BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Grimtooth 3.0: l'encyclopédie des pièges machiavéliques

Le retour de la légende !

N'y va pas ! On dit qu'ils sont narratosexuels !

Bonjour à tous Humanoides de tous genres et cultures

Il était temps de pondre une petite news pour vous souhaitez la bienvenue a tous et vous dire un grand merci, à vous tous, qui êtes les 43 pionniers et protagonistes de cet improbable comeback du légendaire Grimtooth. D'autant plus improbable qu'il réunit des mondes tres différents au sein du JDR, et ça, c'est la petite cerise sur la pièce-montée. Quoique, a vrai dire, je ne suis pas sur que ces monde se mélangent: avec 2 souscriptions au pledge "+ un jeu de Narrativiste" sur 43 souscripteurs...

Justement, pas plus tard qu'hier, voici ce que me disait Mme Michu, concierge et roliste: "Je tiens de source sur qu'il y a pas mal de "narratosexuels" chez Grimtooth. On dit qu'ils font des trucs bizarres, sans dés, et qu'ils partagent tous la narration sans qu'il n'y ait plus aucune autorité. Dégoutant....mais bon chacun fait ce qu'il veut hein..."

La partie en italique (au cas ou...) et bien sur de l'ironie, mais l'essentiel des préjugés y sont. Alors avant de laisser la place au Grand Jeu (la prochaine news), je voudrais juste faire un micro-topo, au cas ou.

Les jeux narratifs (traduction française de "Storygame", faut de mieux) est un terme un peu fourre-tout.

Là, d'habitude, chacun vient avec sa propre définition maison, autant que d'intervenants.Les uns mettent en avant la "narration partagée". Ce seraient des jeux ou l'autorité de MJ est bafouée, voire sans MJ. Les autres mettent en avant l'aspect pro-actif: il n'y aurait plus de scénario mais on inventerait au fur et à mesure. Bref, c'est confus et pas rassurant. On comprend Madame Michu. 

Le fait est que ces jeux sont très divers. On y trouve d'ailleurs beaucoup de Jeux de Rôles "normaux" (ou presque), avec MJ et joueurs, tout ça (Donjon, Dungeon World) et meme sans ce qui précède...bref, la seule chose qui caractérise réellement TOUS les Jeux narratifs, c'est une invocation mystique: "System does matter".

Ca veut dire quoi ? 

Ah...il faut revenir aux sources du JDR, justement. Contrairement à la légende, D&D n'est pas né un beau jour, comme ça, sur une seule idée géniale de Gary Gygay. Le JDR a émergé peu à peu à partir du Wargame.Les premières versions de D&D étaient estampillées "Wargame" (c'est marqué sur la couv). Et puis, du PMT, le JDR évolue encore et s'éloigne des souterrains tactiques pour émuler des scénarios complexes. Mais voila, les "règles" sont faites, historiquement, pour déterminer la réussite ou l'échec, en terme probabiliste (en prenant en compte le terrain, l'arme...), d'une action. Pas pour créer une histoire. 

Tous les MJ ont vécu cette contradiction. Du genre, tous les persos qui meurent dans le 1er 1/4 d'heure sur un jet de dés...qu'ils sont donc obligé de truquer pour que le jeu continue. Ce n'est qu'un exemple parmi bien d'autres de l'inadaptation des "règles" à la création de l'histoire. 

Ainsi, on fait avec, on s'en remet aux mains du "bon" MJ. D'autres, vers le début des années 90, vont jusqu'a préferer les JDR "sans dés" (ou sans regles, comme Hurlements). Le système est un frein, éliminons le systeme. GG lui même ne dira-t-il pas que les dés ne servent qu'a faire du bruit derriere le paravent ?

C'est d'ailleurs l'esprit qui domine encore le JDR, sans être aussi radical: "le système est secondaire". Le plus important c'est le background. Les regles sont ensuite plus ou moins interchangeables, et le jeu dépend des talents du MJ.

Et bien, pour le Jeu Narratif (JN pour les intimes), c'est tout le contraire. Le systeme était un probleme non en soit, mais parcequ'il n'était pas adapté. Désormais, on cherchera des systèmes qui déterminent non pas la réussite ou l'échec d'une action, mais qui produisent et fassent avancer l'histoire que l'on joue.

Dungeon World, sous ses dehors de "JDR normal", en est l'exemple achevé. Vous n'êtes pas obligé d'acheter le jeu pour le tester, les livres de personnages sont en ligne, et les regles en train d'etre liberées sur le wiki (www.dungeon-world.fr). Mais il vous faudra probablement l'aide de la commuauté DW G+ pour "désapprendre ce que vous avez appris". Danger Patrol est un autre exemple amusant: pour émuler les récits de SF "héroiques", et contrairement à ce que veut la logique, au plus vous prennez de risques inconsidérés, au plus vous avez de chances de réussir. C'est tactique, on coche, on active, etc...et tout ça est téléchargeable gratuitement.

Tout ça pour dire que, si certains sont curieux, c'est le bon moment de bien investir une poignée d'euros dans le pledge "+ 1 jeu narrativiste". Ils pourraient découvrir des choses bien interessantes pour leurs futures parties (dans Donjon par exemple, pour rester dans le medfan à l'ancienne), et Grimtooth bondirait bien plus vite et surement vers le pallier version "Deluxe".

Je referme la parenthese (et pardon pour les accents manquants). La prochaine fois, place au jeu...

Bonnes vacances à tous

Maitre Sinh

PS pour ceux que le thème interesse, il y a un article dans JDR-mag (dont la copie est sur Narrativiste.eu) et quelques autres choses sur le site.