BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Fungi de Yuggoth

Adaptation en vers français par Stellamaris et Erwan Bracchi, illustrée par Lunart

À propos du projet

Certains seront surpris d’apprendre que H.P. Lovecraft a écrit de très nombreux poèmes ; il est beaucoup plus connu pour ses nouvelles, il est vrai remarquables. En effet, c’est par elles qu’il gagnait – chichement, son talent n’a été pleinement reconnu que post-mortem – sa vie ; mais son œuvre étant de nature essentiellement onirique, un thème qui se prête merveilleusement à l’écriture poétique, il n’est pas surprenant que son art ait atteint là ses sommets. Pour ma part, je donnerai sans hésiter n’importe laquelle de ses nouvelles – et pourtant, Dieu sait combien je les admire – pour le présent recueil.

Traduire, c’est trahir. Nulle part cet adage ne s’applique mieux que pour la poésie. En effet, dans le langage poétique, le sens des mots ne suffit pas à lui seul à faire passer une émotion. Y participent le rythme des vers, le choix des sonorités et des rimes, le choix de se conformer – ou non – aux règles prosodiques et autres contraintes formelles édictées au cours des siècles par les poètes pour mieux mettre en valeur le génie de chaque langue... Pour s’en convaincre, il suffit de transposer en prose le moindre poème, rédigé dans sa propre langue. Sauf exceptions, le résultat sera, dans le meilleur des cas, insipide ; au pire, totalement indigeste. Il en est de même quand on traduit littéralement un poème.

Alors, faut-il renoncer à présenter ces splendeurs aux lecteurs francophones ? Certes non ! Mais il faut inverser la démarche. C’est l’objet de cet ouvrage : je n’ai pas essayé de traduire ces poèmes en français, c’est totalement impossible en en gardant la substantifique moëlle, mais je les ai transposés en vers français, en me posant à chaque vers, à chaque strophe, la question « Si Howards Phillips Lovecraft, maîtrisant aussi bien la langue et la versification française qu’il maîtrisait la langue et la versification anglaise, avait voulu faire partager ses cauchemars sublimes aux lecteurs francophones, comment les aurait-il retranscrits ? »

Cette approche reste extrêmement personnelle ; quand plusieurs poètes se sont attelés à cet exercice, chacun avec sa sensibilité propre, le croisement de leurs approches permet aux lecteurs de se rapprocher au plus près de l’oeuvre originale. C’est pourquoi, dès que j’ai eu connaissance du travail de Erwan Bracchi, je lui ai proposé d’accoler sa traduction à la mienne dans ce recueil ; c’est une joie pour moi qu’il ait accepté.

L’art de Lovecraft, extrêment visuel, a su inspirer avec bonheur d’inombrables peintres et dessinateurs ; Lunart, que j’ai choisi pour illustrer cet ouvrage, a été profondément marqué par l’auteur. Dès que j’ai découvert son travail, il m’a semblé évident que le marier avec ces sonnets permettrait une immersion encore plus profonde dans l’esprit torturé du Maître de Providence ; c’est toute mon ambition en publiant cet ouvrage.

Afin de mettre en valeur le travail du dessinateur, ce sera un ouvrage au format A4 à l'italienne, chaque double page mettant en vis à vis, d'un côté un poème original de H.P. Lovecraft, et ses adaptations en vers français par Erwan Bracchi et moi-même,  de l'autre l'illustration de Lunart.

La proximité entre Howards Phillips Lovecraft et Edgar Allan Poe est évidente ; c'est pourquoi, étant déjà l'auteur d'une adaptation en vers français de poèmes d'Edgar Allan Poe, il m'a semblé logique de proposer des contreparties joignant ces deux ouvrages tellement apparentés.

Ce dernier recueil est au format 15*21, chaque double page mettant en vis à vis le texte original de l'auteur et mon adaptation en vers français ; il est ponctué de dessins à l'encre de chine de Didier Collobert.

En cliquant sur l'image de couverture vous pouvez en consulter les premières pages, avec les poèmes Le corbeau, Lenore et Pour la Saint-Valentin.

J'ai également rédigé un roman illustré de poèmes, Xura, qui est le compte-rendu d'une campagne de jeu de rôle dans les Contrées du Rêve de H.P. Lovecraft. Pour ceux qui seraient interessés, il m'a paru logique de le présenter aussi en bonus à certaines des contreparties pour le présent projet. À noter que cet ouvrage est ponctué d'illustrations de deux des joueurs, Anaïg Morel et Stephan Butreau, qui sont en fait des prises de notes quand nous étions en train de jouer...

En cliquant sur l'image de couverture, vous pouvez en consulter les premières pages.

Si je ne pouvais pas récolter le montant souhaité, je publierais néanmoins cet ouvrage, mais au même format que le recueil d'Edgar Allan Poe et non illustré, ce qui serait dommage...

A quoi va servir le financement ?

L'ouvrage est entièrement rédigé et la maquette est prête ; l'objet de la campagne est de financer les illustrations, qui restent donc à réaliser. L'ouvrage devrait être disponible début 2016.

Les ouvrages "Poèmes d'Edgar Allan Poe, adaptation en vers français par Stellamaris" et "Xura" sont quant à eux déjà publié, par contre, selon le nombre qui me seront commandés dans le cadre de ce financement, peut-être faudra-t-il que je lance une réimpression. Les pdf en seront livrés dans la quinzaine suivant la fin de la campagne et les ouvrages au format papier au plus tard avant fin octobre 2015.

Pour ce projet, j'ai prévu quatre types de contreparties :

  • Les "contreparties pdf" : Un, deux ou trois livres au format pdf.
  • Les "contreparties standard" : Un, deux ou trois livres au format papier + pdf, le pdf n'étant pas facturé.
  • Les "contreparties partage" : Un, deux ou trois livres en deux exemplaires papier - le deuxième exemplaire papier, livré à une association, bibliothèque, médiathèque ou tout autre organisme assimilé, faisant l'objet d'une remise très intéressante - plus leur pdf, non facturé.
  • Les "contreparties boutiques", réservées aux professionnels.

À noter que, pour toutes les contreparties, les frais de port sont offerts pour une expédition dans le monde entier.

À propos du porteur de projet

Alias Michel Chevalier : Votre serviteur, poète et éditeur.

Le blog ou je poste mes poèmes au fur et à mesure de leur écriture (vous pouvez y retrouver l'intégralité des poèmes de ces trois ouvrages) : www.stellamarispoemes.com

Mon site d'éditeur : www.editionsstellamarispoemes.com

Ma page de présentation sur mon site d'éditeur : http://editionsstellamaris.blogspot.fr/2013/06/auteur-stellamaris.html

La page Facebook de ma maison d'édition :
https://www.facebook.com/pages/Editions-Stellamaris/475104389180377

Créateur prolixe à l'univers polymorphe.

N'hésitez pas à venir découvrir son œuvre littéraire, graphique et sonore sur son site personnel, www.werna.fr, et son blog BD, http://histoirescochonnes.blogspot.fr/.

L'illustrateur des Fungi de Yuggoth. Vous pouvez admirer divers aspects de son talent ici : http://www.lunart.fr/

L'illustrateur des Poèmes d'Edgar Allan Poe a illustré deux autres ouvrages aux Éditions Stellamaris, vous pouvez les découvrir ici : http://editionsstellamaris.blogspot.fr/2014/12/auteur-didier-collobert.html

Ce sont les joueurs avec qui j'ai maîtrisé la campagne de jeu de rôles dont Xura est le compte-rendu. Ils n'ont pas de site Internet.

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet