BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

2ème Festival International du Film Indépendant de Bordeaux

Explorer toutes les indépendances / Repousser la frontière

À propos du projet

En 2012, la première édition du Festival International du Film Indépendant de Bordeaux s’était donné comme objectif d’éclairer le public sur la notion de cinéma indépendant et de faire la part belle à la jeunesse et la liberté de création. Durant 6 jours, c’est plus de 36 films de jeunes réalisateurs mais aussi de cinéastes plus confirmés qui ont été présentés à un large public, éclectique et de tout âge. Le FIFIB a accueilli 6500 spectateurs et participants de tout horizon (grand public, scolaires, étudiants et professionnels de l'industrie cinématographique).

Olivier Assayas, parrain du FIFIB, dit très justement en parlant de premiers films, que « la première fois est aisée » mais que « c’est l’après qui compte », la trajectoire, l’élan vers la suite. Et le FIFIB compte bien poursuivre ses exigences de défense et de découverte du cinéma indépendant mondial.

La première édition était placée sous l’égide de la jeunesse, et nous continuerons à l’inscrire dans notre ADN – au travers de la compétition de premiers/seconds films ainsi que du programme pensé pour les scolaires. Cette édition 2013 veut encore explorer les différentes définitions de l’indépendance au cinéma autour d’une idée : repousser la frontière. Frontière géographique, en regardant très à l’Est côté programmation, de l’Europe Centrale à l’Asie. Frontière artistique aussi, en rendant hommage à des artistes, qu'ils soient cinéastes, actrices ou acteurs, qui n’ont pas peur de décloisonner les disciplines, de faire parler le 7ème Art avec l’art contemporain, le théâtre ou la danse.

Le programme du Festival sera composé d’une compétition de courts et longs métrages, de films en avant-première, de rétrospectives, de rencontres avec le public, d’une programmation pour la jeunesse (scolaires et hors scolaires) et d’un Forum professionnel.

Leitmotiv de notre festival, le mot "indépendance" exprime notre volonté de faire bien dans le respect de la liberté de création et d'un certain engagement citoyen, en étant socialement et écologiquement responsables, en favorisant l'accès aux publics dits empêchés et en travaillant sur l'éducation à l'image. 

Nous imaginons ce festival comme une manifestation libre, honnête et prometteuse. Pour mener à bien ce projet, nous avons besoin de l'aide de tous : de la participation des institutions publiques comme de sponsors privés mais aussi de vous, qui ferez partie intégrante du festival.

A quoi va servir le financement ?

Organiser un Festival de cinéma nécessite un budget et une logistique assez lourde. Toute une équipe travaille depuis avril et jusqu'à la fin du mois d'octobre sur le projet.

Les collectivités territoriales telles que la mairie de Bordeaux, le Conseil Général de Gironde et la Communauté Urbaine de Bordeaux nous ont apporté leur soutien, ainsi que des institutions culturelles ou sociales et quelques sponsors privés. Le budget global est aujourd'hui chiffré sur 350 000 euros.

Grâce au financement d'Ulule, on ne bouleversera pas l'organisation générale mais chacun, en tant que simple citoyen cinéphile, prendra part dans ce grand projet et mettra sa patte dans l'histoire du "fifib".

Nous avons besoin de vous, symboliquement ou de manière plus soutenue, pour porter cet événement. Merci.

PS : A partir de 50 euros, les contributeurs recevront automatiquement un reçu fiscal donnant droit à une déduction fiscale égale à 66% du montant du don, dans la limite de 20% du revenu imposable. 
En-dessous de 50 euros, les contributeurs peuvent recevoir un reçu fiscal sur demande.

+ d'infos sur le site service-public.fr

À propos du porteur de projet

 A l'origine du projet, l'association "Semer le doute" a été créée par Johanna Caraire et Pauline Reiffers pour rassembler les amoureux du cinéma indépendant afin de créer des passerelles entre les films, ses auteurs et le public bordelais, girondin et aquitain, dans un esprit de convivialité et d’échanges.

Petit à petit, une équipe de bordelais s’est formée autour de l'idée d'organiser un Festival de cinéma indépendant, ils ont été rejoints par des talents parisiens et notamment Léo Soésanto, journaliste ciné aux Inrocks qui a été nommé directeur artistique dés la première édition.

Cette équipe s’est affirmée dans l’expérience de la 1ère édition du FIFIB, autour de soutiens prestigieux comme Olivier Assayas, réalisateur et scénariste, qui a accepté de parrainer le festival et Ariane Labed, actrice (Prix d’interprétation féminine à la 67ème Mostra de Venise)  qui tient le rôle principal de la bande-annonce du Festival et en devient l'égérie. 

Site internet : http://www.fifib.com

Sur Facebook : https://www.facebook.com/FestivalInternationalduFilmIndependantdeBordeaux

Sur Twitter : https://twitter.com/bdxfestival