BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

HOME SWEET HOME...

Les maisons hantées dans le cinéma américain

À propos du projet

Home Sweet Home est un documentaire consacré aux maisons hantées dans le cinéma américain. Je suis allé le tourner aux Etats-Unis et j’ai rapporté des images qui décollent la rétine. Désormais, place au montage et à la postproduction. C’est maintenant que votre soutien serait mortel !

Etre jeune, c’est fun. Etre jeune réalisateur, c’est plus compliqué (surtout avec une équipe de bras cassés). Mais l’image est un puissant moteur que j’alimente au carburant de ma passion. Aujourd’hui, toute mon énergie est orientée vers Home Sweet Home ! Malgré un tournage commando, durant lequel j’ai réussi (Je crois) à capter l’essentiel du sujet, allant pour ce faire jusqu’à piloter un drone avec caméra embarquée et vivre une incroyable histoire d’amour avec ma GoPro (le récit en images, ici), je me trouve au pied du mur… du son !

Pour finaliser ce projet, j’ai besoin d’une postproduction sonore en béton. Imaginez, un démon qui ne hurle pas. Un fantôme qui ne gémit pas. Une maison hantée qui ne grince pas. Imaginez un film d’horreur muet, sans ambiances… C’est un peu sec, non ? Et je ne parle même pas de la nécessité d’une bande-originale inédite, composée sur mesure… Que pour l’instant nous ne pouvons pas nous offrir… Voilà pourquoi cette campagne Ulule est fondamentale. Car ces fonds complémentaires permettront à Home Sweet Home de tenir cette simple promesse : plein les yeux, plein les oreilles. Mur du son franchi à vitesse lumière !

Mais croyez-nous, ça en vaut la peine !

Allez, un vrai teaser pour les plus sceptiques : C'est ici

Toujours là ?

Ok.

À ce stade, on vous doit désormais quelques explications.

Construites sur un cimetière indien, envahies par des hordes de nuisibles démoniaques, dégoulinantes d’ectoplasmes, possédées par des esprits malins ou pervers certaines demeures ne vous souhaitent pas la bienvenue. Pourtant le puissant motif de la maison hantée, né dans l’imaginaire gothique anglo-saxon, ne cesse de renaître de ses cendres grâce à Hollywood.


Depuis Le Ranch hanté de Robert Emmett Tansey et La Nuit de tous les mystères de William Castle jusqu’à Insidious, Paranormal Activity, The Conjuring ou Sinister, l’usine à rêves californienne s’applique à saper les fondations rassurantes de ces résidences proprettes, symboles puissants de la réussite made in USA et à livrer ces havres de paix théoriques aux forces démoniaques, transformant ces paradis fantasmés en enfers domestiques ! Alors, est-ce un hasard si, à l’heure de la crise des subprimes et des faillites urbaines, se profilent les prochains remakes de Poltergeist et d’Amityville et que les franchises hantées cartonnent au box-office ? Le cocooning est-il en passe de virer au cauchemar ? Ces films transcendent-ils le genre qu’ils représentent ? Incarnent-ils les traumas intimes d’une nation ?

En tout état de cause, sur le vernis de l’american way of life, les lézardes sont nombreuses : chute de Détroit, maison Usher à l’échelle d’une ville entière, pauvreté extrême des sans-abris sous les tours cossues du downtown de Los Angeles, écho au Prince des ténèbres de John Carpenter... Home sweet home se devait aussi de sonder, en filigrane, ces brêches profondes ouvertes sur des peurs et des névroses nationales. Peur de voir la réussite, symbolisée par l’accession à la propriéte, tourner à l’échec. Névrose consubstantielle à la culture US de la menace intérieure, du viol de l’intimité, de l'invasion de son « chez-soi ».

Finalement, Home sweet home est une immersion totale au cœur de l’un des mythes les plus vivaces du cinéma fantastique américain. Un mythe qui en dit long sur l’Histoire et la psyché d’un pays qui ne cesse de se reconstruire.

Home, Sweet Home ? Vraiment ?

https://www.facebook.com/events/734529569948051/

L'EQUIPE :

Benjamin CLAVEL - Réalisateur 

Benjamin a écrit et réalisé une dizaine de films et vient de terminer Nomad’s Land, un documentaire de 52’ produit par Everybody On Deck et lauréat de la Scam. En 2010, sa fiction Nouvelle Lune (59’) lui avait valu une sélection officielle au Festival de Clermont-Ferrand et ses films courts sont régulièrement distingués : prix du Meilleur Scénario au Mobile Film Festival, Best Award au Festival SESIFF de Séoul, Meilleur Film au Festival des Très Courts…

www.benjaminclavel.com

Guillaume LEBEAU - Romancier et Scénariste 

Guillaume a commencé sa carrière de romancier dans les années 90 avant de devenir également scénariste. Il a notamment écrit les films-documentaires Horreur Boréale, Recherche Fred Vargas Désespérement, et Ice Crimes. Il vient d’achever pour la chaîne 13ème Rue, XIII, la conspiration dans la peau, consacré au héros graphique du célèbre duo composé par Vance et Jean Van Hamme.

INTERVENANTS : 

Nelson SANFORD - Producteur du film Eloïse 

Robert LEGATO - Réalisateur du film Eloïse, responsable des effets visuels sur Shutter Island, Avatar, Titanic...

Ethan WILEY - Scénariste et réalisateur de films d’horreur (House, House II, Blackwater Valey Exorcism, Grizzly, Brutal)

Frank DE FELITTA - Auteur (L’Emprise, Audrey Rose) et réalisateur

Bonnie VENT - Médium

Peter MEDAK - Réalisateur du classique L’Enfant du diable

Dee WALLACE - Actrice (Fantôme contre fantôme, The House of the Devil de Ti West, Halloween de Rob Zombie, E.T.)

Tracy OTAKE - Journaliste spécialisée dans le paranormal pour The Examiners

Todd BRUNSWICK - Producteur chez Skullhouse Pictures (Mr Jingles, Writer’s Block, Evil Offspring)

Steve N’GUYEN - Acteur et Producteur (Dark House)

A quoi va servir le financement ?

Les financements collectés serviront à assurer une partie de la postproduction de ce film documentaire : mixage, sous-titrage, enregistrement du commentaire et bande-son originale (à la fois moderne et référencée). Et ce, afin de proposer au spectateur une expérience proche de celle des meilleures fictions.

Home sweet home est le projet ambitieux d’une équipe de passionnés. Qui souhaitent obtenir le rendu cinématographique le plus abouti possible. À cette fin, nous n’avons pas hésité à exploser le cahier des charges ! Notamment lors du tournage qui nous a fait voyager bien au-delà des itinéraires balisés de notre plan de travail initial... Des artères dévastées d’un Détroit post-apocalyptique, jusqu’aux routes californiennes désertiques des ghost towns, en passsant par l’US 1 accrochée à flanc de montagne ou encore en serpentant le long de la mystérieuse Mulholland Drive, nous avons filmé des images aériennes et embarquées surprenantes, grâce à l’utilisation d’un drone et de caméras dîtes sportives. Avec toujours en tête, cette inquiétante scène inaugurale fascinante de Shining !

Ce tournage nous le devons à la chaîne Ciné + Frisson et au Centre National de la Cinématographie. Mais ces fonds cumulés, qui nous ont permis d’assurer quinze jours de tournage aux États-Unis ainsi que les coûts d’écriture et de développement, ne sont pas suffisants pour assurer notre fantasme de postproduction.

L’idée de faire appel au financement participatif s’est donc imposée en ce qu’elle permet un échange réel et sans intermédiaire. Votre engagement ne se limite pas à un échange fiduciaire, il exprime surtout votre désir de voir ce film-documentaire aboutir dans les meilleures conditions. Votre engagement, c’est également l’occasion de vivre cette expérience à nos côtés ! De vous embarquer, l’espace d’un instant dans cette fabuleuse aventure humaine que nous sommes en train de vivre. Et de, pourquoi pas, y figer votre empreinte !

Alors, n’hésitez pas.

Posez vos questions.

Donnez votre avis.

Faîtes-nous part de vos suggestions…

Bref, interagissez avec nous ! De notre côté, nous vous préparons quelques surprises : bonus pour les plus cinéphiles, extraits du tournage aux States, vertigineuses images aériennes…

Et rappelez-vous, pas besoin de croire aux fantômes pour nous soutenir !

Quoi que...

À propos du porteur de projet

PRISM'S est une jeune société de production qui a vu le jour en 2010.

Cette société a produit de nombreux films publicitaires et institutionels. Aujourd'hui, elle élargit son champ d'action en se tournant vers la production de documentaires et de long-métrages.

Home Sweet Home est le premier documentaire produit par PRISM'S pour Ciné + Frisson.