BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

HENRI

- Le temps d'une rencontre -

À propos du projet

SYNOPSIS

Henri, 75 ans veuf ne sort jamais de chez lui. Sa fille vit au Cambodge et Henri économise sur sa petite retraite afin d'aller lui rendre visite pour la naissance de son petit-fils. Il mène un quotidien assez monotone et renonce à un certain confort pour réaliser son rêve. Un jour une nouvelle jeune voisine, Thaïs, qui ressemble étrangement à sa fille, s'installe dans l’appartement d’en face. Ne pouvant pas sortir et surpris par son étonnante amabilité il finit par lui demander de s'occuper de ses courses. De ce service rendu va se construire une forte amitié qui sort Henri de son terne quotidien pour lui en créer un plus riche et coloré. Mais un jour la jeune femme rentre chez elle effondrée et refuse de voir Henri.

EN EXCLUSIVITÉ LES PREMIÈRES IMAGES DE "HENRI"

Nous avons le plaisir de vous présenter nos deux personnages principaux, Henri et Thaïs, tirés tout droit de leur petit monde à eux.

DESCRIPTIF DES PORTEURS DU PROJET

Je suis étudiante en école de cinéma depuis 2 ans (ESEC, 12ème Paris) et j’ai réalisé mon premier court-métrage auto-produit l’année dernière « Seule, Vient la Nuit » https://vimeo.com/162088226 (co-écrit avec Julia Le Noël). Mon amour pour le cinéma s’est révélé au lycée lorsque je suis entrée dans son l’Atelier Ciné et grâce auquel j’ai participé à la réalisation de 2 courts-métrages. Le dernier, co-réalisé avec Roxane Delcroix, à participé au festival CinéLycée.

Ce nouveau projet est un projet de retrouvailles. En effet, après 2 ans, Roxane et moi remettons le couvert ensemble. Cette fois-ci Roxane, qui est à l’Université de Saint Denis (Paris 8) en département cinéma, tiendra le rôle primordial d’Assistante Réalisatrice.

Notre équipe, presque complète, sera donc à l’image de notre association, composée d’élèves de l’ESEC et du département Cinéma de Paris 8.

Réalisatrice : Daïkini Escalante

Assistante Réalisatrice : Roxane Delcroix

Chef Opérateur : Adrien Bernard

Assistant Opérateur : Philippine Sentilhes

                                   Antoine Rodriguez

                                   Julia Le Noël

Scripte : Maurine Attouche

Ingé Son : Pierre Maury

Perchman : Esteban Sanchez Del Rio

Electro : Jeanne Martinet

              Simon Aderhold

Régie : Giovanni Martias

            Arthur Gelly-Lert

            Céleste Galliot Dollet

NOTE D'INTENTION DE LA RÉALISATRICE

L'idée originale qui m'a inspirée pour l'écriture du scénario est puisée de ma vie très personnelle. J'ai donc un attachement tout particulier à ce projet car il s'inspire directement de mon vécu ou de mes préoccupations. J'ai aussi voulu ajouter au caractère spécifique du huit-clos du film en créant un personnage agoraphobe, incapable de sortir de chez lui mais qui tient ce rêve fou d'aller à l'autre bout du monde.

Le personnage d'Henri est aussi venu de ma fascination pour le personnage du vieil homme aux os de verres dans Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain. Un homme plutôt grognon mais très attachant. C’est un personnage dans l’incapacité de sortir de chez lui à cause d'une maladie, tout comme Henri. Cependant, donner une place à l'inconscient dans mon histoire était très importante pour moi. L'inconscient est un concept qui me fascine depuis toujours et auquel je me suis déjà questionner avec mon dernier court-métrage. Ainsi un trouble psychologique inhérent à sa personne l'empêche de faire quelque chose qu'il désire pourtant plus que tout. En ce qui concerne la jeune femme, Thaïs, son personnage a été pensée comme une projection de la fille d’Henri, plus près de lui, habitant l'appartement d'à côté. Cette incarnation est nécessaire à Henri pour avancer. Ainsi le double métaphysique de sa fille permet à Henri de sortir du quotidien dans lequel il s'est empêtré.

INTENTIONS LUMIÈRES

Pour ce film nous visualisons une ambiance générale dans des tons légèrement verts et jaunes. Une atmosphère globale assez neutre pour traduire le quotidien morose d’Henri, qui s'illuminerait un peu plus chaque jour à partir de la rencontre avec Thaïs. L'image se construira ensuite grâce à des lumières plutôt diffuses, notamment sur les visages pour obtenir quelques chose de doux pour ces personnages fondamentalement bons.

RÉFÉRENCES

Le personnage d'Henri ayant été d'une part inspiré par le vieil homme aux os de verre dans Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain, Jean-Pierre Jeunet 2001, c'est avec une certaine logique que l'esthétique de ce film nous a parlé. Une volonté d'une atmosphère dans les mêmes tons s'est tout de suite imposée. Cependant nous pensons à quelque chose de beaucoup moins prononcé et même de très léger.

Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain

Dans cette idée l'image de Gone Girl, David Fincher 2014, m'a également attirée de par un ressenti très doux notamment sur le visage d'Amy. 

Gone Girl, David Fincher

C'est naturellement que les précédents films que j'ai réalisé ou auxquels j'ai participé ont construit mon appréhension de l'image. Je souhaite donc m'en inspirer ou du moins établir une certaine continuité avec ce que j'ai pu faire. Cependant une réelle volonté d'affirmation et d'approfondissement de cette esthétique est née en même temps que le projet HENRI. 

Seule, Vient la Nuit - Réalisation Daïkini Escalante

La maison du Silence - Réalisation Arthur Astier

Vous pouvez visualisé ci-dessous les différentes références que je viens de citer.

https://vimeo.com/user50845979

https://www.youtube.com/watch?v=ykIaPN3fv-c

A quoi va servir le financement ?

LE FINANCEMENT

Le financement repose entièrement sur vos généreux dons. 

L’argent récolté sur Ulule permettra d’abord de subvenir aux besoins de la location de matériel, des éclairages à la machinerie en passant par le son, et à ceux de la régie (transports et alimentation de notre équipe). Puis ils nous permettront également de nous procurer des éléments de décorations. En effet le décor du film est essentiel pour la représentation des personnages que nous ne verrons que dans ces trois décors ; appartements respectifs et palier de l’immeuble. Enfin il va aussi nous servir à financer nos candidatures aux différents festivals de court-métrages.

À propos du porteur de projet

LES ACTEURS

Pierre Porquet  -  Dans le rôle principal masculin, Henri.

Camille Krieg  -  Dans le rôle principal féminin, Thaïs, la nouvelle voisine d'Henri.

Laura Spiessert  -  Dans le rôle secondaire féminin, Marie, la fille d'Henri.

L'EQUIPE TECHNIQUE

La Réalisatrice :

Daïkini Escalante, étudiante à l'ESEC. J'ai réalisé 3 court-métrages, ERICA (2014, film lycéen coréalisé), Seule, Vient la Nuit (août 2015, film auto-produit), et un exercice d'école en 2015. J'ai aussi diverses expériences de plateau comme l'assistanat réalisation et caméra ou encore en régie ou photographe de plateau sur plusieurs court-métrages d’école (ESEC). Enfin j'ai pu participer à des projets très extérieurs comme par exempble une capatation d'une pièce de théâtre (Moi Aussi Je suis Barbara, Pauline Chagne).

L'assistante Réalisatrice :

Roxane Delcroix, étudiante à l'Université de Saint-Denis en département Cinéma. J'ai coréalisé ERICA (2014, film lycéen). Puis assistante réalisatrice sur le court-métrage étudiant Le Choix, de Clélia Frouté (2014), j'ai aussi participé au court-métrage étudiant Revivox de Lucille Charon et Louise Lefevre (2015), filmé les mouvements sociaux au sein de l'université Vincennes-Saint-Denis et co- réalise plusieurs ciné-tracts (2016). J'ai aussi aidé au plateau et lumières sur la vidéo Essai sur voile de Esteban Sanchez Del Rio. Enfin j'ai Co-réalisé un projet reportage sur le Festival du Maghreb et du Moyen-Orient Edition 2016, enfin j'ai assister la réalisatrice sur le court-métrage étudiant de Sirima Mahrez. 

Le Chef Opérateur :

Adrien Bernard, étudiant à l'ESEC. J'ai été Chef Opérateur et Assistant Opérateur au cours de l'année sur des courts-métrages étudiants. Je me passionne pour la photo depuis plusieurs années, particulièrement l'argentique, et j'ai pu avoir quelques expériences professionnelles de photographe.

L'Assistante Opérateur :

- Philippine Sentilhes, étudiante à l'ESEC. Au cours de mon année de Cyle 1 à l'ESEC j'ai été Régie, Assistante Opérateur et deux fois Assistante Réalisation, dont celui de fin d'année, sur nos courts-métrages étudiants. J'ai aussi été assistante photographe pour Pierre Chabrier et stagiaire mise en scène pour un tournage pour Maison Lejaby sous la direction de Patrick Mathieu.

- Antoine Rodriguez

- Julia Le Noël (Chef Opératrice sur "Seule, Vient la Nuit)

La scripte :

Maurine Attouche

L'Ingénieur Son :

Pierre Maury, étudiant à l'ESEC. Je me destine personnellement à un monde qui nous entoure, qui nous réveille, et qui fait qu'on s'endort chaque soir : le Son. Cette passion est toute récente, c'est lors du dernier court-métrage de deuxième année, occupant ce poste, que j'ai eu le « déclic ». Étant aussi compositeur à mes heures perdues, je privilégie toujours ce sens, trop vite oublié au Cinéma, qui pourtant est le plus subtile, ne serait-ce pour son aspect immatériel. Pour l'instant, j'ai été ingénieur du son pour 3 courts-métrages, le montage son m'intéresse naturellement aussi.

Le Perchman :

Esteban Sanchez Del Rio, étudiant à l'Université de Saint-Denis en département Cinéma. J'ai été Perchman pour le court-métrage « Les filles du Docteur Stan » (réalisation Céleste GALLIOT-DOLLET), 2015 et Perchman/Clap pour le court-métrage de Joséphine PLAT (en cours). J'ai aussi pu réaliser des projets personnels : Realisateur/Chef operateur/Monteur pour le court-métrage « Mante (NuitsRhenanes), 2015 et «  Substitution », 2016. J'ai été Coréalisateur/Monteur du documentaire annexe de la projection à thème « Filmer de l’autre cotédu périphérique », semaine des arts du L’université Paris 8, 2016. Enfin j'ai aussi pu aidé au plateau pour la performance de Garance BREHAUDAT (dir.artistique Noemie BERTOLINO), 2016 et aider au plateau/2nd assistant caméra sur le clip de Kerredine, «  Le Verlan », production Pictogramme.

Les électros :

- Jeanne Martinet

- Simon Aderhold

La Régie :

- Giovanni Martias

- Arthur Gelly-Lert

- Céleste Galliot Dollet