BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Handicap ? Hand in Cap !

Ou comment dé-jouer le handicap grâce au théâtre

À propos du projet

HANDICAP ? HAND IN CAP !

Ou comment dé-jouer le handicap grâce au théâtre

MON PROJET : L’ATELIER ESTIME DE SOI (EDS)

Mon projet actuel est de développer un atelier « estime de soi » à destination des personnes handicapées travaillant en milieu adapté et souhaitant intégrer le milieu classique du travail.

La refondation de l’estime de soi commence par l’appropriation de sa propre parole. Grâce aux outils du théâtre, les personnes touchées par un handicap peuvent reprendre confiance en elles-mêmes et développer leur projet professionnel. L’atelier est progressif et s’appuie sur la dynamique du collectif.

Cet atelier est conçu pour les structures du social de type ESAT (Etablissement Social d’Aide par le Travail) et EA (Entreprise Adaptée) sur une base de 30 séances hebdomadaires réparties sur 1 an. Il peut accueillir 5 à 10 participants. Cette action s’articule en collaboration avec l’équipe socio-éducative de l’établissement adapté.

Objectifs de l’Atelier EDS

  • Rebâtir une estime de soi en bénéficiant d’une dynamique de groupe
  • Revaloriser les personnes grâce au jeu et aux techniques théâtrales
  • Encourager et confirmer la démarche d’insertion ou le projet de formation
  • Permettre aux participants d’arriver à une autonomie d’action

Pictogrammes illustrant différentes formes de handicap

HANDICAP : ORIGINE DU MOT

Le substantif masculin « handicap » provient de l’anglais handicap, contraction de hand in cap, signifiant littéralement « main dans le chapeau ».

Dans le cadre d'un troc de biens entre deux personnes, il s’agit de rétablir une égalité de valeur entre ce qui est donné et ce qui est reçu : ainsi celui qui reçoit un objet d'une valeur supérieure doit mettre dans un chapeau une somme d'argent pour rétablir l'équité.

Pour le monde du hippisme, un handicap correspond à la volonté de donner autant de chances à tous les concurrents en imposant des difficultés supplémentaires aux meilleurs.

Ainsi, si nous nous référons à l’étymologie du mot handicap, les personnes dites handicapées sont celles en fait qui possèdent le plus grand potentiel.

L’INSERTION PROFESSIONNELLE DES PERSONNES HANDICAPÉES

En France, la loi « handicap » votée en 2005 rappelle l’obligation d’emploi de 6% de personnes handicapées pour toutes les entreprises d’au moins 20 salariés.

Créé en 1987, l’Agefiph est l’association qui a pour mission de gérer le fonds de développement et de favoriser l’insertion professionnelle des personnes handicapées dans les entreprises privées.

Quelques chiffres

  • 2,51 millions de Français bénéficient d’une reconnaissance administrative de leur handicap et sont bénéficiaires de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés (OETH).
  • 1349 Etablissements et Services d’Aide par le Travail (ESAT) emploient 119 107 travailleurs handicapés et 718 Entreprises Adaptées (EA) emploient 25 000 travailleurs handicapés.
  • 3,3% des salariés dans le secteur privé sont reconnus en situation de handicap.

A quoi va servir le financement ?

UN SOUTIEN POUR L'ESSOR

Le financement de la campagne est primordial pour l'essor du projet et son développement futur.

En effet, lors de ma prospection auprès des entreprises du milieu adapté (ESAT, EA), il m’est nécessaire de m’appuyer sur des interfaces professionnelles de promotion et de communication. Ces supports commerciaux sont principalement le site internet ainsi que des fiches du module EDS incluant un logo.

La cagnotte de 2500 € sollicitée correspond au budget suivant :

  • Webdesigner pour la création du site (*) : 900 € > 36% du budget
  • Graphiste pour la création de l'identité graphique - logo compris : 700 € > 28% du buget
  • Impression des tracts commerciaux et des cartes de visite : 400 € > 16% du budget
  • Frais de campagne : 300 € > 12% du budget
  • Frais de la plate-forme Ulule : 200 € > 8% du budget

(*) Un nom de domaine a déjà été réservé.

Organigramme des dépenses liées au développement du projet

À propos du porteur de projet

REPERES

Après avoir travaillé 6 ans dans l'imprimerie, je me lance à l'âge de 30 ans dans la carrière de comédien.

En 2001, je fonde ma propre compagnie : la Cie Aël. J'y donne des cours et monte des spectacles. Ma 1ère création est l'adaptation théâtrale de la correspondance amoureuse entre les écrivains Henry Miller et Anaïs Nin. Dix ans durant, j'évolue dans le théâtre et l'audiovisuel.

Extrait d’un article rédigé par Alexandra Schwartzbrod sur le spectacle "Henry Miller & Anaïs Nin"

En 2011, je monte une auto-entreprise afin de proposer mes services de comédien-formateur dans le monde du travail.

Depuis 5 ans, j’interviens essentiellement dans le champ social et médico-social :

  • Médiations artistiques en écoles du social / EPSS (78), EFPP (95)
  • Atelier théâtre lié au projet d’insertion de jeunes adultes et de chômeurs / Asso ACR (78)
  • Théâtre-Forum auprès des communautés urbaines / Théâtre Uvol (95)
  • Atelier de soutien conte-poésie pour les personnes handicapées / ESAT Eiffel APAJH 78

En janvier 2016, je conçois l’idée du projet Atelier Estime de Soi.

Aujourd’hui, je vous sollicite via Ulule pour soutenir ce projet social et sociétal.

Il me semble important de vous préciser, qu'à côté de l'accompagnement du projet d'insertion des participants, mon objectif principal au sein de l'atelier EDS est de permettre aux personnes handicapées de prendre conscience, qu'avant d'être handicapées, elles sont avant tout des personnes.

Jacques Lallié Comédien-Formateur

HANDICAP ? HAND IN CAP !

ET MAINTENANT, A VOUS LA MAIN !

+ + +

Portrait d’un Conflanais, comédien et acteur du social :

http://vieuxconflans.wordpress.com/2016/06/24/portrait-de-conflanais-jacques-lallie-comedien-et-acteur-du-social/

Interview de Jacques Lallié par Gaëtane Rohr le 29/06 sur Radio RGB :

http://www.radiorgb.net/les_podcasts?type_podcast=Journal%20d%27informations%20locales

Facebook :

http://www.facebook.com/jacqueslallie

LinkedIn :

http://fr.linkedin.com/in/lalliejacques

* * *

Un grand merci à Jean-Marc Coquerel, Gautier Hache et Fabien Quatravaux pour leur contribution à la vidéo du projet.