BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Pour le retour des oeuvres de J. Gotko à Compiègne

Sauvons ces témoignages exceptionnels de la vie au camp de Royallieu!

À propos du projet

Le Mémorial de l'internement et de la déportation- Camp de Compiègne/Royallieu a été inauguré en 2008 sur le site même de l'ancien camp d'internement et de transit de Royallieu, qui fut le camp principal de déportation des Résistant(e)s en France. 50 000 hommes et femmes, parfois très jeunes, y furent emprisonnés avant d'être envoyés dans les camps de concentration et d'extermination nazis: Buchenwald-Dora, Auschwitz-Birkenau, Neuengamme, Dachau, Mauthausen, Sachsenhausen et Ravensbrück. La moitié n'est pas revenu.

Le Mémorial a vu sa collection s'enrichir de milliers de documents et d'objets liés à cette histoire, et compte rénover entièrement son parcours historique permanent d'ici à 2020 pour montrer au public une partie de ces trésors. Mais notre  budget ne nous permet pas de mettre en place de politique d'acquisition.

C'est pourquoi nous faisons appel à votre générosité: 5 dessins extraordinaires seront vendus aux enchères le 4 décembre prochain à Paris, qui représentent le camp en 1941-1942. Ces oeuvres doivent absolument rejoindre nos collections!

https://www.facebook.com/memorialdecompiegne.fr/

A quoi va servir le financement ?

Nous avons besoin de votre aide pour acquérir 5 œuvres qui constituent un patrimoine mémoriel majeur : des aquarelles réalisées par un artiste de l'Ecole de Paris, Jacques Gotko, interné à Compiègne en 1941-1942. Il fut ensuite déporté et assassiné à Auschwitz-Birkenau. A travers le regard de l'artiste, nous pouvons percevoir ce que voient tous les jours les internés du camp: les baraquements, les barbelés, les miradors, les gardiens (des soldats de la Wehrmacht), les camarades de détention...

Au-delà des qualités artistiques de ces dessins, ils ont une immense valeur historique, ils sont un témoignage à part entière. Mis en vente à Drouot le 4 décembre prochain (mise à prix de 2000-3000€ par dessins), le Mémorial ne pourra pas les acquérir sans votre aide!

Ne laissons pas partir ces trésors ! Participez à leur sauvegarde, afin qu'ils soient conservés et valorisés dans le lieux qui les a vu naître et où ont souffert tant d'individus.

Pour qu'on n'oublie pas les internés- déportés du camp de Compiègne-Royallieu.

À propos du porteur de projet

FAQ

Poser une question Signaler ce projet