BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Guadalquivir

Court-métrage de fiction

À propos du projet

Aujourd'hui, samedi 03 mai : toute l'équipe technique et les élèves sont rentrés en France. Le tournage est terminé. Une bonne semaine de vacances pour tout le monde avant la reprise des cours pour les élèves et le début du montage pour le réalisateur. La souscription sur le site ULULe est terminée mais vous pouvez continuer à nous aider. Pour en savoir plus, voici le lien : http://lp-bois.entmip.fr/film-guadalquivir/

 

Le projet :

Guadalquivir est un court-métrage de fiction de 26mn réalisé par François Chaillou, adapté du roman éponyme de Stéphane Servant. Ce film sert de socle à une approche pédagogique des métiers du cinéma en direction des classes de 3ème découverte professionnelle. Ce travail a été initié autour de l'écriture du scénario durant l'année scolaire 2012/2013 et se poursuit cette année par la préparation et le tournage du film. Pendant toute cette aventure, les élèves sont impliqués comme assistants des techniciens professionnels, de l'écriture à la distribution du film.

 

Le synopsis :

Nous sommes en 1985, Croco, 17 ans, vient de réussir son épreuve d’entrée dans « la Meute », groupuscule néo-nazi, quand Pépita, sa grand-mère, atteinte de la maladie d'Alzheimer, l’entraîne dans un périple vers le Guadalquivir.

Tout au long d’un chemin chaotique et insolite, Croco va renouer peu à peu avec des valeurs humanistes que sa grand-mère, sans en avoir l’air, lui transmet en guise d’héritage.

 

Parmi les décors pressentis, La gare de Montréjeau. Malheureusement, la SNCF nous a refusé le tournage sauf en payant des frais hors de proportion avec notre budget. La plupart des élèves sont internes au lycée et transitent par la gare toutes les semaines. No comment...

 

gare de Montréjeau

 

Note d'intention du réalisateur :

 

Guadalquivir  est un road movie où des personnages en fuite partent à la conquête d’une mémoire oubliée au sud de l’Espagne. La caméra et la mise en scène vont épouser cette dialectique, à savoir l’influence de l’environnement sur le comportement. Le film débute dans une cité, une cave, un squat…il se prolonge sur les routes, au bord d’un lac et se termine au bord du fleuve, le Guadalquivir.

Mais c’est aussi un western car les personnages se battent pour conquérir cette liberté soudaine, ils se comportent comme des chercheurs d’or, obnubilés par leur quête, exprimée ici par les mots de Fédérico Garcia Lorca que Pépita fait resurgir de sa mémoire. Cette référence au western va se traduire dans le choix des cadres et de la lumière, dans la mise en espace des personnages, dans les jeux de regards et l’alternance subtile entre les silences et les dialogues.

La bande-son du film va, elle aussi, jouer son rôle en accompagnant Croco dans sa prise de conscience ; elle sera un carrefour des langues.L’espagnol, le français et l’arabe vont cohabiter tout au long de l’histoire en version originale.  

Un autre décor : La Cité  de Luchon

Le tournage :

Le tournage est prévu du 17 avril au 2 mai :

6 jours sur Luchon et ses environs,

5 jours en Espagne à Caspe et ses environs.

La séquence du décor du pique-nique en Espagne :

Projet pédagogique :

Guadalquivir, une opération pilote du LP du Bois de Montauban de Luchon soutenue par l'Académie de Toulouse et la DRAC Midi-Pyrénées.

Le film vise plus particulièrement les classes de 3° prépa-pro du LP du Bois de Montauban de Luchon.

Dans cet optique, les élèves découvrent tous les métiers du cinéma (scénariste, décorateur,assistants-réalisateurs, production, post-production....) sous la direction artistique de François Chaillou (réalisateur) et de Régis Solivérès (professeur).

Les élèves vont  bénéficier du savoir-faire d'une quinzaine de professionnels du cinéma.

En outre,tous les élèves de l'établissement sont impliqués puisqu'une une partie de la construction des décors a été confiée aux autres classes sous la direction de Frédéric Valls, chef décorateur-constructeur et de Jean-Marc Barbe professeur-coordinateur des ateliers. Une partie d'un compartimernt de train est actuellement en fabrication. 

Pour en savoir plus, un article et un reportage sur F3 Midi Pyrénées :

cliquer ici :http://midi-pyrenees.france3.fr/2014/02/15/le-lycee-du-bois-de-luchon-fait-son-cinema-415959.html

Les objectifs :

- Réaliser un film dans des conditions professionnelles.

- Découvrir les métiers du cinéma

- Réussir l' orientation professionnelle des élèves et ce, pas nécessairement dans l'audiovisuel.

- Valoriser les métiers du bois ( construction de décors )

 

Les thermes de Luchon serviront de décor pour une séquence de cauchemar :

 

Le casting :

Les rôle après le casting: kenza  Lise LOMI; Béchir  Mustapha ELABED; Pepita  Danielle CATALA; Cobra  Pierre PASQUIER; Chacal  Tom BEAUREDON; passager du train  Marcial TORRES; mère de  Croco Anne COLIN; Croco  Valentin BECKER

 

L'équipe technique :

Le réalisateur est François Chaillou

Le directeur de production est Michel Erard

Le chef décorateur est Fred Valls

Le chef opérateur est Olivier Gallois

Le monteur est Pierre Bascoul.

A suivre...

 

Plusieurs articles de la Dépêche ont également été publiés :

cliquer ci-dessous :

http://www.ladepeche.fr/article/2014/01/23/1801049-cinema-nouvel-atelier-filiere-metiers-bois.html

http://www.ladepeche.fr/article/2013/03/15/1583053-bagneres-de-luchon-les-collegiens-realisent-l-adaptation-d-un-livre.html

http://www.ladepeche.fr/article/2013/02/15/1561043-bagneres-de-luchon-le-lycee-du-bois-fait-son-cinema.html

 

 

 

A quoi va servir le financement ?

 Le film n'est à ce jour qu'en partie financée.C'est la raison pour laquelle nous faisons appel à vous.

Le Lycée du Bois Chantant le finance à hauteur de 70 %. Il nous reste donc 30 % à trouver. La Ville de Luchon, la Région Midi-Pyrénées et France 3 ont été sollicitées, nous attendons leurs réponses  mais  nous savons déjà que cela ne sera pas suffisant...

Si nous atteignons 3000 € : cette somme nous permettra de  rester sur notre plan de travail établi sur 12 jours.

 Si nous atteignons   4000 € : l'étalonnage et  les effets spéciaux seront réalisés dans un studio professionnel de post-production.

Si nous atteignons  5500€ : le mixage et la réalisation de la copie numérique finale ( DCP ) seront eux aussi réalisés aux normes professionnelles. Cela facilitera la diffusion du film.

Si nous atteignons 8000 € ou plus :  les déplacements des professeurs et des élèves seront assurés pour la diffusion du film lors de nombreux festivals. D'autres projets audiovisuels sont à l'étude pour l'année prochaine et cette aide permettrait de les réaliser plus facilement.

Ce film et le projet pédagogique qui l'accompagne ont reçu l'appui de la DRAC  ( Direction Régionale des Affaires Culturelles ) ainsi que du Ministère de la Jeunesse et des Sports. 

À propos du porteur de projet

François Chaillou a écrit et mis en scène pour le théâtre : Bras de fer et  Tu es restée célèbre dans mon coeur. Il a réalisé plusieurs court-métrages : Hier, 22 heures, L'artbifaire et  Bingo. François Chaillou a également participé en qualité de 1er assistant réalisateur à de nombreux films, téléfilms ou séries.

 

WEB :

 

voici le lien : http://lp-bois.entmip.fr/film-guadalquivir/

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet