BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTube

FUSSOIR, L'ivre de bonheur

Il y a certains Fussoir dont je suis fier, et d'autres qui sont de moi.

À propos du projet

 

 

Fussoir n’est rien sans Jean-Michel, et inversement proportionné.

Jean-Michel, comme ses collègues s’amusent à l’appeler (sauf son patron, qui garde de la distance en l’appelant Jean-Michel) est autant le rigolo de service que le rigolo du service (informatique). Sa passion, à côté de son travail, est d’inventer, répertorier, classer, sourcer des blagues et de les raconter à ses collègues puis sur les internets.

C’est suite à d'innombrables demandes de sa Maman, qui voulait les mots de Jean-Michel à portée de son chevet, qu’il se trouva dans l’obligation de lui imprimer ces derniers susditement nommés.

Cet ouvrage, si vous le voulez bien et grâce à votre bonne volonté, prendra la forme d'un livre papier, de la catégorie des livres à lire :

Le "L'ivre de bonheur", un éphéméride* de 365 Fussoir. 
Le meilleur, rien que le meilleur du Fussoir.

* Si tu sais pas ce que c'est, ouvre un dictionnaire.

En plus de ce "L'ivre de bonheur", le plaisir viendra également à toi sous la forme de ce que le service marketing a usage d'appeler des goodies. Tout un tas de contreparties que tu as enfin la possibilité d'acquérir en ta possession, suite à d'incessantes demandes.

 

Le "L'ivre de bonheur"

L'incroyable "Sac Chirac"

Le "Jean-Michel T-shirt"

Les "Jean-Michel Gapette"

Le "Jean-Michel Sweat-shirt"

Jean michel vous contactera à la fin de la campagne pour le choix des tailles et des casquettes.

 

Le 1er palier est à 500 préventes. C'est à partir de celui-ci que je suis satisfait.

Après, j'ai prévu plusieurs autres paliers surprises que je dévoilerai si vous les débloquez.

A quoi va servir le financement ?

À propos du porteur de projet

Bonjour,

Je m'appelle Jean-Michel mais vous pouvez m'appeler Jean-Michel. N'ayant que peu de profondeur, je crois que vous connaissez déjà tout de moi. Laissez-moi donc plutôt vous parler de moi :

Mon papa Dany, brillant homme, et ma maman Angelina, jolie femme, trouvaient que la province, c’était surtout dépaysant. Je naquis donc à Paris, loin du brouhaha incessant de notre petit village. 

Ma première dent est tombée le jour de mes 5 ans, la première fois que j'ai répondu à mon père.

Possédant un certain talent pour tout ce qui concerne le manque de travail, mes nombreux redoublements m'ont permis de râter plusieurs fois mon bac, pour finir enfin par ne pas l'obtenir.

Enchaînant les petits boulots, mais jamais sur Ladurée (je ne suis pas très macaron), j'ai vécu deci, delà, mais surtout de scies (oui, j'ai été bûcheron aussi) et c'est là que m'est venue l'idée de me lancer dans la télé. Ce qui m'a coûté 15 points de suture.

Le 1er Janvier 2014, lors d'une soirée où nous étions peu mais nous étions pleins, un salami m'a lancé un superdéfi. Celui de publier quotidiennement une blague par jour.

Voilà où j'en suis après plus de 3 ans, 1250 Fussoir publiés. 

Un immense merci pour votre soutien et votre fidélité.

J'ai beaucoup de chance. Et vous aussi.

Le meilleur reste à vomir !

Fussoirement,

JM.

Retrouvez-moi sur :
FACEBOOK
TWITTER
INSTAGRAM

FAQ

Poser une question Signaler ce projet