BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Huit monologues de femmes

De Barzou Abdourazzoqov par La Compagnie La Petite Grenade

À propos du projet

L’HISTOIRE

Huit femmes prennent la parole avec fantaisie et humour pour raconter leur vie qui ne les a pas ménagées. Tour à tour, elles viennent livrer leur histoire, leur quotidien empreint d'une violence sociale et d'un machisme omniprésent.

Proférés dans une langue vive et crue, ces monologues, rythmés par des accès de rage ou de farce, évoquent des situations auxquelles beaucoup de femmes sont confrontées.

LE MOT DU METTEUR EN SCENE

Barzou Abdourazzoqov a-t-il écrit ses Huit Monologues de Femmes comme un hommage inconscient à sa mère, grande actrice à Moscou, qu’il allait voir jeune enfant tous les soirs sur scène ? S’agit-il d’un hymne plus général aux femmes, dont la situation semble au demeurant s’être complexifiée pour certaines au Tadjikistan depuis la fin de l’ère soviétique et le retour de valeurs plus traditionnelles dans le pays ? Enfin, faut-il forcément chercher à donner une dimension tadjik à Huit Monologues de Femmes sachant que Barzou Abdourazzoqov se prononce plutôt en faveur d’un théâtre universel et semble opposé à tout nombrilisme culturel ?

Ce qui est certain, c’est qu’une certaine solitude émane de tous ces tableaux : une femme que son mari a quitté pour une autre plus jeune, une autre encore, dont les appels à l’aide pour retrouver sa fille sombrent dans l’indifférence, une enseignante prisonnière de son désir inavouable, une jeune femme violée puis rejetée par sa famille et ses amies, une prostituée et une mendiante seules contre le jugement de la société… Un monde, enfin, où les femmes semblent en lutte pour parfois conserver l’homme qu’elles aiment, mais parfois en lutte les unes contre les autres, jeunes contre moins jeunes, etc… Peut-être le choix du monologue vise-t-il à refléter cet esseulement.

Mais Huit Monologues de Femmes est également et surtout une œuvre pleine d’humanité, de vie(s), où explosent les émotions multicolores, une route accidentée, avec au bout du chemin, l’espoir.

Nous allons donc exploiter au mieux la diversité et la richesse des personnages et situations, en cherchant à dessiner des profils marqués et hauts en couleurs lorsque le texte le permet. C’est à un petit voyage en montagnes russes que nous convions nos spectateurs.

Vincent Delouzillière

LE DECOR

Deux belles chaises et une malle à costume seront placées en bout de scène. Un fil, équipé d'un dispositif lumineux, sera tendu d'un bout à l'autre de la scène où seront exposés les accesssoires et costumes pour les différents monologues.

Voici quelques photos en source d'inspiration

LES COSTUMES

Voici quelques photos en source d'inspiration

LA CREATION / LES DATES

En résidence du 20 au 26 avril à Chaillé-Les-Marais et du 4 au 29 mai à Paris.

Représentations :

- les 24 et 25 juillet 2015 au Festival en Été, à La Rochelle

- Mars 2016 dans le cadre du Moi au Féminin, organisé par Gare au Théâtre, Vitry sur Seine

A quoi va servir le financement ?

C'est grâce à vos dons que nous pourrons finir de financer une partie des éléments indispensables à la création de notre spectacle.                 

200€ pour finaliser les costumes                                

300€ pour une captation vidéo du spectacle

200€ pour finaliser la communication du spectacle

300€ dispositif lumineux placé sur le fil + lumières intégrées à la malle

À propos du porteur de projet

Née du désir de créer et de rassembler des artistes de tous horizons, la compagnie LA PETITE GRENADE voit le jour en novembre 2014.

Elle a pour vocation de créer, produire et diffuser des oeuvres de spectacle vivant sans limitation de genre.

L'EQUIPE

VINCENT DELOUZILLIERE - Metteur en scène 

Formé au Cours Florent et au Studio Muller, Vincent DELOUZILLIERE a interprété divers rôles dans des projets variés. Dans "L'Usine" de Magnus Dahlström, chef d'équipe autoritaire et misogyne, il tyrannise une équipe d'ouvriers. Dans "Bash" de Neil Labutte, jeune homme d'affaires trentenaire mormon, il se livre à de terrifiants aveux sur le décès de sa fille. Dans "Le Bruit des Glaçons", adaptation du film éponyme, il campe l'écrivain alcoolique Charles Faulque aux prises avec son cancer. Dans la pièce"Papiers d'Arménie ou sans retour possible" de Caroline Safarian, il interprète Levent, un jeune turc échangeant son identité avec Azad, d'origine arménienne, pour échapper à un contrôle d'identité dans un train. 

En 2014-2015, Vincent écrit sa première pièce "Shahid" dont le sujet est la guerre en Syrie. L'histoire nous emmène au cœur du conflit et nous fait découvrir les rebelles, opposés au régime d'Al Assad, ainsi que les Casques Blancs, des sauveteurs pacifiques qui sortent les victimes de bombardements des décombres. Shahid est également l'occasion de parler du phénomène croissant des français partis faire le djihad en Syrie. 

Enfin Vincent a écrit un court-métrage fantastique, "Le Retour", où un auteur se retrouve nez à nez avec sa "créature" dans son appartement. D'autres projets audiovisuels sont actuellement en gestation.

NOURITZA EMMANUELIAN - Comédienne 

Formée principalement à l’Ecole Internationale Jacques Lecoq et au Conservatoire du 10ème arrondissement de Paris, Nouritza Emmanuelian participe à plusieurs stages professionnels dirgés par Simon Abkarian, Abbès Zamani, Philippe Minyana, Jos Houben et Guy Freixe. 

En 2010, elle écrit et joue son seule en scène "Cours toujours", puis enchaîne des projets au théâtre et derrière la caméra. Elle tient le rôle de Gaby dans "Molière dans tous ses états", mis en scène par Jean Luc Prévost, puis rejoint la compagnie Innara Théâtre et joue "Bleu" puis"Rouge", mis en scène par Samuel Ganes au Vingtième Théâtre. Elle tourne dans plusieurs courts métrages dont "Voie d'eau" avec Philippe Noiret et "Les doux abattements du coeur" de Vincent Fernandel, où elle tient le rôle de Phèdre. Elle tourne également dans plusieurs programmes courts et séries télévisées, comme "Clem", "Engrenages" ou "Peplum".

En 2013, elle est choisie pour jouer dans la nouvelle création de Cédric Chapuis "Dans les draps de Morphée", créé et co-produit par l'Espace Michel Simon à Noisy le Grand et présenté au Petit Louvre, au Festival d'Avignon, en Juillet 2013.

En 2014, elle joue dans "Papiers d'Arménie ou sans retour possible" mis en scène par Sevane Sybesma. Le spectacle, finaliste du "Concours Théâtre 13" organisé par Colette Nucci, est joué en Juin 2014, au Théâtre 13.

Depuis 2010, elle s’intéresse à la mise en scène. Elle collabore à la mise en scène de la pièce "Le bel indifférent" de Jean Cocteau.

En 2012, elle met en scène "Bash" de Neil Labute, et depuis 2013, elle travaille avec la compagnie La valise de poche, basée à La Rochelle. En 2013, elle met en scène "23 impasse du paradis" 1er opus d'une trilogie de Raphaël Le Mauve, dont le texte est primé et édité par le Théâtre Montensier, puis en 2014 est créé le 2ème opus : "Boulevard des vierges fanées". En 2015, elle clôturera la trilogie avec le troisième et dernier opus "Notre Dame des Docks".

MAUD GLOMOT - Comédienne 

Formée à la Compagnie Maritime de Théâtre dirigée par Marie Écorce, Maud entre ensuite au Conservatoire d’Art dramatique du 15e arrondissement de Paris, dirigé par Liza Viet. 

En 2002 elle interprète "Les monologues du vagin" d’Eve Ensler. Un seul-en-scène adapté et dirigé par Romuald Delagarde. L’année suivante, Maud retrouve Gervaise Bernard pour une création originale : "Je suis comme je suis", format conçu pour les Cafés Théâtre.

En 2006, elle joue dans "Dépendances" un spectacle créé pour 58 comédiens des conservatoires de Paris, mis en scène par Yves Pignot au Théâtre du Rond Point. C’est en 2009, qu’elle s’engage dans la création de sa compagnie de théâtre Compagnie La Valise de poche et joue "Le Bel Indifférent" de Jean Cocteau. Elle confie la mise en scène à Frédéric Laloue et collabore également avec Nouritza Emmanuelian.

Maud rencontre ensuite Dany Martinez et l’assiste à la mise en scène, pour"Les Roméo et les Juliette", spectacle de l’A.I.D.E. 

En 2012, elle joue également dans deux des pièces de la metteur en scène,"Chroniques Immigrées" et "Marcel et Irène". Septembre 2013, après avoir exercé une année d’enseignement en Art dramatique, Maud se consacre pleinement à la création de spectacles vivants. 

Depuis 2014, elle présente et joue une trilogie de Raphaël Le Mauve "23 Impasse du Paradis" 1er opus et "Boulevard des vierges Fanées" 2ème opus. Mis en scène par Nouritza Emmanuelian et en collaboration avec Le Musée Maritime de La Rochelle. "Notre Dame des Docks" le 3ème opus est en cours d’écriture.

VISUEL "Poupées russes" : NATHALIE DAVY