BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Rénovation de la maison d'Henri BARBUSSE

Centenaire 1916 - 2016

À propos du projet

Membre de l'association des Amis d'Henri Barbusse, je lance un projet qui nous permettrait de débloquer une subvention accordée sous condition  par le Ministère des Anciens Combattants.

En 2016, nous fêterons le 100ème anniversaire de la sortie du roman "Le Feu" prix Goncourt en 1916. A cette occasion nous souhaitons remettre en état la maison "la villa Sylvie" où il a vécu jusqu'à sa mort en 1935.  Henri Barbusse, dénonce les causes de la guerre et ses conséquences, le fascisme. Il rassemble plus de 30 000 associations dans le monde avec son ami Romain Rolland dans le mouvement Amsterdam - Pleyel.

Cette action pour la paix a conduit les nazis en 1940 à saccager sa maison: documents, livres, objets...

La réhabilatation de cette maison est nécessaire pour permettre au public de (re)découvrir sa vie, son oeuvre, son combat pour transmettre sa Mémoire aux générations futures.

A quoi va servir le financement ?

Le ministère des Anciens Combattants a subventionné l'association pour la rénovation de la maison pour en faire un "musée Barbusse" destiné à faire connaître son oeuvre et ses combats pour la PAIX en particulier envers les jeunes pour un devoir de MEMOIRE. Pour débloquer cette subvention, l'association doit être en mesure d'apporter le maximum  de fonds propres qui serviront à la rénovation de la maison ( habillage des murs, toits en partie, sols). Nous ne fonctionnons qu'avec les cotisations des adhérents et pour cela nous lançons cette demande de participation à la rénovation de la maison. Grâce aux documents (livres, meubles, écrits, livres) sauvés à Paris, nous mettrons tous ces documents divers dans la maison renovée à la disposition du public.

À propos du porteur de projet

Membre du bureau des Amis de Barbusse. Je travaille depuis plusieurs années sur l'entretien des alentours de la maison. Professeur en retraite, je pense qu'il est important de transmettre la mémoire de ceux de 14-18 aux nouvelles générations. Je m'y emploie en faisant découvrir aux collégiens et lycéens de mon secteur, par des conférences, les faits et les conséquences de la première guerre mondiale.