BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

HOPITAL A LA DERIVE, PATIENTS EN DANGER

Une enquête sur la maltraitance à l'hôpital public

À propos du projet

Après plus de deux ans d’enquête, nous en arrivons à la conclusion que l’hôpital public est à la dérive. L'association nationale Jean-Louis Mégnien de lutte contre la maltraitance à l'hôpital public recense plus de 400 signalements en France de médecins harcelés, maltraités.

 

Nos témoins sont des grands professeurs de médecine ou des praticiens hospitaliers ; tous ont été maltraités par leurs hiérarchies, mis au placard, humiliés, brisés psychologiquement parce qu’ils ont osé dénoncer les dysfonctionnements  graves ayant eu un impact sur leurs patients.

En agissant ainsi, l’hôpital se prive de compétences et de personnels très engagés dans leur travail, et en bout de chaîne, c’est le patient qui en souffre.

Plusieurs facteurs sont responsables de ce constat, la loi sur les 35 heures qui a épuisé toutes les catégories de personnels soignants, la T2A (tarification à l’activité) qui impose aux médecins de passer plus de temps sur l’administratif que sur les soins, la loi HPST de 2009 - dite Loi Bachelot - qui a donné tous les pouvoirs aux gestionnaires dont les objectifs essentiellement financiers ont pour conséquence un fonctionnement de l’hôpital public semblable à celui d’une entreprise privée.

Des stratégies économiques menées au détriment du corps médical... Et pour finir en 2016, les GHT (Groupement Hospitalier de Territoire) qui ont pour but de « mieux soigner à moindre coût »

 


 

Ces objectifs purement financiers, destinés à maintenir à flot les établissements, ont des conséquences parfois dramatiques sur la prise en charge des patients. C’est ce que nous allons démontrer au travers de plusieurs enquêtes menées dans différents établissements en France.

Les intervenants sont les médecins, les patients, les directeurs d’établissements et les différents ministres de la santé, mais aussi des économistes, responsables des ressources humaines, avocats, psychiatres, chercheurs, etc… Ils nous aideront à comprendre ces mécanismes qui ont pour conséquences à la fois la souffrance des soignants, l’élévation du risque d’erreur médicale, la perte de transmission de compétences et la mise en danger des patients dans les hôpitaux concernés.

Au-delà de ce constat accablant, c’est l’avenir de l’hôpital public, qui a longtemps fait la fierté de la France, qui est en jeu.

 

Ce projet est développé sous forme de série.

Chaque épisode aura une durée de 12 minutes incluant une déclinaison en plusieurs modules.

Chaque épisode traitera d'un hôpital et des dysfonctionnements qui ont impacté médecins, soignants et patients. Les intervenants extérieurs peuvent être dans différentes régions.

Le premier sujet se déroulera entre Paris, le Nord de la France, le Sud-Est et le Nord-Est.

 

 

A quoi va servir le financement ?

Le financement va servir à régler les frais suivants :

  • frais de déplacement (train, voiture, essence, hotellerie, régie de tournage)
  • location de matériel de tournage (caméras, micros, lumière)
  • prise de vue (tournage)
  • rémunération des personnels 
  • post-production (montage, étalonnage, mixage, duplications)
  • projection (qui aura lieu à Paris en mars ou avril 2018)
  • assurances du tournage et des personnes
  • frais techniques
  • frais financiers

Deux paliers sont nécessaires :

  1. A 12.000 euros nous pouvons tourner
  2. A 18.900 euros, nous pouvons monter le film dans des conditions professionnelles (épisode 1) et faire la projection.
  3. Au-delà, nous pouvons engager l'épisode suivant

 

 

À propos du porteur de projet

Caroline Chaumet a été productrice de films documentaires et directrice littéraire. Elle est la fondatrice de l'association et du site Passeur d’alertes, média dédié aux lanceurs alerte : www.passeurdalertes.org

Bernard Nicolas est journaliste, réalisateur de films documentaires d’investigation, il a réalisé plus de 40 films sur des sujets tels que Le Mediator, les sectes, les affaires politico-financières, l’assassinat du juge Borrel, JFK, le nucléaire, la mafia, et dernièrement un film qui a été diffusé dans le cadre de l'émission Envoyé Spécial (France 2) sur l’affaire Boulin.

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet