BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Ensemble avec les femmes seules

Des activités pour les femmes seules avec ou sans enfants

À propos du projet

Pour l’été 2020, nous souhaitons organiser une semaine de randonnée en montagne pour aider des personnes en situation de précarité à regagner confiance en eux. Grâce à la randonnée, ils pourront  se dépasser sur le plan physique et mental, se ressourcer et découvrir que « soudés on peut aller plus loin ».

4 à 6h de marche par jour, des temps de silence, de la relecture de soi, des partages en groupe, l’écoute des autres pour redevenir acteur de sa vie, se remettre dans une dynamique positive et poser un regard positif sur soi, sur l’autre.

Les personnes que nous accueillons nous disent souvent l’importance pour elles de rencontres personnelles et d’écoute sans jugement, pour pouvoir reprendre confiance en soi.

Il y a une double dynamique : il s’agit non seulement de  se découvrir, se dépasser, se respecter, connaître ses capacités personnelles  mais aussi de participer à l’effort de groupe, écouter et partager avec d’autres, rire ensemble…

Ces randonnées s’organisent dans le cadre des vacances solidaires. Il s’agit d’une quatrième semaine qui est proposée lorsque nous avons le budget nécessaire.

Avoir dépassé notre objectif nous permet d’envisager de nouvelles activités pour aider encore plus de personnes à trouver leur place dans la société. 

 

A travers sa mission sociale, Fondacio France cherche à lutter contre l’isolement et l’exclusion des personnes en situation de précarité. Nous :

>> Accueillons : c’est rencontrer les personnes avec leurs histoires, leurs projets. C’est aussi les écouter dans leur détresse pour faire émerger un désir d’aller vers un mieux-vivre.

>> Accompagnons : c’est aider les personnes vulnérables à retrouver leur unité intérieure, leur capacité à se relier au monde et leur place dans la société. C’est également les responsabiliser pour les rendre plus autonomes et les valoriser.

>> Et fraternisons : c’est pouvoir dire à l’autre « tu comptes pour moi » et vivre reliés. C’est tisser des liens gratuitement, vivre des relations humaines d’égal à égal en vérité. C’est, aussi, partager avec eux des relations humaines bienveillantes.

Les femmes seules avec ou sans enfants : une plus grande vulnérabilité

Le regard que pose la société sur les personnes démunies les renvoie à leur marginalité car elles se persuadent de leur inutilité et se découragent. Fort de ce constat, nous avons placé, au cœur de notre pédagogie, les relations humaines bienveillantes, authentiques et conviviales entre personnes exclues et personnes insérées socialement. 

Il s’agit de construire une réinsertion pérenne en aidant la personne à (re)prendre confiance en elle, en l’autre et en l’avenir car elle va non seulement aller à la rencontre et tisser des relations dans la durée, mais aussi restaurer sa capacité à se sentir utile en prenant part ou en initiant des projets.

Nous proposons aux femmes en situation de fragilité et d’isolement, vivant avec un sentiment d’inutilité personnelle, des activités pour répondre aux besoins d’amitié gratuite, de découverte de soi-même et de ses capacités, afin de favoriser leur (re)construction.

Toutes les activités construisent des ponts entre des personnes en difficulté et des personnes insérées socialement (bénévoles). Il s’agit de favoriser les « rencontres qui relèvent » qui forment par ailleurs un repère : se tenir à un rendez-vous hebdomadaire ou mensuel permet à la fois de remettre en place un rythme dans sa vie et d’emmagasiner de l’énergie pour avancer.

Écrire son histoire ou ses rêves, visiter Paris et ses musées, faire un parcours sportif, peindre ou travailler la terre, permet de se découvrir soi-même, de s’étonner de ses propres capacités tout en participant à une dynamique de groupe. De plus, se réunir, se donner des nouvelles, est un moment précieux de pure gratuité dans les relations humaines où chacun se sait aimé et respecté tel qu’il est.

Les activités proposées sont à destination des femmes seules, des femmes avec enfants mais également des hommes seuls pour faire vivre la mixité et permettre un partage au-delà des histoires, de l’âge ou encore du milieu social.

À quoi va servir le financement ?

Nous demandons aux personnes souhaitant participer aux vacances solidaires une cotisation financière en fonction de leurs moyens. Cela accentue leur implication personnelle et leur permet de se sentir davantage acteurs et non simples bénéficiaires.

Leur contribution n’étant pas élevée et ne permettant pas de couvrir tous les frais, nous cherchons des mécènes afin de couvrir les dépenses. Cela nous permettra d’accueillir également un plus grand nombre de bénéficiaires et de proposer plus d’activités.

Avec 7.500 euros nous finançons :

- Du matériel pédagogique pour 46 journées solidaires avec 72 participants : 500 euros
- L’hébergement et la restauration de 25 personnes pour 3 semaines de vacances : 5.200
- Le transport, la restauration et les billets pour des sorties culturelles (visite de château ou de musée, patinoire, barbecue…) 1300 euros

À propos du porteur de projet

Fondacio France développe des projets répondant à des enjeux de construction d’un monde plus humain et plus juste. Nous sommes convaincus qu’un avenir plein de promesses est possible pour chacun, quelles que soient sa situation et son étape de vie : jeunes, âgés, riches, pauvres, mariés, célibataires … Ainsi, chaque année, Fondacio accueille et/ou accompagne des milliers de participants en France, d’origines sociale, culturelle, religieuse différentes. Les activités tournent autour de la construction personnelle des jeunes de 12 à 30 ans, l’accompagnement des couples et des familles et l’insertion des personnes en difficulté sociale. Les projets permettent d’être davantage au rendez-vous de sa vie, en relation avec les autres et le monde qui nous entoure. La transformation personnelle devient donc une voie pour une transformation sociétale.

Ces activités sont organisées et encadrées par : 

Laurence Guerid, Responsable de l'Axe Solidarité et Thierry Lechat, chargé de projet de l'Axe Solidarité

 

Share Suivez-nous