BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Rapport sur les inégalités en France

Contre les inégalités, l'information est une arme.

À propos du projet

Le Rapport sur les inégalités en France paraîtra en juin ! Aidez-nous à le financer. Grâce à vous, nous aurons des moyens pour faire connaître plus largement ce document et ses conclusions. Y compris auprès de nouveaux publics, grâce à la réalisation de vidéos et d'infographies.

Vous trouvez que les inégalités sont choquantes et qu’elles constituent une menace pour les fondements de notre société ? Aidez-nous à publier le prochain Rapport sur les inégalités en France. Nous avons besoin de votre soutien pour éditer un ouvrage qui va peser dans le débat. Vous participerez à construire un outil d’information unique en France.

Les inégalités sont au cœur des tensions sociales, exacerbées par plusieurs années de stagnation du niveau de vie des plus modestes et de politiques favorables aux plus aisés. La menace de la mise en place d’un régime autoritaire, portée par le sentiment d’abandon des couches populaires et d’une partie des classes moyennes est de plus en plus grande. Si nous voulons l’éviter, nous devons lutter pour davantage de justice sociale. Et pour cela, il nous faut un diagnostic solide.

Les privilèges des plus riches et des plus diplômés nous indignent. La situation des ouvriers ou employés, des femmes, des jeunes, des personnes qui ne sont pas de la « bonne » couleur de peau ou qui n’ont pas la « bonne » orientation sexuelle notamment constitue un scandale. Nous le clamons haut et fort. Pour autant, l’Observatoire des inégalités refuse d’utiliser les inégalités comme un produit de communication. Nous voulons dresser un état des lieux exigeant et nuancé, capable d’orienter les politiques à venir. Un constat sans démagogie, qui dénonce ce qui se dégrade mais qui montre aussi ce qui s’améliore.

Tous les deux ans, le Rapport sur les inégalités en France dresse un panorama complet organisé en cinq thèmes (revenus, éducation, travail, modes de vie, territoires). Nous révélons et analysons les inégalités entre catégories sociales, de genre, de nationalité ou d’âge notamment. Ce document s'appuie sur les dernières données disponibles. Plus de 200 tableaux, graphiques et infographies sont analysés et accompagnés de définitions et d'explications simples. Composé de données et de textes clairs, il est destiné à un large public.

Accessible, mais sans concession. Ce livre de près de 200 pages est un travail collectif d’expertise indépendante unique en France. Rédigé par une équipe qui, depuis plus de quinze ans, observe et analyse les inégalités. Il reçoit le soutien et les encouragements d’un grand nombre de chercheurs issus des différentes disciplines qui éclairent la question : économistes, sociologues, statisticiens, politologues, etc.

A quoi va servir le financement ?

Notre (ou demain « votre ») rapport ne pourra voir le jour que si vous nous y aidez. Chaque versement compte pour nous et fait l’objet d’une contrepartie. Pour 45 euros par exemple, vous bénéficierez d’une réduction d’impôt de 29,70 euros et nous vous enverrons le livre dès sa parution.

Grâce à vos contributions, nous pourrons engager les frais nécessaires à la fabrication du rapport : préparation du texte pour l’édition, mise en page. Nous donnerons le feu vert à l’imprimeur ! Nous prévoyons d’imprimer au moins 2 500 exemplaires. À parution, nous comptons vendre ce rapport au prix maximum à 9,50 € (+ frais d'envoi).

Si nous n’atteignons pas ce premier palier, nous ne pourrons pas imprimer notre rapport. Ulule vous restituera votre soutien.

Le rapport peut paraître ! Pour mettre le livre dans un maximum de mains, nous voulons en augmenter le tirage. Nous y croyons : en 2015, les 1 500 exemplaires de la première édition se sont vendus en cinq mois. En 2017, la deuxième édition a été fortement relayée par la presse et le tirage de 2 500 exemplaires, plus adapté, est également épuisé depuis plusieurs mois ! Avec ce deuxième palier, nous pourrons commander un tirage plus important à l’imprimeur.

À ce niveau, vos contributions aideront l’Observatoire des inégalités à lancer une campagne de communication sur les réseaux sociaux, à l’aide de visuels réalisés par notre graphiste, et à réaliser des vidéos de présentation des chiffres-clés présentés dans le rapport. Il s’agit de toucher de nouveaux publics via des canaux très fréquentés.

Et enfin, vous aidez « tout simplement » l’Observatoire des inégalités à se développer et à inventer de nouveaux outils de lutte contre les inégalités, comme des photos, des vidéos ou des infographies. Nous en avons besoin ! Savez-vous que l’Observatoire des inégalités est financé à plus de 50 % par les dons de particuliers, engagés à nos côtés ? Votre appui est indispensable.

À propos du porteur de projet

L'Observatoire des inégalités, existe depuis quinze ans grâce à vous. Organisme d'information indépendant unique en France, nous ne recevons aucun fonds de grandes entreprises du secteur marchand, ni de syndicats, de partis ou encore d’élus. Nous disposons de très peu de subventions publiques et nous refusons toute publicité sur notre site Internet. Nous vivons pour l’essentiel de dons de particuliers et de nos propres actions (édition, formation, conférences, etc.).

L'Observatoire des inégalités a été fondé en 2003. Son site internet, www.inegalites.fr, s’est imposé comme la référence en matière d’information sur les inégalités, il reçoit environ trois millions de visites par an. Sa lettre d'information gratuite est diffusée auprès de 15 000 abonnés.

L'Observatoire des inégalités dispose d’un conseil scientifique composé de chercheurs qui travaillent sur les inégalités. Son équipe salariée est composée de quatre personnes. Il dispose du soutien d’un réseau de bénévoles actifs.

Nous comptons sur vous pour pouvoir éditer ce nouveau Rapport sur les inégalités en France. Merci d'avance !

Crédits : visuels © anandita.studio pour l'Observatoire des inégalités. Vidéo réalisée par © Herezie pour l'Observatoire des inégalités. Photo © De Visu.

Share Suivez-nous

FAQ