BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Guilhem Méric

guilhem-meric Narbonne

Romancier, graphiste, scénariste, j'ai toujours été un passionné d'univers imaginaires. L'idée de la saga Myrihandes, en l'occurrence, m'est venue en 2004, après être tombé par hasard sur une chanson de Claire Pelletier« le Discours d’Aristophane » sur l’origine des âmes-sœurs. Un mythe qui me fascine depuis toujours.

Son écriture m’a pris plusieurs années, avant qu’un éditeur, (Au Diable Vauvert), finisse par me signer en 2009. Le premier tome a été sélectionné pour le Prix du Meilleur Roman Fantasy Français Jeunesse d’Elbakin 2011, le Prix Méditerranée des Lycéens 2012, et le prix Révélation Adulte des Futuriales. Mais comme cela arrive parfois dans le petit monde de l’édition, les suites n’ont pas vu le jour. 

Un écueil qui m’a obligé à récupérer mes droits pour tracer ma route sous d'autres cieux. Et tenter, durant un temps, la folle aventure de l’adaptation cinéma. Une aventure qui m’a ouvert à de nouveaux horizons, et permis de rencontrer des artistes passionnants avec lesquels, pour certains, je travaille toujours.

Le crowdfundings’est finalement imposé comme une évidence. Pour avoir les coudées franches et donner vie à un projet peut-être trop lourd pour un éditeur. Le texte, la musique, l’illustration étaient déjà là. Ne manquait que le nerf de la guerre. Le financement qu’une base de fans suffisamment solide – et de nouveaux contributeurs – pourrait peut-être m'offrir.

Un choix qui ne remet nullement en cause mon travail avec d'autres éditeurs : notamment avec le thriller paranormal Aetherna (éditions J'ai lu, 2015), dont le script a été sélectionné la même année par la Maison des Scénaristes pour être présenté au Festival de Cannes. Mon dernier ouvrage - dont le titre reste encore secret ! - sortira quant à lui chez Pygmalion d'ici fin 2016 ou début 2017.