Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

Des fleurs pour nos aînés / COVID19

Offrons des fleurs aux personnes âgées et aux soignants, soutenons l'horticulture local !

À propos du projet

[MISE A JOUR ] 

UN GRAND MERCI ! Grâce à vos dons, ce sont 1800 plantes qui pourront être livrées dans 18 EHPAD d'Ille-et-Vilaine !

[LIVRAISON]

  • Mardi 28 Avril : + de 100 plantes à l'EHPAD des jardins du castel de Châteaugiron
  • Mercredi 29 Avril : + de 100 plantes à l'EHPAD Résidence de l'Etang de Marcillé-Robert
  • Mercredi 29 Avril : + de 100 plantes à l'EHPAD Résidence de l'Yze de Corps-Nuds
  • Mercredi 29 Avril : + de 100 plantes à l'EHPAD de la Poterie de Chartres de Bretagne
  • Mercredi 29 Avril : + de 100 plantes à l'EHPAD La Fleur De Sel au Sel De Bretagne
  • Mercredi 06 mai : + de 100 plantes à l'EHPAD Saint Jean à La Guerche de Bretagne
  • Mercredi 06 mai : + de 100 plantes à l'EHPAD Saint Joseph à Availle-sur-seiche
  • Mercredi 06 mai : + de 100 plantes à l'EHPAD Notre Dame de Lourdes à Domalain
  • Mercredi 06 mai : + de 100 plantes à l'EHPAD Abbé Marcel Dehoux à Bais
  • Mardi 12 mai : + de 100 plantes à l'EHPAD Chaudeboeuf à Saint-Sauveur-des-Landes
  • Mardi 12 mai : + de 100 plantes à l'EHPAD Centre Hospitalier des Marches de Bretagne-Les Hameaux du Coglais à Saint-Brice-en-coglès
  • Mardi 12 mai : + de 100 plantes à l'EHPAD Les landes à Tremblay
  • Mardi 12 mai : + de 100 plantes à l'EHPAD Sainte-Anne à Laignelet

Prochainement :

  • L'USLD La Tauvrais à Rennes
  • LEHPAD Père Brottier à Pléchâtel
  • L'EHPAD Les Rondines à Bourg Des Comptes
  • L'EHPAD Residence Des Lauriettes à Martigne Ferchaud
  • L'EHPAD St Thomas De Villeneuve à Bain De Bretagne

En Avril et en Mai, offrons des fleurs aux personnes âgées et aux soignants tout en soutenant l'horticulture local !

Les objectifs ?

1- Livrer des fleurs dans les maison de retraite et Ehpad d'Ille-et-vilaine, pour égayer le quotidien de nos aînés, particulierement isolés du fait des mesures de confinement. Et apporter du soutien au personnel qui s'occupe d'eux chaque jour.

2- Soutenir la filière horticole local. Comme nombre des mes collègues horticulteurs, j'ai massivement engagé ma trésorerie dans l’achat et la culture de plants que je ne peux écouler a mes partenaires habituels (tous fermés). Pour ne pas  perdre ma production, j'ai besoin de votre soutien.

J'ai déjà fait don d'une partie de la production dans 3 Ehpad (à Janzé et Retiers). Cette action a eté relayé dans le Ouest France. Suite à cet article, vos réactions et votre soutien m'ont beaucoup touché ! Plusieurs d'entre vous on souhaité participer, c'est pour cela que je démarre cette campagne de financement.

À quoi va servir le financement ?

Une pré-vente de 5€ permet d'offrir une fleur à une personne âgée ou personnel de maison de retraite/Ehpad. 

Cela correspond à :

- 4 € pour la production des fleurs

- 15 ct (3%) de frais de transfert bancaire

- 85 ct de frais logistiques pour assurer la livraison des pots aux maisons de retraite/Ehpad.

0€ reversés à Ululue qui s'engagent pour cette campagne solidaire en offrant gracieusement leurs frais de fonctionnement. Merci à eux !

À propos du porteur de projet

Horticulteur depuis plus de 30 ans, dans la petite ville de Janzé (Ille -et-vilaine, Bretagne), j'ai vu evoluer le secteur horticole d'année en année, mais cette crise est probablement la plus grosse qu'on ai rencontré.

Comment en est-on arrivé la?

La crise actuelle que traverse le secteur s’explique essentiellement par l’absence de digitalisation de notre profession, prisonnier des modèles de commerce traditionnels nous privant de l’accès direct au client final. Depuis 50 ans, la concurrence massive des plantes et fleurs d’importation nous a condamné à grossir toujours plus pour nous en sortir. Les quelques petits producteurs qui ont jusqu’ici réussi à résister vendent à des grossistes, qui distribuent sur les marchés de gros (comme Rungis) ou en direct sur des marchés de détail, eux aussi fermés aux horticulteurs. Les fleuristes artisans de centre-ville sont eux aussi peu digitalisés et tributaires de leur clientèle de passage, aujourd’hui inaccessible du fait de leur fermeture. 

FAQ