BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTube

Gothique frémissant

Quand la Nature fait vibrer la pierre

À propos du projet

Gothique Frémissant

Une œuvre visuelle et sonore de Françoise Jolivet et Roy Lekus

Par la grâce et la magie des projections vidéos, les nefs des églises gothiques se transforment en de majestueuses allées d’arbres. Les piliers deviennent troncs ; branchages et feuillages ondulent sur la voûte aux lumières, vents et bruits des quatre saisons. 

La création mondiale aura lieu dans la très pure architecture de l'Abbatiale Saint-Ouen à Rouen. ATTENTION ! Démarrage le 12 avril 2014, et non plus le 31 août 2013 comme annoncé précédemment.

Gothique Frémissant Bande-Annonce 1'20 on Vimeo

Le projet

L’idée de la forêt comme origine de l’architecture est vieille comme le monde. La nature a toujours inspiré les créations humaines et été elle-même matériau de création.

Gothique frémissant, en superposant le bruissement du vivant à l’austère majesté de pierre de l’édifice, s’inscrit à sa façon dans cette longue tradition. Notre idée est de créer un espace où l'architectural et le végétal ne font qu'un.

La technique
Nous y parvenons en utilisant les techniques de projection vidéo monumentale sans autres
effets que ceux de la Nature elle-même avec ses différents cycles, sur une douzaine de minutes en
boucle toute la soirée.

Nous partons de prises de vues d’une allée d’arbres exceptionnelle, classée, à Heudicourt dans l’Eure près de Gisors et Etrepagny (route de Dieppe), adaptées par le « mapping vidéo » à l’architecture des plus beaux édifices romans ou gothiques pour faire d’une cathédrale de pierre une cathédrale végétale.
Les prises de vues se font en photo numérique haute définition. Celle-ci comportant beaucoup plus
de pixels que la vidéo, supporte infiniment mieux l’agrandissement sur le « grand écran » de
l’architecture gothique.

Nous prenons les photos en « intervallométrie », toutes les secondes. Ces images sont ensuite
importées dans un logiciel de montage et de trucage vidéo, lissées entre elles pour restituer la
fluidité du mouvement du vent sur les feuillages et les branchages. Enfin, elles sont déformées pour
leur faire épouser la hauteur et la larguer des piliers, les arches de la voûte…
Les prises de vues se font à cinq, six ou sept appareils afin de saisir les fluctuations de la lumière
simultanément sur les troncs, les ramures et les cimes des platanes.

Sur place, dans la nef de l’abbatiale Saint-Ouen de Rouen, six puissants vidéoprojecteurs
(18 à 20000 lumens comme dans les grandes salles de cinéma) restituent l’allée comme si vous étiez dedans : de la véritable « 3D ». Et les sons en stéréophonie, devant, derrière, à hauteur d’homme et au milieu des arbres, complètent l’expérience.
 

« L’imagination a le droit de se griser à l’ombre de l’arbre dont elle fait une forêt. »  Karl Kraus

Mais quelle langue parle la Nature ?

Projeté sur les troncs-colonnes de la nef, un florilège d’aphorismes et citations comme celle-ci évoquera les rapports de l’homme, de l’art et de la nature. Les visiteurs -- vous -- pourrez l’enrichir en apportant les textes que vous aurez vous-mêmes glanés.

En tant qu’artistes, sculpteur et cinéaste, le travail avec la nature nous occupe de plus en plus exclusivement. Il nous importe que notre rapport actuel à cette nature ne soit pas uniquement paralysé par les craintes de catastrophes diverses, industrielles ou "naturelles".

Nous voulons susciter plutôt émerveillement, réflexion, curiosité et intelligence sensible, capables de nous tirer de l’impuissance vers une interrogation active et créatrice.

Nous avons demandé à Pierre-Yves Toulot de mettre toute sa science du mapping vidéo dans la disparition de la prouesse technique au profit de l'expérience cosmique de la Nature.

Dans ce même esprit, Francis Wargnier insufflera la dimension sonore spatiale essentielle par une création originale à partir de sons et bruits de la nature diffusés en stéréophonie simple et superbe.

Des essais plus que concluants

Fin 2012, une nuit de tests en grandeur réelle dans l’Abbatiale Saint-Ouen de Rouen a permis de vérifier que ça marche !

Et le résultat est aussi spectaculaire qu’escompté...

L'après-Rouen
Par la suite, le Gothique frémissant circulera dans les plus belles architectures gothiques de France et d’Europe. 

Le site du Gothique frémissant développe davantage le contenu et l'avancée du projet.

Vous pourrez sur notre chaine Vimeo suivre régulièrement le montage des séquences de chaque saison.

 

A quoi va servir le financement ?

Des premiers soutiens

Lancé en janvier 2012 par Françoise et Roy, Gothique frémissant a aussitôt reçu le soutien financier de la MATMUT et de la Ville de Rouen. Qu'ils soient remerciés ici pour leur fidélité indéfectible ! 

Une cinquantaine de personnes ont lancé L’ Association du Gothique frémissant, qui produit l’œuvre. Nous sommes environ 80 désormais.

Où en sommes-nous ?

Les projections sont prévues pour démarrer le 12 avril 2014, simultanément à l'exposition sur les cathédrales au Musée des Beaux-Arts de Rouen.

Le montage images est en cours, la création sonore aussi.

Le réalisation technique du projet coûte 110.000 Euros  : prises de vues aux quatre saisons en multicam, montage, sonorisation, mapping video, location, installation, et démontage de 7 puissants vidéoprojecteurs et serveurs avant mise au point définitive du spectacle sur site. Cela paraît beaucoup ? C'est plutôt moins qu'un documentaire d'une heure qui passe une fois à la télévision à minuit !

Entre nos sponsors officiels et divers soutiens de personnes comme vous, nous avons déjà réuni 70.000 Euros.

Nous n'en sommes donc plus très loin. Mais le temps presse ...

Nos objectifs sur Ulule

• Si nous atteignons notre objectif de 6.000 euros, cela prendra en charge la création sonore et le mixage.

Au-delà :

12.000 € permettent de couvrir le coût du mapping vidéo. C'est notre prochain objectif !

20.000 € c'est toute la main d'œuvre : prises de vues, installation vidéo et sonore

à 40.000 €, si nous y parvenons grâce à votre enthousiasme, le budget sera bouclé

Au-delà, Françoise Jolivet et Roy Lekus peuvent espérer être dédommagés pour la création qui les occupe sans relâche depuis dix-huit mois !

Des contreparties en espèces sonnantes et trébuchantes !

Sous ce titre provocateur se cache une vraie réalité : l'Association du Gothique frémissant qui porte le projet a reçu des services fiscaux le statut "d'intérêt général" pour son œuvre de valorisation du patrimoine.

Cela signifie que tous les dons à partir de 15 Euros ouvrent droit à une économie d'impôts de 66% du montant du don (dans la limite de 20% de votre revenu imposable). Plus vous donnez, plus vous économisez d'impôts ! Si vous payez des impôts, un don de 50 € ne vous coûte que 17 €. Un don de 100 € ne vous coûte que 34 € ... et ainsi de suite.

Le code des impôts interdit aux associations d’intérêt général de proposer d’autres contreparties que symboliques.

Cela ne nous empêche pas de vous en réserver quelques-unes de sympathiques à la rubrique "contreparties".

Pour mémoire : la valeur de la contrepartie ne peut excéder 25% de la valeur de votre don, avec un plafond à 60 Euros quelqu'en soit le montant.

 

À propos du porteur de projet

À propos des créateurs du projet et de l'équipe
 

Françoise Jolivet
Sculpteur de formation, mon travail a toujours oscillé entre Travaux des villes et travaux des champs ...
Parmi mes œuvres urbaines :
Mémorial de Beaune (Autoroute A6), Totems de Marne-la-Vallée, Fil d'Ariane aux Mureaux (10 années de ma vie !)
Parmi mes expositions personnelles :
Galerie Daniel Gervis, Paris, FIAC, Paris, Biennale du Papier, Düren, Musée Victor Hugo, Villequier, Potager du Roi, Versailles, Arsenal, Metz, Bambouseraie, Anduze,Musée Rodin, Meudon (2014).

Le Gothique frémissant est dans la droite ligne de mon  travail avec la nature des quinze dernières années.

www.francoisejolivet.net

 

 

Roy Lekus
Né à New York, installé à Paris depuis les années 70, d’abord photographe, j'ai réalisé plus de trente courts-métrages et documentaires primés dans de nombreux festivals (Belfort, Clermont-Ferrand, Paris Tout Court, Grenoble, Douarnenez, Festival des Films de droits de l’homme de Nantes, Montréal, Edimbourg, Lisbonne, Kiev, Vilnius) et diffusés à la télévision : France 3, France 5, ARTE, Canal Plus, Planète, RTBF (Belgique), TSR (Suisse), ORF (Autriche) ...
Son court-métrage Au Fin Porcelet était demi-finaliste pour les Césars du court-métrage.


Fin 2011, j'ai filmé Françoise et ses merveilleux potirons pour le documentaire L'alchimiste du potiron sur France 3.
 

Francis Wargnier
Pendant 20 ans responsable du service de production son à l'INA, je suis monteur et designer son cinéma depuis 1999.  Pour André Téchiné, Anne Fontaine, Benoit Jacquot, Jacques Audiard, Julian Schnabel, Barbet Schroeder, Thierry Klifa,  Yousri Nasrallah, Costa Gavras, Cédric Kahn, Patrice Leconte, Marion Laine… et d'autres. Nominations aux Césars pour le son du Scaphandre et le papillon, Un Prophète et Les Adieux à la reine.

Je conçois le son du Gothique frémissant comme un espace dans lequel le spectateur rentre, avec certains sons à hauteur des visiteurs, d'autres au-dessus ou derrière lui qui répondent aux premiers...


 

Pierre-Yves Toulot
J'ai commencé ma carrière de light designer pour le spectacle vivant puis dans l'éclairage architectural.
Après plusieurs expériences de création vidéo pour le théâtre, j'ai fondé en 2003, avec José Cristiani, l'agence Cosmo AV qui est aujourd'hui internationalement reconnue pour ses créations en vidéo mapping et son expérience en projection monumentale.
Comme réalisateur, j'ai travaillé à travers le monde sur de nombreuses créations au Mexique, en Amérique du nord, en Turquie, au Japon et en France évidemment.
Je dirige pour COSMO AV le mapping vidéo du Gothique frémissant.
Cosmo AV

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet