BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Hystérique N°2 - L'eau à la bouche -

Une revue artistique de petite vertu et sans tabous

À propos du projet

Après le succès du premier numéro de la revue Hystérique "Pussy Talk", nous lançons désormais le second numéro:

------ L'eau à la bouche ------ 

  

HYSTERIQUE est une revue hybride, auto-éditée par le collectif JUNON. Elle souhaite répondre à une double-volonté : 

- d’une part mettre en avant des artistes émergent.es et leurs créations, de produire un « bel objet » graphique, esthétique (avec évidemment une petite touche de kitch) 

- d’autre part de diffuser un message et de défendre nos idées. C'est à dire de parler de sexe, corps et sexualité sans tabous. 

De ce joyeux mélange résulte un premier numéro (édité à 300 exemplaires) sur le thème de la réprésentation de la vulve en collaboration avec plus de 40 graphistes, illustrateurs/trices, peintres, photographes etc. Pour résumer: des artistes créatifs et créatives. Nous vous invitons à découvrir le premier numéro, juste ici : https://fr.ulule.com/hysterique/

Aujourd'hui le numéro Pussy Talk est disponible en libriaire : 

  • Palais de Tokyo 
  • La Régulière 
  • Monte en l'air 
  • Violette and co 
  • La Musardine
  • Le Librairie des femmes

Pour ce nouveau numéro (édité à 500 exemplaires) , nous vous concoctons quelque chose de sucré et de salé à la fois... un plaisir qui se mange chaud - froid - crû- cuit- au déjeûner ou pour le souper- seul ou à plusieurs ...

Vous l'aurez compris nous parlerons de Bouffe et de Cul pour 100% de plaisir ! 

Sur un ton fun, libéré, décalé, gourmand, croquant...il sera objet de faire le lien entre la nourriture et la sexualité, qui tous deux peuvent nous procurer beaucoup de plaisir à travers nos différents sens. 

Plaisir - nourriture - sexe ne serait-ce pas le trio gagnant ?

Pour ce numero, nous sommes en collaboration avec plus de 60 auteur.es et artistes. 

Cette revue comportera des articles, témoignages, récits érotiques, ITW ainsi que des créations visuelles et artistiques. L'idée est de créer un bel objet, le plus inclusif possible.

Au sommaire des sujets comme :

  • Le Lait maternel
  • La pratique du nyotaimori
  • Le food porn
  • Le phénomène de salivation
  • L'orgasme culinaire 
  • ET BIEN D'AUTRES SUJETS SURPRISES

Voici en exlcusivité, quelques apercus : 

Ce numéro, d'une centaine de page, sera vendu 20€ hors pré-vente Ulule. Nous vous le proposons ici à 18€ . Si vous n'avez pas (encore)  le numéro 1 vous pouvez aussi vous le procurer avec une belle petite réduction : 28€ pour les deux numéros ! Plaisir des yeux, plaisir du porte monnaie ! 

Et après ? 

Nous organisons comme pour la première fois, une journée et soirée de lancement à Paris, où l'on vous promet une journéee riche en ateliers, expo, stands d'artistes, cadeaux, flash tattoos, djs set, concert et bien d'autres surprises!

Nous prévoyons aussi le numéro 3 et oui déjà on ne s'arrête plus ! Ainsi que de nombreux events à venir...

Mais pour nous permettre de continuer d'avancer et de créer, on a besoin de vous! 

 

Le terme HYSTERIQUE vient du grec  ancien  « ὑστέρα » (hustéra)  qui signifie littéralement utérus (petite info cadeau pour briller en société).

Jusqu'à la fin de l'Antiquité classique, l'hystérie fut considérée comme une maladie organique, utérine donc réservée aux femmes (wow trop de chance..) mais affectant le corps entier. Le traitement recommandé: le mariage pour les jeunes filles, le remariage pour les veuves, super !

Puis au Moyen-Age, les femmes « atteintes d’hystérie » étaient considérées comme des sorcières et brulées sur le bûcher..

Plus tard encore, la psychanalyse avec ce cher FREUD qui voit de l’hystérie partout chez presque toutes les zouzs, va  être un moyen de plus de justifier la domination masculine. La thérapie préconisée était l'orgasme de la femme..bon...étrange quand même..

Pour résumer : si tu parles un peu trop, que tu sors de ton rang, que tu as des envies sexuelles qui sortent un peu de la norme, bah HOP t’es HYSTERIQUE ! 

Nous, on voulait l’assumer ce terme ! HYSTERIQUE c’est rire un peu trop fort ? avoir une libido un peu superactive ?  parler de sexe ? Et bien nous, nous en sommes ! Hystéric is the new trend ! 

Mais en fait c'est quoi Junon ?

Il y avait deux zouzs un peu blasées par les discours sur la sexualité des femmes qu’elles lisaient dans les médias…

Alors, elles se sont dit qu’il fallait agir (LETS GO GIRL !) et dans le cadre d’un projet de diplôme en 2014 - autant lier l’utile à l’agréable - elles ont décidé de créer le Collectif JUNON.

JUNON, en plus d’être un déesse romaine assez BADASS, c’est tout d’abord un MOOD qui t’encourage à assumer et aimer ton propre corps, ton sexe, tes désirs, tes plaisirs.. (pas évident on l’avoue, mais ça se travaille).

Le Collectif se décline en un site participatif où tu peux trouver par exemple un témoignage d’un plan à trois qui était pas si fou que ça, les nouvelles tendances du sexe du futur, des conseils sur cette galère qu’est l’éventail de choix de contraceptions, des récits un peu olé-olé, la vie de meufs en or qui ont changé l’Histoire et plein d’autres sujets fun, informatifs et décomplexants…(Allez on arrête le spoil).

C’est également une communauté via un page Facebook et un compte Instagramparce qu’on rêve de devenir influenceuses, où l’on partage tout ce que l’on kiffe sur ce qu’il se fait et se dit sur - L'INTERNET-  à propos du crac-crac bim bam boum. Bien évidemment les réseaux sociaux sont pour nous le meilleur moyen de faire passer des messages et des opinions, de lancer des débats, les images étant l'un des médias les plus important et efficace! 

Aujourd'hui, Junon est récemment devenue officiellement une association à but non lucratif ! Alors tenez vous bien, Collectif Junon arrive avec ses grosses méduses aux pieds pour vous faire kiffer ! 

À quoi va servir le financement ?

À propos du porteur de projet

LES PORTEUSES DE PROJETS:

Les Co-fondatrices: Jessica Martinetto et Clémentine Le Moigne

C'est l'histoire de deux savoyardes qui se sont rencontrées autour d’une tartiflette en Licence Info-Com Hypermedia dans une fac à Annecy. Trois années de Fun pendant lesquelles nous avons créé le projet du Collectif Junon. Lorsqu'on a un eu l'opportunité nous avons décidé de déménager à Paris pour développer notre projet.

Les petites savoyardes à Paname ce n’est pas rien, une à commencé un Master de Médiation Culturelle et une autre en études de genre. D’un attrait pour le plaisir féminin qui est le point de départ de Junon, on a vite compris que parler de sexualité et de féminisme en tant que femme avait un impact réel et politique. Maintenant que nous lançons ce projet d’édition, nous nous questionnons sur notre engagement et sur le fait d'en faire notre métier. 

Pour nous retrouver : 

FACEBOOK 

INSTAGRAM

MAIL : [email protected]

Share Suivez-nous