Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

L'Atelier du Furet à Mesure

Atelier de tissage artisanal - Hennebont

À propos du projet

Le Furet à Mesure est mon atelier de tissage à bras créé le 21 mars 2015 à Hennebont dans le Morbihan.
Je souhaite proposer des étoles et foulards ainsi que du tissu au mètre pour la confection. J'utilise un métier à tisser à 4 cadres de 165cm d'envergure pour les grandes pièces en sergé et tous ses dérivés : denim, diamond twill, herringbone twill... et un métier à tisser à 8 cadres de 100cm d'envergure pour des réalisations un peu plus spécifiques telles que les satins, samits et crêpes. Ces deux outils me permettent d'être très polyvalent et de réaliser quantité de styles de tissus différents.

Mes fils de prédilections sont la soie pour sa fluidité, le cachemire pour sa finesse et sa douceur et la laine qui restera intemporelle. Du reste, la soie et le cachemire, n'étant pas traditionnellement tissés en Bretagne se limitent à un usage confidentiel. Je me lance donc sur un terrain à ce jour très peu exploré.

Par ailleurs, je suis en mesure de réaliser diverses reprodutions de textiles historiques. Pour celà, je veille à vérifier mes sources, qu'elles soient iconographiques ou archéologiques. Ma période de prédilection s'étendant de la fin du Néolithique au milieu du XIIIe siècle, je dispose d'un métier à tisser à pesons. Cela me permet de continuer à faire vivre des techniques ancestrales. Ce second aspect de mon activité s'inscrit dans une démarche de préservation et de perpétuation de notre patrimoine.

Le tissage est une technique de fabrication de textile aussi vieille que l'humanité. En plus de 4000 ans de pratique, les méthodes ont largement eu le temps de progresser et d'évoluer, révélant une multitude de possibilités. Aujourd'hui, la plupart de nos vêtements sont réalisés industriellement. Ces techniques n'exploitent qu'une petite partie du potentiel du tissage. C'est pourquoi le tissage à bras a perduré : il permet la réalisation de pièces uniques, de petites séries ou de tissus sur-mesure pour des usages très précis (allant de la confection à l'expérimentation historique). Depuis peu, cette pratique du tissage est en outre classée par l'UNESCO comme savoir-faire rare.

À quoi va servir le financement ?

Afin de pouvoir tisser efficacement, il me manque à ce jour deux choses :

Un peu de matériel (j'en ai déjà une grande partie)

Un métier à tisser à 8 cadres : 350€
Une réserve de lisses (pour tisser des fils fins) : 150€
Un dévidoir parapluie (pour travailler les fils en écheveaux) : 50€
Une pelotonneuse : 50€

Total : 600€

Un premier stock (pour fabriquer les contreparties et les premiers prototypes)

Laine fine (5kg) : 240€
Laine super fine (1,5kg) : 150€
Laine rustique (4kg) : 200€
Cachemire (1kg) : 180€
Soie (500g) : 130€

Total : 900€

Commission Ulule (8%) : 120€

Soit au total 1620€

À propos du porteur de projet

J'ai toujours aimé les activité créatives et je pratique l'expérimentation historique depuis de nombreuses années. J'ai notamment reproduit de nombreux vêtements. Assez vite, j'en suis venu à ne plus me satisfaire des tissus du commerce.
Il y a trois ans, je me suis procuré -presque par hasard- mon premier métier à tisser. Après des débuts erratiques et de nombreuses erreurs, je me suis finalement décidé à contacter Marie-Pierre Puybaret qui propose des formations professionnelles particulièrement intensives dans son atelier à Ploubalay.

Au fur et à mesure de ma progression, j'ai découvert le potentiel infini du tissage. C'est alors que j'ai décidé d'en faire mon métier sans désormais me cantoner aux reproductions de pièces historiques mais en proposant des tissus plus contemporains et en utilisant des matières encore peu exploitées par mes confrères bretons.

Ma page facebook : l'actualité de l'atelier
Je suis adhérent au Syndicat Professionnel des Tisserands de Bretagne