BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Geocyclab

Atelier mobile de trois ans à vélo autour du monde !

À propos du projet

Trois ans de recherches et de création artistique en vélos couchés autour du monde.

Nous sommes Fanch et Barth, artistes, chercheurs, voyageurs et co-fondateurs de ce projet d'atelier mobile. Nos routes se sont croisées à la sortie de nos études d'art, et si certains historiens s'accordent à penser que le rêve d'un tel projet aurait été mentionné bien plus tôt par l'un et l'autre, Geocyclab a officiellement vu le jour vers la fin de l'année 2010.

L'idée de Geocyclab consiste à nous donner les moyens, les outils et le temps de produire un travail de recherche et de création artistique, en voyageant de pays en pays. Autrement dit, inventer un atelier itinérant, modulable et indépendant qui nous fasse pleinement expérimenter ce mode de vie "d'artistes-chercheurs-voyageurs".

Nomadisme, création artistique et système D sont les principaux ingrédients qui font de chaque rencontre, chaque changement de culture ou de paysage, la matière première de nos réflexions, de nos idées, de nos réalisations. Le processus de création artistique au coeur de nos pratiques respectives depuis bien longtemps est ainsi questionné dans son rapport à la mobilité géographique. 

Notre atelier mobile se compose de deux vélos couchés chargés d'une trentaine de kilos de matériel chacun. De nombreux soutiens financiers, logistiques et humains lui permettent de fonctionner en totale indépendance. Nous nous sommes donné trois ans pour arpenter le globe au grès des découvertes qui inspirent et alimentent nos productions.

Si Geocyclab réalise ainsi pleinement nos aspirations personnelles, il n'en est pas moins une aventure expérimentale, ancrée dans son époque et porteuse de valeurs que nous tenons à partager et diffuser le plus librement et largement possible. En effet, notre atelier est en quelque sorte "augmenté" grâce à un réseau mondial d'acteurs, de lieux, de mouvements, d'associations que nous rencontrons, observons, interrogeons. Il s'agit de la communauté émergente du "Libre partage des connaissances et des savoirs" dont Geocyclab se revendique et qui constitue notre thème de recherches.

Dans cette même logique de partage, nous n'utilisons que du matériel et des logiciels "Open Source". Cette contrainte nous pousse à rencontrer d'autres utilisateurs de ce genre de technologies, à la fois pour nous faire aider, mais aussi pour transmettre notre expérience au fil de la route, dans le cadre de réalisations artistiques le plus souvent.

Geocyclab est une expérience que nous souhaitons partager avec plus grand nombre. Durant les trois ans de voyage, créations audiovisuelles, performances, installations, web-documentaire sur la culture du "Libre", toutes nos productions sont diffusées gratuitement au fil des kilomètres sur le site internet de Geocyclab :

Le carnet de bord relate en textes et en images la vie quotidienne de notre atelier, sur la route comme lors de nos séjours sédentaires de production, et il est entrecoupé de checkpoints vidéos. Des captations vidéos et photographiques de nos recherches artistiques et autres Haïkus audiovisuels prennent place dans la galerie virtuelle Ex Situ. Et les Objets Libres rassemblent de manière protéiforme les résultats de notre enquête sur la culture du Libre Partage. 

Cela fait maintenant plus d'un an et demi que nous sommes sur la route. Nous avons d'abord mis le cap sur Dakar en traversant l'Espagne, le Maroc et la Mauritanie. De là, nous avons pris un avion pour Mexico où nous sommes restés bloqués un moment avant de pouvoir rouler jusque San Francisco en Californie. Un deuxième saut aérien nous a alors déposé en Indonésie et nous sommes aujourd'hui posés en Malaisie, mais sur le point de reprendre la route vers la Thaïlande, la Birmanie, l'Inde…

Deux ans de conception, d'élaboration, de préparation, d'organisation et de recherche de financements furent nécessaires pour que l'expédition s'ébranle et prenne enfin la route au départ de Quimper le 30 septembre 2012. A notre retour en France fin 2015, une année au moins est prévue pour témoigner de cette expérience sous forme d'éditions, de films, d'expositions, de conférences, de workshops… Mais avant, il nous reste de nombreux kilomètres à avaler et tant de choses à découvrir.

A quoi va servir le financement ?

Le bilan de cette première phase est que notre ambitieux atelier fonctionne, malgré de nombreuses embûches techniques et matérielles ! Nous sommes donc au milieu de notre périple, plus que jamais motivés à mener cette expérience à son terme, mais notre situation financière nous oblige à rechercher de nouveaux fonds pour la traversée du continent eurasiatique qui nous sépare du retour.

Avant notre départ, nous avions réussi à financer les deux tiers de notre budget prévisionnel, ce qui nous a permis d'acheter tout le matériel nécessaire, de manger et de nous loger pendant plus d'un an et demi, et de payer billets d'avions, assurances... Nous avions l'espoir ces derniers mois de toucher quelques nouvelles subventions pour lesquelles nous avions postulé, mais la chance n'a pas été avec nous cette fois-ci.

Le principe du financement participatif nous tient à cœur, particulièrement depuis notre expérience avec Octopousse d'avant notre départ, car il est une belle illustration de cette culture du Libre qui permet à Geocyclab de rester indépendant et d'aller jusqu'au bout de son rêve !

Cette campagne de financement va nous servir à couvrir nos frais quotidiens pour manger, nous loger parfois, et pouvoir investir dans un peu de matériel de temps à autre durant les mois à venir, en nous laissant ainsi le temps d'explorer d'autres pistes de financement. A toutes celles et ceux qui nous ont déjà soutenu par le biais d'Octopousse avant notre départ, vous êtes autorisés à remettre ça et recevrez toutes vos contreparties dans les mois suivant notre retour :) 

Votre soutien à Geocyclab est plus que jamais décisif, et si vos moyens ne vous permettent pas de nous aider financièrement, n'hésitez pas à diffuser notre projet autour de vous et à "liker" cette page ! Merci !!!

À propos du porteur de projet

Fanch est musicien et diplômé de l’école des Beaux Arts de Quimper. Son travail de plasticien l’a conduit à interroger le son en tant que matériau au travers de différentes installations et performances souvent interactives grâce à des technologies numériques et électroniques Open-Source.

>> www.geocyclab.fr/fanch/

Barth est passionné par les images, diplômé des Arts Décoratifs de Paris. Du dessin à la vidéo en passant par la photographie, le web-design et la création graphique, son activité passée de Freelance lui a permis d’affiner sa pratique dans ces différents domaines.

>> www.geocyclab.fr/barth/
>> www.barthperon.fr

Nous avons décidé d’associer nos compétences pour approfondir nos recherches et nos pratiques autour de problématiques communes qui nous passionnent tous les deux. En y ajoutant le désir de partir en voyage autour du monde, cette envie de créer une sorte de laboratoire mobile de recherche/création a donné naissance à Geocyclab.

L'autonomie de ce projet est rendue possible par la complémentarité de nos savoirs-faire, mais également par le travail bénévole de notre régie en France. 

Anaïs assure ainsi la coordination administrative et médiatique de Geocyclab depuis la Bretagne, ainsi qu’une transmission matérielle à l’occasion de ses visites dans certains des pays que nous traversons. Elle est l’interlocutrice principale de Geocyclab en France et une partenaire indispensable pour le bon déroulement du projet ! 

Il y a également nos amis du réseau libre Linux Quimper, Fanch et Piero qui se sont spontanément engagés dans une réelle assistance à distance de notre ordinateur en nous sauvant la mise plusieurs fois ! Et plus ponctuellement, tous les proches, amis, familles, qui nous renseignent, nous encouragent et nous suivent depuis la France ou tout au long de notre route.

° ° °

Geocyclab est un projet autodidacte et indépendant hébergé par l'association LibLab. Il a reçu le soutien financier du Conseil Général du Finistère, de la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne, de Quimper Communauté, de la bourse "Défis Jeunes", et de nombreux partenaires nous font confiance. >> en savoir plus

 

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet