BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

"L'histoire de Saré Bafé"

Adapté du conte Sénégalais "La Famine au Village de Sare Bafe"

À propos du projet

Notre projet est de réaliser un court métrage adapté d'un conte écrit par les enfants d'une école de Dakar (Sénégal) lauréat du concours d'écriture "Aux coeurs des mots" organisé par l'association Femmes Leaders Mondiales Monaco.

(Dessin par Tafsir EL. Hadji A. NDIAYE, un élève de L'école de Yoff)

PITCH 


Quelque part au sud-ouest du Sénégal, le baobab sacré protège le village grâce à sa Feuille d'Or magique..
Lorsqu'un jour celle-ci disparaît, le village tombe dans la famine. Les enfants décident alors de prendre les choses en main et partent à la recherche d'une mystérieuse petite fille, qui s'en serait emparé..

(Dessin par Moustapha NDIAYE et par Tafsir EL. Hadji A. NDIAYE, élèves de l'école de Yoff) 

L'ASSOCIATION

L’association FEMMES LEADERS MONDIALES MONACO a été créée en 2010. Sa fondatrice Hilde Haneuse Heye est la Présidente de l’association qui se compose actuellement de 75 membres internationaux.  

L’association des femmes Leaders de Monaco a organisé, sous l’égide de l’Organisation Internationale de la Francophonie, un concours international d’écriture numérique parrainé par son Secrétaire Général, Son Excellence Abdou DIOUF. Cette première édition s’est déroulée pendant l’année scolaire 2012/2013.

Dix-neuf pays ont participé:

Algérie, Arménie, Bénin, Burkina Fasso, Burundi, Cameroun, France, Gambie, Liban, Luxembourg, Madagascar, Mali, Maroc, Monaco, République Tchèque, Sénégal, Togo, Tunisie, Uruguay.

L'OBJECTIF DU CONCOURS

Le principe pédagogique de ce concours international d‘écriture consiste à sensibiliser les enfants sur les valeurs fondamentales définies dans la Convention Internationale des Droits de l’Enfant et à les faire réfléchir sur les relations et l'égalité des droits entre les garçons et les filles.

Un recueil a été publié aux éditions du Cherche Midi pour rassembler tous ces contes écrits par plus de 421 enfants.

Les gagnants sont les enfants de l’école Yoff, au Sénégal, qui ont reçu leur prix lors d’un gala qui a eu lieu le 20 mars 2014 à Monaco.

C’est ce conte « La famine au village de Sare Bafe » que nous allons mettre en image.  

Le tournage aura lieu à Dakar, avec les écoliers de Yoff.

(Dessin par Tafsir EL. Hadji A. NDIAYE, élève de L'école de Yoff)

LA REALISATRICE:                                                 

 Pauline Goasmat

À peine diplômée des Beaux-Arts, où elle découvre la vidéo expérimentale, Pauline Goasmat écrit, produit et réalise son 1er court métrage "Solitude Instantanée" en 2003, puis enchaine la réalisation des court-métrages "À la Droite de Dieu", "Reflux" et "Autopsie".

Entre 2005 et 2008, elle réalise le making of de "8", un film réalisé par Jane Campion, Jan Kounen, Gus Van Sant, Gael García Bernal, Wim Wenders, Gaspar Noé, Mira Nair et Adberrahmane Sissako, qui lui donnera le goût de l’aventure et des voyages à travers le monde.

Passionnée d'image et de son, c'est tout naturellement qu’à partir de 2009 elle s'oriente vers le clip. Faisant ses armes avec le groupe “As the stars fall” en réalisant plusieurs de leurs clips, puis en travaillant avec de nombreux artistes tels que Heather Greene, Mathilde Forget, TINY FEET, Star FK Radium et Merzhin. 

Elle se fait remarquer sur de nombreux concours de clips (Olafur Arnalds, Linkin Park, Patrick Watson) notamment en se classant finaliste aux Genero Awards.

Aujourd’hui, elle trouve son équilibre en réalisant des films artistiques et expérimentaux ainsi que des clips et de la pub, tout en prenant le temps de se consacrer à la fiction qu’elle affectionne par dessus tout (son dernier film “GAST !“ co-réalisé avec Gaël Bernard a été finaliste du Nikon Film Festival).

Entre deux tournages, elle ressort son appareil photo argentique et immortalise sa vie personnelle, ses voyages et ses rencontres. 

Note d'intention 

J’ai tout de suite été séduite par le conte original écrit par les enfants, des images me sont assez vite apparues. Même s’il s’agit d’une adaptation, il m’a semblé important de rester le plus proche possible de leur histoire et du message qu’il véhicule. Il s’agit de leur regard sur le monde qui s’adresse à tous les enfants, à tous les hommes et à toutes les femmes d’aujourd’hui et de demain ; nous nous devons de les écouter.

Le conte est là pour transmettre, partager, faire réfléchir et j’espère que ce film deviendra un outil pédagogique qui parlera de l’école pour tous. Parler des filles qui sont encore hélas trop souvent misent à l’écart et ne peuvent prétendre à recevoir la même éducation que les garçons.

En tant que femme, au quotidien, je suis attentive à toutes les discriminations et les inégalités subies par les femmes et les minorités. Je suis sensible aux disparités en terme d’éducation. Eduquer nos enfants est un devoir moral. Ils sont les garants du futur de notre planète et de notre société. Il est important de les écouter, de leur apprendre de belles valeurs et de leur donner les bons outils pour avancer.

Ce film est un joli défit à relever à la fois au niveau de l’histoire mais aussi du tournage. Celui-ci sera dirigé par une équipe de professionnels mais ne mettra en scène que des amateurs. Et même s’il s’agit des enfants qui ont écrit et travaillé sur le conte, même si je sais que le théâtre est enseigné de façon très vivante au Sénégal, ils n’auront jamais été dirigés face à une caméra. Je pense que mes expériences passées avec des enfants et des adolescents (en clip et court-métrage) me seront fort utiles tout comme mes participations sur des tournages en Amazonie ou en Ethiopie dans des conditions quasi-similaires. Je sais aussi que les enfants sont spontanés et qu’ils feront des propositions pour nourrir le film et les personnages.

En parallèle, nous saurons nous faire plaisir à l’image. Je souhaite un film esthétique,  mettant en valeur les paysages et les lumières que nous offrirons le Sénégal. Le film sera au format 2.35, très cinématographique. La magie présente dans le scénario sera traitée de façon subtile et sans effets spéciaux de post-production, mais directement lors du tournage, dans un univers onirique enfantin.

Le film, en plus de son message et du tournage, sera une aventure humaine et pédagogique. Avec l’équipe il nous semble important de prendre du temps avec les enfants, leur montrer et leur expliquer les étapes d’un tournage, les faire participer à l’élaboration d’un cadre, les faire claper, etc… Ainsi que de leur montrer quelques plans montés pour les faire réagir au travail de la journée.

Nous allons réaliser un film qui j’espère vous fera voyager et je me porte garant de mettre en scène de la plus belle des façons le message de ces enfants…

A quoi va servir le financement ?

Cette aventure à la fois artistique et pédagogique nous tient très à coeur, nous voulons pouvoir financer le tournage qui se déroulera à Dakar, mais aussi pouvoir aider sur place grâce à votre soutien ! La somme de 10 000 euros que nous demandons comprend : 

3000 euros : matériel caméra et son.
2500 euros : voyage d'une équipe réduite à Dakar (avion et transport sur place pour 3 personnes).
2500 euros : décors (déco, peinture...), accessoires, costumes.
2000 euros : régie (hébergement, nourriture, voiture).

Les 10 000 euros ne comprennent pas les frais de post-production (montage, étalonnage, mixage, effets spéciaux), ils représentent donc un montant minimum pour la réalisation de ce film. 

Nous souhaitons également vous informer que la contrepartie DVD du film « Abou l’orphelin et l’arbre magique » du réalisateur Julien Coquet, sera remplacée par un tirage d’une photographie dédicacée que prendra Pauline Goasmat en argentique, et représentant la vie au Sénégal.

À propos du porteur de projet

Les acteurs du projet:

L'association Femmes Leaders Mondiales Monaco
http://www.femmesleadersmonaco.com/

La réalisatrice Pauline Goasmat

www.paulinegoasmat.fr

La maison de production LECODE
LECODE est une maison de production audiovisuelle spécialisée dans le digital, dans la réalisation de contenus internet. Elle aide et participe également à la réalisation de courts métrages humanistes, porteurs de messages.
http://www.le-code.fr/

Le Festival Le Temps Presse
Le Festival Le Temps Presse est un Festival international de courts métrages traitant de thématiques engagées dont la cérémonie de remise des prix aura lieu le 11 Décembre prochain à la mairie de Paris. 
http://www.letempspresse.org/