BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Guadeloupe, mer d'accueil des baleines

En Mai, une classe de 5è de Baie-Mahault (Guadeloupe) à la rencontre des baleines

À propos du projet

La Guadeloupe est un "hot spot" de biodiversité. Le projet consiste à élargir le cadre des cours qui se cantonnent aux environs proches du collège. Les guadeloupéens savent peu qu'un quart de la biodiversité des cétacés est présente aux Antilles, protégée dans le sanctuaire AGOA (un des 3 sanctuaires au monde où la CBI, en 2010, a banni toute forme de chasse à la baleine). Nous souhaitons que les enfants aient une approche des animaux en allant à leur rencontre. Nous souhaitons aussi que les élèves enquêtent sur le rôle de notre ile comme zone de protection des baleines qui migrent aux Antilles. Dans une région où l’économie de la chasse baleinière n'a pas disparu, notre île doit proposer des moyens de vivre en harmonie avec les cétacés tout en permettant un développement durable du tourisme baleinier (le « whale watching »). Nous rencontrerons des personnes qui agissent pour la découverte durable de ces animaux, des bénévoles et des professionnels de la mer. Les élèves travailleront les thèmes de l’environnement marin en classe en éducation civique, en S.V.T. en français, en arts plastiques et en mathématiques (en attendant les projets des autres matières).

À quoi va servir le financement ?

Le financement permettra de couvrir les frais de déplacement et d'animation des bénévoles de l'association partenaire, le bus (en partie), la sortie en mer (en plus des contreparties et des frais de gestion) et les contre-parties.    

Nos deux associations partenaires :

À propos du porteur de projet

Les activités du Foyer Socio-Educatif, outre les visées de culture scientifique, permet à tous les enfants, et notamment ceux des familles les plus en difficultés d'avoir accès à des activités diverses...et gratuites. Elles s'adressent à tous les enfants du collège, leur permet de rompre l'isolement social dans lequel ils se trouvent parfois, de découvrir la richesse de la culture guadeloupéenne, de se l'approprier et de la partager avec les autres cultures. Gwo ka, échecs, club de langues, roller, danse, chorale, rubic's cube,...

Engagé dans l'éducation au développement durable depuis longtemps, je souhaite proposer aux jeunes que je croise  des rencontres. En effet, souvent le manque de moyens financiers nous contraint à nous servir de livres, de vidéos, de photos pour faire découvrir des thématiques scolaires. Or les rencontres "en vrai" avec des personnes, des milieux, des animaux et des plantes de l'environnement proche sont, de mon point de vue, une porte d'entrée qui coule de source pour réussir à motiver les enfants.

Je pense que ces motivations sont d'abord déterminées par leurs sensations, leurs impressions sensorielles, celles qu'ils ressentent avec leur corps.

Voir des cétacés "en vrai", les écouter et parler ensuite de tourisme, de citoyenneté, d'échange, de protection, de sciences, d'art... sont des choses qui viendront des élèves eux-mêmes et surtout qu'ils pourront transmettre !