Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

FOUND

EXPOSITION MULTIMEDIA

À propos du projet

http://www.praxisproductions.org/2015/02/found.html

Je lance un appel à financement participatif pour voir aboutir un projet d'exposition multimédia photographique et la publication d'un livre portant sur les transformations du nord ouest pacifique américain. Les prises de vue sont terminées, je suis en plein développement des pellicules pour preparer une exposition qui est prevue dans un mois. Alors pourquoi cette demande? Car c'est maintenant le moment ou je vais devoir engager des frais importants ....

Concrètement:

« Found » est un projet de photographie argentique, de captation son et de composition musicale ainsi que d'images filmées en 8mm.

L'ambition du projet est de voir naître une exposition multimédia, et la publication d'un livre.

Vu la nature du sujet, la distance géographique, et les matières choisies (pellicule), ce travail engendre un coût important.

Je tiens à préciser que j'expose le premier jet de ce travail à partir du 8 octobre 2015 à Millau, en y engageant des frais importants (tirages, etc.), d'où l'urgence relative de cet appel. A l'issue de cette exposition, à laquelle vous êtes d'ailleurs conviés, je commencerai mes démarches de publication auprès des éditeurs.

En cas refus de la part des éditeurs, le restant de l'argent de cet appel financera l'autopublication de « Found ».

Démarche :

Avant toute chose, il est évident que je cherche de l'argent. Après avoir participé au financement d'autres projets ici et là, je me suis dis....créer n'est pas mendier et partager est donner et recevoir. Faire appel aux autres, son réseau, des copains, la famille, tout plein de gens sans un rond, semble une démarche contre-intuitive et un peu mal placée mais il y a quelque chose qui me plaît là-dedans aussi... croyez en moi et je vais créer quelque chose. Cette croyance, ici en forme de soutien financier, beaucoup d'entre vous me l'ont déjà montrée par de nombreuses fois et par de nombreuses formes. C'est pour ça, d'ailleurs, que j'en suis un tout petit peu à croire en l'avenir de mes projets artistiques. Si vous avez, pouvez, voulez...soutenez. Si vous en avez pas mais voudriez, partagez cet appel à vos oncles américains, mécènes, galeristes, éditeurs, grand-parents et connaissances fortunés de tous bords.

Je préviens tous et toutes que le langage qui suis est un peu... alambiqué, mais ceux qui me connaissent bien savent que j'ai du mal à m'en empêcher. Ceux que ça soule, qui ont des vertiges, regardez simplement les photos et suivez le lien vers mon blog pour une exploration plus approfondie de mes travaux plus ou moins sérieux. Merci à vous tous, avec ou sans argent.

Le Projet :

Il n'est pas évident de décrire des intentions d'un travail photographique sans tomber dans une rationalisation excessive. Ce travail, pour moi voudrait taire les mots, les contourne et il tente de s'approcher d'un espace-temps voisin du rêve. Il s'appelle «Found» car les instants traduits sur ces premiers morceaux de celluloïd ont d'abord été perdus, vandalisés, la plupart détruits, lors une jeunesse mouvementée aux Etats-Unis, avant que je m’approprie cette transformation pour en créer un procédé artistique.

Un mot sur le contenu:

Skwáči:

Le monde, ou l'univers, en Salish, la lanque des peuples natifs du nord-ouest Pacifique.

Une langue déclinée dans une centaine de dialectes parlés pendant des siècles.

C'est ici un des endroits les plus peuplés de la terre avant l' arrivée de l'Européen.

Ce territoire que les cartes du XIXème siècle appellent «les territoires du nord ouest»,

ou «l'Oregon», qui selon certains viendrait du français «ouragan».

Des peuples, des mots chuchotés, chantés, criés. Un endroit où l'abondance et le

climat tempéré rendent les peuples pacifiques, comme le nom que porte l'océan qui

façonne les côtes de cette contrée.

Une langue avec des milliers de mots pour décrire la nature, qui, comme la forêt

vierge, a disparu sous l'appel du progrès. Ces paroles, en symbiose avec une terre

qui possédait la plus grande bio-densité de la planète, (deux à trois fois la densité

de l'Amazonie) ne sont plus parlées par les enfants nés ici.

.


La forêt et ses peuples se trouvent aujourd'hui enveloppés par des frontières, par
des états. Les coupes rases sont visibles de l'espace. Les cimetières de souches et de
forêts brûlées, les plages du Pacifique jonchées de racines massives, blanchies par le
sel et le soleil marquent les paysages de mes souvenirs d'enfance.


Le territoire photographié dans ce travail est celui des Salish. Il  part de l'océan,
remonte les fleuves à travers forêts et montagnes, traverse le désert et se plonge
dans les villages et villes d'une Amérique hors du temps a la recherche de sa propre identité
L'Amérique par mes yeux...l'Amérique perdue et retrouvée.

http://www.praxisproductions.org/2015/02/found.html

À quoi va servir le financement ?

« Found » est un projet de photographie argentique, de captation son et de composition musicale ainsi que d'images filmées en 8mm.

L'ambition du projet est de voir naître une exposition multimédia, et la publication d'un livre.

Vu la nature du sujet, la distance géographique, et les matières choisies (pellicule), ce travail engendre un coût important.

Je tiens à préciser que j'expose le premier jet de ce travail à partir du 8 octobre 2015 à Millau, en y engageant des frais importants (tirages, etc.), d'où l'urgence relative de cet appel. A l'issue de cette exposition, à laquelle vous êtes d'ailleurs conviés, je commencerai mes démarches de publication auprès des éditeurs.

En cas refus de la part des éditeurs, le restant de l'argent de cet appel financera l'autopublication de « Found ».

L'utilisation des fonds recoltés sera donc

  1. le tirage sur papier d'au moins 40 photos: cout estimé a entre 400 et 800 euros (variable selon la taille et la qualité) ;
  2. l'encadrement des quarante tirages : coût estimé entre 400 et 800 euros (variable selon la taille et la qualité) ;
  3. des trajets à Paris, Londres et Bruxelles pour rencontrer des éditeurs et galeristes ;
  4. le coût éventuel de l'auto-édition, minimum de 2000 euros;
  5. l'enrichissement personel inestimable.

À propos du porteur de projet

A PROPOS DU PORTEUR DE PROJET :

Je suis réalisateur photographe franco-américain vivant dans le sud de la France depuis...un certain temps.

Je travaille actuellement sur trois projets de courts métrages en collaboration avec mon associé et sur deux films documentaires personnels qui sortiront début 2016 ainsi que l'écriture de deux long-métrages documentaires.

Un aperçu de ce travail ainsi que des travaux photos, textes et vidéos est disponible sur www.praxisproductions.org