BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Folia, le frisson des arbres

Réalisé par Michel LEMARCHAL

À propos du projet

FOLIA, le frisson des arbres

Synopsis

Un jour, la patrouille des oiseaux décide de faire un grand jeu de piste. Renard, Toucan et Hérisson, comme à leur habitude, en profitent pour s'éclipser dans un coin tranquille et tirer au flanc. Tous trois s’aventurent en forêt, sans savoir qu'elle abrite une tribu d'esprits magiques. Toucan et Hérisson se volatilisent, l'un après avoir écorché un arbre, l'autre après avoir brisé une branche. Pris de panique, Renard va tenter de fuir jusqu'à ce qu'il rencontre Folia, une petite fille aux pouvoirs merveilleux qui lui affirme qu'elle a capturé ses amis pour les punir d'avoir blessés les arbres. Elle lui lance alors un défi : si il retrouve l'arbre dont elle est l'esprit parmi les arbres de la forêt, Toucan et Hérisson retrouveront leur liberté...

Note d'intention du réalisateur

Le vent scout 

Emporté par une volonté de célébrer une nature vivante et mystérieuse, Le frisson des arbres naît du désir de partager un conte, une légende d'esprits et de magie comme ces histoires que se racontent les scouts la nuit, où la forêt mouvante et inquiétante devient un territoire de rêve. Le vent  fait remuer les branches et craquer l'écorce, et l'arbre devient un personnage.

Féru de littérature pour enfant, j'ai pensé cette histoire comme un conte, véhiculant des valeurs fraternelles et écologiques. Le récit s'appuie donc sur des thèmes et une structure récurant dans les contes, pour guider le jeune spectateur. Cependant, j'ai tenu à ne pas m'y limiter, et à libérer le récit. Ainsi, j'ai voulu jouer sur l'archétype du méchant qui n'a pas une bonne influence pédagogique selon moi, et en tirer la morale de l'histoire : Folia qui apparaît comme un esprit maléfique sadique, se révèle être en réalité perturbée par la mort de sa sœur, et ne pas être si méchante que cela.

Par son côté très terre à terre qui contraste avec les apparitions fantastiques, la culture scoute sur laquelle s'appuie le film apporte une touche burlesque au récit. Le scoutisme par ses pratiques et ses rituels, ainsi que les clichés qui lui sont rattachés, permet de donner de la profondeur au film, lui confère un aspect comique et décalé, et rend les personnages plus attachants. De plus les scouts partagent l'amour de la nature, et sont portés par des valeurs fraternelles.

Les esprits et les images


Les trucages du film, qui révéleront l'univers merveilleux, seront imaginés dans l'esprit du truc, du tour de magie très simple, plus que dans une volonté d'efficacité technique, pour rester proche du thème de l'enfance. Le film inversé, la surimpression et le stop-motion composeront donc les principaux effets, en s'inspirant des films fantastiques de Jean Cocteau ou des films hybrides de Michel Gondry.

L'inspiration de chansons et de thèmes de l'univers scout, qui sont souvent entêtants et créés pour motiver à la marche, donneront des couleurs et du rythme à la musique. Elle sera pensée en rapport aux mouvements et au rythme des images, au delà de l'atmosphère et des sentiments qu'elle apporte, pour créer un engouement, une énergie chorégraphique. 


Pour retranscrire le caractère fantastique du film, qui apparaîtra au fur et à mesure, les décors éprouveront une évolution, passant d'un univers de forêt assez réaliste à une ambiance plus étrange, avec des arbres surprenants et des éléments qui viendront s'y greffer (champignons, feuilles, fleurs insolites...). Les couleurs alterneront entre des teintes vives, chaudes, brunes et orangés, pour symboliser la camaraderie des scouts, et des couleurs froides plutôt bleutées et vertes qui créeront un espace aux apparitions fantastiques et révéleront le caractère de Folia. C'est dans la générosité des couleurs que transparaîtra l'optimisme du film. 

Des journées entières dans les arbres, les oiseaux vous oublient.

Le frisson des arbres est comme une image d'enfance. J'ai poussé en HLM, les espaces de jardins et de forêts m'ont toujours enchanté. Mes parents disaient qu'à chacun était rattaché un arbre, qui fleurissait le jour de la naissance. A la fenêtre il y avait un cerisier du Japon, que la mairie a coupé. Dans le patio, un arbre entre les murs. 


J'ai toujours aimé grimper aux arbres. Ils sont à la fois comme des espaces de jeu et un refuge, un moyen d'échapper à la portée des adultes. Il y avait un arbre immense dans le jardin de ma grand tante. Elle l'a coupé il y a quelques années parce qu'il ne donnait plus de cerises. Il y a un sentiment particulier qui s'éprouve quand un arbre disparaît, surtout quand on l'a vu grandir et qu'on a joué dans ses branches. D'autres arbres poussent et créent de nouveaux parcours.


Le conte et l'enfance m’intéressent parce qu'ils sont prétexte à un retour aux racines et répondent à l'idée que la création est une récréation, où l'on joue à inventer et où on invente des jeux. Tout petit, comme beaucoup d'enfants, j'aimais fabriquer des personnages avec des brindilles, des feuilles et des fleurs. Dans le film, l'esprit de ces personnages vont resurgir d'entre les arbres.

Casting

Décors

Situé dans la forêt de Boel proche de Rennes, nous avons choisi ce décor naturel dans le but de rendre une atmosphère fantastique à notre histoire. 

Musique

En ce qui concerne la musique, voici quelques essais de Michel LEMARCHAL pour "Folia, le frisson des arbres" :

Esthétique

Vous pouvez retrouver les références cinématographiques inspirant Michel pour "Folia, le frisson des arbres" ci-dessous :

"Princesse Mononoke" de Hayao Miyazaki

"Moonrise Kingdom" de Wes Anderson

"Le monde vivant" d'Eugène Green 


"L'étrange pouvoir de Norman" de Sam Fell (Aggie et son arbre)

"Songe d'une nuit d'été" de Jiří Trnka (ambiance, décors)

"Twixt" de Francis Ford Coppola (couleurs)

"Pique-nique à Hanging Rock" de Peter Weir

& Apichatpong Weerasethakul (« Tropical malady » avec l'arbre lumineux !)

A quoi va servir le financement ?

Ce projet s'inscrit dans le cadre de notre 3eme année de Licence Cinéma à Rennes 2. Le materiel est assuré par nous même et une partie par notre établissement.

Quant aux fonds récoltés, ils nous permettront de couvrir les dépenses suivantes :  

  • Costumes,
  • Décors,
  • Régie,
  • Commission Ulule.

A savoir que le tournage aura lieu en mi-février. 

À propos du porteur de projet

 Ce projet est porté par toute l'équipe du film qui ont pour certains déja connu des expériences de tournage ou de production. 

Liste de l'équipe:

Réalisateur-scénariste : Michel LEMARCHAL

1ere assistante réalisation : Claire AUFFRET

Chef opérateur - monteur : Grégoire DAVID

Décors & Habillage-maquillage-costume : Manon DAYRES & Louise BLEU

Son : Timothée DOUVISI & Yang JINGWEI

Régie : Benoit CHRETIEN

Production : Antoine MENEGAZZI