BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

I Believe we can Fly !

Apprendre à des enfants de pays en développement à solidifier / valoriser leurs déchets plastiques pour en fabriquer des cerfs-volants !

À propos du projet

Allier l'utile à l'agréable, avec la matière dominante d'une pollution environnementale ?

Après 2 années passées à arpenter plusieurs pays d'Asie du Sud-Est, j'ai constaté que les habitants dans leurs quotidiens : jettent / laissent par terre l'inutile et plus particulièrement les poches, les emballages et les lambeaux de matière plastique...


L'objectif est d’encourager des enfants au Vietnam, au Cambodge et au Laos
à une sensibilisation environnementale et créative

• Éveiller un intérêt, à ce type de produits qui (re)couvrent la majorité de leurs quotidiens.
• Leur donner une deuxième vie au cours d'ateliers ludo-éducatifs.
• Initier les enfants à une méthode, permettant de solidifier ces matières plastiques entre elles !
(abordable par tous et sans apport de colle ou solvant.)
• Détourner le problème. Leur apprendre par le jeu, comment de ces déchets et de cette méthode ils peuvent en fabriquer des jouets séduisants, simples et solides : des cerfs-volants.

Au cours de mes différents séjours dans ces pays, j'ai aussi constaté l’intérêt des habitants à la réutilisation de produits usagés.
Par exemple :
- Des pneus : peuvent être transformés en balançoires, poubelles ou fauteuils.
- Des chaînes de vélo : assemblées en une, pour chaîner les roues de motos.
- Des gilets de sauvetage : ajustés sur les cartables d'écoliers, pour apporter confort et maintien.













Le projet est en parfait accord avec les usages et la façon de faire locale. De plus, il n'oblige pas à importer machines ou matériels inconnus aux yeux des enfants et des adultes.

Il diffuse une nouvelle action pour continuer à lutter
contre un type de pollution qui nous est familière,
sur terre comme sur mer !




Parce que le projet porte sur l'Échange
et donc aussi : la découverte des uns, des autres.

De manière ponctuelle ou répétée, seront retranscrites entre mots et photos diverses thématiques, avec les structures partenaires du projet en France et dans ces pays de l'ancienne Indochine française.
Supports : création d'une FAQ sur le site Internet référent du projet, rendez-vous sur Skype et emails.


• Les partenariats d'échange et de diffusion sont actés avec :
   - Aventure du Bout du Monde - Poitou-Charentes (79460 Magné)
   - l’école élémentaire de mon village d’enfance (17350 Taillebourg)
   - le centre social de Belle Rive (17100 Saintes)
   - l’association Vietnam17 (17100 Saintes)
   - le bar associatif l’Ogre Rouge (17100 Vénérand)
   - la bibliothèque municipale Louis-Aragon (17100 Saintes)


« I Believe we can Fly ! ici et là-bas »
est un projet éco-ludique
prometteur de sourires, de rencontres et d'échanges, avec et pour des enfants

Quelques atouts :
   - le vent : le type de cerf-volant à fabriquer (monofil), ne requiert pas la force du vent.
   - le procédé de conception est adapté aux pays ciblés ; la technique pour d'éventuelles
   réparations est adéquate !
   - le plastique à même le sol et le bambou (pour l'ossature) se trouvent en abondance...

Dans l'attente d'autres confirmations, le projet est attendu dans les écoles :
1. Tình Thương Vinh Sơn, Bình Thạnh, Saigon / Vietnam (une centaine d’enfants des rues).
2. Kok Krosaing International School, Siem Reap / Cambodge (une centaine d'orphelins). Dans cette école, je travaillerai quotidiennement en lien direct avec l’Ambassadrice / World Parliament Organization of Peace in Cambodia.
Les contacts sur place sont établis et mes partenaires en France sont :
1. Association Fleurs des Rizières, n° W252000105 (25200 Montbéliard)
2. ONG Save kids France, n° W313019145 (31500 Toulouse)


Au-delà de ce travail partenarial,
le projet peut tout à fait prendre son envol
à tous les coins de rue !


J’ai hâte de pouvoir retrouver mes amis dans ces pays et de partager mes intentions au fil des nouvelles rencontres.


• Site Internet des partenaires :

Quelques jours après mon retour sur le terrain, de prochains et nouveaux cerfs-volants s'envoleront !

A quoi va servir le financement ?

• Pour un projet à petite ou grande échelle, une aide à son financement est souvent requise.. :
Les fonds récoltés seront utilisés pour subvenir aux frais de déplacement.

Un soutien (financier, je le conçois..) pour m’aider à faire avancer le projet pendant 9 mois : pour le promouvoir et le véhiculer d'atelier en atelier, de région en région et de pays en pays !

Non pas symboliques, les contreparties proposées sont justes et s'accordent entre mes intentions théoriques / fondamentales, ce projet innovant et mes expériences.

• À n'en pas douter, j'ai réuni toute la partie en amont :
- Le premier visa et le billet d'avion Paris - Saigon : 30 septembre 2014.
- Un appareil photo - vidéo : Lumix GH4 (dernière génération)
- Un drone sur mesure, destiné à réaliser des vidéos aériennes des enfants qui joueront avec leur nouveau cerf-volant !
Caractéristiques : châssis en bois = se répare comme il se construit, quadrirotor, radio-commandé, nacelle vidéo stabilisée, contrôleur de vol, module FRSky, PMU.., OSD, *technologie FPV, antennes amplifiées, chargeur de batterie, 45 minutes d'autonomie et des hélices de rechange !
*Pour avoir un aperçu du "FPV - lunette", je vous propose de regarder cette vidéo exemple.
- Disques durs pour le stockage photo et vidéo.
- Une caméra embarquée (pour le drone et la moto) : GoPro Hero 3.
- Un BackTrack Dtour : enregistrement intégral du parcours - basé sur Google Maps.
- Un Ricoh Theta : réalisations de photos 360° sphériques (scènes de vies).
- Outils de communication : ordinateur Mac Book Air et smartphone.
Liens avec les partenaires, travaux d'écriture et photographique, envoi des mises à jour sur le site Internet référant du projet.
- En août 2014, le site Internet référent du projet a évolué en version Pro (meilleure bande passante, sécurité accrue, etc.). Restructuration et optimisation sont en cours, afin de profiter des nouvelles technologies Web ainsi que d'une utilisation optimale (résponsive) sur smartphone et tablette !

L’achat du véhicule, pour entraîner ce projet de terrain n’est pas budgétisé.
Certains de mes amis au Vietnam et suite à mon dernier voyage, me gardent toujours ma moto !

• Autres idées qui seraient intéressantes à développer :
- Affiner certains échanges : occasionnellement, louer les services d'un interprète.
- Acheter une deuxième paire de *lunettes FPV : proposer à certains enfants de placer leurs regards à côté du mien, dans le drone - découvrir l'horizon vu du ciel...
- Misent en oeuvre de visites virtuelles - 360° sphériques / street view, sur le site Internet.
- Trouver le moyen / les outils, pour colorer (écologiquement) les cerfs-volants !
- Anticiper les frais artistiques et de postproductions, à mon retour (voir ci-dessous).
- (Participer au référencement routier de ces pays, pour Google Maps !)




































D'autres de mes clichés, cette passion pour la photographie, sont visibles ici :
www.bluesky-travel.fr/i-believe-we-can-fly-ici-et-la-bas/ulule/selection-de-photos/

Dans l’aboutissement du projet, sont déjà envisagées : nouvelles expositions photo, réalisations d'un livre et d’un documentaire (en partenariat avec un réalisateur de film).

NB : 2 conventions avec des salles de diffusion sont déjà actées.

À propos du porteur de projet

À l'écoute des valeurs liées au tourisme responsable, je suis un trentenaire attaché depuis longtemps à la relation humaine et à l'envers du décor.

Ces raisons, donnent à mes voyages plus d'intensité et d'envergure.

Charentais-Maritime, photographe-voyageur-conférencier passionné des pays d'Asie du Sud-Est, qui expose, vend ses clichés et répond à la presse locale. Un inconditionnel d'authenticité, qui aime s'immerger dans ces endroits et découvrir / ressentir l'univers qui les anime :-)

Après trois reprises et plusieurs milliers de kilomètres parcourus (par mes propres moyens), je suis devenu un motard des pays d'Asie.

Mes intérêts sont à l'écoute des moeurs, du patrimoine culturel et historique, de l’histoire et de ses conséquences, des anachronismes, de l'humain...

Fil conducteur de mes précédentes venues (déjà en 2 roues) : notamment les sites de l'UNESCO.

Depuis 2004 et bien d'autres pays visités, je suis dorénavant un voyageur de terrain, autonome.
"Un jeune" qui se donne depuis quelques années avec enthousiasme et ferveur aux desseins d'ambitions, de connaissances, de rencontres - d'échanges & sourires et d'aventures !

Je suis aussi un internaute et administrateur, qui partage ce qu'il vit au cours de ses pérégrinations : www.bluesky-travel.fr

Son impact a déjà été vérifié et validé après de ces enfants !

Lors de ma dernière venue dans ces pays (2012/13 - 9 mois), je suis parti en moto et de pays en pays : avec une quarantaine de cerfs-volants.
(…)


Fort de ces expériences !!

Bien plus que ce simple geste de donner,
au-delà du réjouissant souvenir du voyageur que je suis,
cette ambition / ce projet met l’accent sur l'intention
d'Apprendre.
De faire passer un message environnemental - écologique.

Au-delà de la barrière de la langue, la magie, l'expression corporelle, la musique et le jeu, que j'utilise, sont des formes de communication universelles.
Je parle :
- d'harmonie et complicité intergénérationnelle,
- de partage d’instants privilégiés de complicité et de découverte des uns des autres,
- symboliquement par le jeu et l'expression : se comprendre. Parler une même langue…

- Page Internet dédiée au projet : www.bluesky-travel.fr/i-believe-we-can-fly-ici-et-la-bas/
- Page Internet pour les Ululeurs ! : www.bluesky-travel.fr/i-believe-we-can-fly-ici-et-la-bas/ulule/
- Page Facebook : www.facebook.com/ibelievewecanflyicietlabas

- Passion / sélection de photos : www.bluesky-travel.fr/i-believe-we-can-fly-ici-et-la-bas/ulule/selection-photos

Hẹn gặp lại,

Photographies : © Julien Thomas

Une petite BD est en construction afin d'expliquer et de laisser une trace, là-bas aussi...
(cliquer droit > afficher l'image / pour agrandir les planches)

Cảm ơn - Ökôn - Khob chai - Merci

Julien Thomas

Le dossier du projet (21 pages, revues de presse, curriculum vitae, etc.) est disponible sur demande.

FAQ

  • Pourquoi dans ces pays et pas ailleurs ?

    Je connais bien ces pays après 2 années passées à les découvrir en profondeur.
    Couramment éloigné des chemins touristiques et par mes propres moyens (2 roues), j’ai trouvé mes repères, un certain feeling, des amis, l'appréhension de langues étrangères qui me sont dorénavant familières, de multiples expériences (bonnes et "mauvaises").

    Dernière mise à jour : il y a 4 années, 3 mois

  • Hormis les partenariats validés avec ces deux écoles, quelles sont les structures d’accueil visées par le projet ?

    Principalement les maisons d’enfants, écoles élémentaires et orphelinats (enfants et préadolescents).

    Dernière mise à jour : il y a 4 années, 3 mois

  • Quelle est la durée du projet ? Combien d'enfants le projet pense-t-il toucher ?

    • D'octobre 2014 à juillet 2015 : la période de l'année scolaire dans ces pays est identique à celle en France.

    • 200 enfants par mois, 600 enfants par pays – 1800 enfants à minima.

    Dernière mise à jour : il y a 4 années, 3 mois

  • Comment le projet va-t-il se dérouler ? Du moins au début..

    1. À mon retour à Saigon, je partirai (non loin) dans "ma deuxième maison" retrouver mes amis et ma moto.

    2. Ici même et rapidement, je rencontrerai la présidente d'une association partenaire et nous partirons "baptiser" le projet dans l'école de Tình Thương Vinh Sơn (cf. présentation, Ulule).

    3. Il s'écoulera 1 mois le temps de préparer soigneusement et dans son ensemble, le départ :
    • Après une absence d'un an / me remettre en condition : me réaccoutumer à la langue et à celles à venir, réaborder les choses et les façons de faire avec l'art et la manière locale, etc.
    • Jouer de mes nombreux contacts et amis dans ces pays, pour cibler de nouvelles structures d'accueil au projet (même s'il peut se mettre en place à tous les coins de rue..).
    • À n'en pas douter, les semaines seront rythmées avec les mises en place d'ateliers cerfs-volants, non loin de "ma deuxième maison".
    • Continuer de répondre aux internautes, envois sur Internet des premières photos et vidéos, (dans la pratique) commencer à répondre à mes partenaires, etc.
    • Comme au cours des préliminaires lors de ma dernière venue, pendant mon dernier voyage : d'abord je repartirai pendant 1 semaine en immersion (en condition) et avec le projet, avant de revenir une dernière fois à "ma deuxième maison"...

    nb : quant à la date du véritable départ, j'ai choisi la date d'expiration du projet sur Ulule.

     

    Dernière mise à jour : il y a 4 années, 3 mois

  • Une version en anglais est-elle prévue?

    Pour les prochains articles sur le site Internet référent du projet (et même pour le site), je souhaite qu'une version anglaise soit mise en place.

    De la théorie à la pratique, la question du temps que je pourrai y accorder reste en suspens.
    Mes temps libres seront consacrés : élaborations des articles en français + leurs misent en ligne, travaux d'écritures & artistiques (photo - vidéo).

    Une aide extérieure serait certainement la bienvenue :-)

    ps : au cours de la restructuration (reprogrammation) du site Internet, j'ai demandé que cette "option" soit intégrée !

    Dernière mise à jour : il y a 4 années, 3 mois