouveaux OGM.

 

  • Frédéric, journaliste spécialisé sur les questions des semences, il est aussi notre secrétaire de rédaction.... Aucun article n'échappe donc à sa relecture minutieuse. Une question sur les semences paysannes ? Les lois encadrant les brevets ? Sans aucun doute, Fred vous donnera la réponse adéquate!

 

  • Guillaume est le petit dernier d'Inf'OGM ! Arrivé il y a tout juste un an, il occupe le poste clé de responsable administratif et financier. C'est Guillaume qui se charge de récolter tous vos dons et qui part sans relâche à la recherche de nouveaux partenaires... Mais il garde toujours un peu de temps pour faire une blague ou un jeu de mots au détour d'une conversation.

 

  • Julie est notre responsable des communications. C'est elle qui a la mission de rendre les OGM et autres procédures de comitologie intéressants et compréhensibles par tous.... pas facile hein ;) C'est aussi elle qui s'occupe de relayer aux médias et aux citoyens les articles de ses collègues journalistes. Comment ça, vous ne saviez-pas qu'InfOGM avait une page Facebook et un compte Twitter ?

 

  • Pauline (ou le meilleur pour la fin !) est responsable de notre veille juridique. Juriste et spécialiste en droit de l'environnement, elle est incollable sur les thèmes de l'étiquetage des aliments OGM et de leurs procédures d'autorisations. Toujours armée d'une tablette de chocolat (bio, équitable, et sans OGM s'il vous plait), elle lit à travers les lignes des Codes rural et de l'environnement comme personne et mitonne de délicieux articles pour nous aider à mieux comprendre les lois qui encadrent notre alimentation.

Plus de la moitié de notre financement est assuré par des bailleurs privés. C'est pourquoi nous essayons de diversifier au maximum nos sources de financement, notamment grâce à ce crowdfunding.

Parmi nos bailleurs privés (en 2015) on retrouve :

Mais aussi l’association nationale des communes sans OGM (ANCSOGM), les entreprises Orri de Planès et Les jardins de Castelnau qui ont reversé 1% de leur chiffre d’affaire à Inf’OGM dans le cadre du programme 1% pour la planète, sans oublier notre partenaire Biocoop.

 

Notre site : www.infogm.org

Notre journal : http://www.infogm.org/-suivre-l-actualite-

Nos ouvrages : http://boutique.infogm.org/dossier-thematique

FAQ

  • Comment puis-je obtenir un reçu fiscal ?

    Pour obtenir un reçu fiscal, la valeur de la contrepartie reçue ne doit pas excéder 25 % du montant de votre don. C'est pourquoi, seulement 3 de nos offres (10€, 25€ et 130€) comprennent l'envoi d'un reçu fiscal.

    Bien entendu, si vous choisissez de ne pas recevoir de contreparties, nous vous enverrons un reçu fiscal (à partir de 10 € de dons).

    Dernière mise à jour : il y a 1 année, 8 mois

  • Quand recevrais-je ma contrepartie ?

    Les contreparties ne seront envoyées qu'à partir du 20 mai, date de fin du crowdfunding et seulement si le montant total a été récolté avec succès !

    Dernière mise à jour : il y a 1 année, 8 mois

  • Quand recevrais-je mon reçu fiscal ?

    Si vous avez choisi de faire un don sans contrepartie ou une des trois offres (à 10€, 25€ et 130€) qui donnent accès à l'émission d'un reçu fiscal, vous recevrez votre reçu fiscal avec vos contreparties, à partir du 20 mai 2016, date de fin du crowdfunding et seulement si le montant total a été récolté avec succès.

    N'oubliez pas de nous communiquer votre adresse postale à cet effet!

    Dernière mise à jour : il y a 1 année, 8 mois

  • Je préfère envoyer un chèque de soutien à cette campagne. Est-ce possible ?

    Oui, vous avez la possibilité de faire un chèque pour soutenir cette campagne.

    Téléchargez le bon de participation et renvoyez nous le par la poste accompagné de votre paiement.

    Notre adresse postale :

    Inf'OGM
    Mundo-M
    47 avenue Pasteur
    93100 Montreuil

    Vous serez enregistré comme les autres participants et, à ce titre, vous recevrez la contrepartie associée à votre don.

    Dernière mise à jour : il y a 1 année, 8 mois

Poser une question Signaler ce projet