BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Images vagabondes

Un projet de livre de photographie

À propos du projet

Pourquoi soutenir un projet qui raconte d’abord une passion : celle de la photographie ? Depuis toujours, elle m’accompagne et en dehors de quelques passages en pointillé, la magie de la boîte noire même transformée en écran plat, m’a toujours rattrapée.

Mes photos parlent de beauté et de finitude, d’harmonies et d’inquiétudes, de nature et de macadam, d’éphémère et d’éternité… Images vagabondes déroulent à travers une cinquantaine de visuels et dans un désordre assumé, le fil de ces thèmes récurrents. J’ai choisi de légender moi-même mes photographies. Pour le plaisir de l’écriture et parce qu’il me semblait que le prolongement par les mots de l’émotion initiale apportait un supplément de regard.

Vous avez compris l’importance que j’attache à faire aboutir un projet qui d’une certaine manière clôt un travail de plus de 20 ans. Il a néanmoins un coût de fabrication qui ne me permet pas d'en assumer, seule, la totalité.

Si sa finalisation vous intéresse, vous pouvez soutenir ma démarche en y contribuant financièrement. En fonction de votre participation, il vous sera donné la possibilité de choisir la photo qui vous plaît. 

Déjà toute ma reconnaissance aux généreux contributeurs qui m'aideront à faire aboutir un projet qui me tient à coeur. 

 

"Capturer l'instant. Clic-clac.Faire mouche. Repérer l'environnement. Se poster. Attendre sa cible. Shooter. En espérant faire tomber les masques. Ça fleure la mixité, les quartiers populaires de Paname: Stalingrad, le canal de l'Ourcq, la porte d'Aubervilliers et les Buttes Chaumont. Les couleurs peuvent flasher, tromper, étonner. Mais c'est sans édulcorant. Les images respirent la sincérité. Pas de malice. Une pose tout au plus. Un regard qui se fige. Un nuage qui passe. Une ombre portée. Un mur peint. De l'urbain. Du bucolique." Marco Mosca, extrait de la préface.

 

 

A quoi va servir le financement ?

Le financement servira à assumer une grande partie des frais de production de l'ouvrage (impression). 

Caractéristiques du livre : 

Livre broché de 64 pages au format 15x21 cm imprimé sur papier mat Arctic Volume 130g, couverture 250g, par ESCOURBIAC imprimeur, référence française du livre d'art et spécialiste de la photographie. Ce livre présente 54 photographies noir et blanc et couleur légendées par l'auteur. 

L'objectif est de réunir 1 000 euros pour assurer les frais de fabrication, la totalité de ceux-ci étant estimés à 1600 euros répartis entre l'imprimeur, la graphiste et les frais d'envoi.

À propos du porteur de projet

La photographie accompagne Sophie Masson depuis toujours. De ses premières années passées à la campagne dont elle garde une irréductible nostalgie, jusqu'au pavé parisien jamais quitté, elle rend compte à travers différents albums des émotions qui ont structuré son imaginaire visuel. 

Autodidacte mais profondément marquée par l'oeuvre des grands photographes humanistes à commencer par Henri Cartier-Bresson, d'autres influences sont venues élargir son regard avec la découverte des pionniers américains de la photographie couleur comme Saül Leiter ou William Eggleston.

L'éphémère et la solitude y ont la part belle, mais la nature, l'enfance, la rencontre y sont également des thèmes récurrents. 

Sophie Masson a publié une dizaine d'albums photo (Le Paris des statues, un itinéraire poétique, 1997; Paris trompe l'oeil, 2001; Regards sur le temps, 2004; Solitudes, 2011; Les passagers, 2016; L'oeil épinglé, 2018...)

Elle expose par ailleurs régulièrement à Paris (Le Paris des statues, Hôtel Scribe ; Paris Murs, Hôtel Scribe ; La couleur des rêves, Le Latina ; Solitudes, Atelier V. André ; With my phone, Versailles ; Les passagers, Atelier V. André). 

Share Suivez-nous