BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

1er Festival du Domaine Public

Fêtons ensemble le domaine public du 16 au 31 janvier 2015 à Paris

À propos du projet

On fête souvent le cinquantenaire de la mort d’un auteur, le centenaire de la naissance d’un autre… Autant d’anniversaires juste symboliques. Rien de tel 70 ans après la mort d’un auteur : ses œuvres entrent dans le domaine public, et ceci valait bien, comme le dit la chanson, une première et inédite célébration.

Edvard Munch, Aristide Maillol, Jean Giraudoux, Glenn Miller et bien d’autres ont la joie et le plaisir de vous inviter au premier festival du domaine public qui se déroulera à Paris du 16 au 31 janvier.

Pourquoi tous ces auteurs illustres ? Parce que leurs œuvres entrent toutes dans le domaine public le 1er janvier 2015. Après avoir été longtemps couvertes par les droits d'auteur, elles s'offrent enfin pleinement à nous.

C'est pourquoi nous lançons notre campagne en ce jour de fête pour la culture.

On a coutume de dire qu'une œuvre tombe dans le domaine public comme elles tomberaient dans les limbes de l’oubli… Mais ce serait sans compter l’apport précieux des nouvelles technologies. Si une œuvre du domaine public est numérisée, loin de sombrer dans l’oubli, elle acquiert une nouvelle vie : chacun peut la redécouvrir, la diffuser voire la modifier et en faire le terreau d’une création nouvelle. Plus d’autorisation à demander ni d’argent à verser. Elle rejoint ainsi et pour toujours notre patrimoine culturel commun.

Mais pour s'approprier cette culture désormais potentiellement accessible à tous, quoi de mieux qu’un festival bien réel ? Pour s'informer, se former, se cultiver, pour numériser et créer ensemble… Pour aborder le domaine public dans toutes ses formes et sous tous les angles.

Des concerts, des projections, des ateliers, des conférences, dans des musées, des bibliothèques, des tiers-lieux, des lycées... 25 événéments, 20 lieux, 30 organisations impliquées, 50 intervenants. Pendant 15 jours, à Paris et dans sa région, un festival riche et varié à entrée libre qui s'adresse à tous les publics.

Le programme complet sur le site du festival (compte Twitter #DPFest, compte Facebook)

A quoi va servir le financement ?

Le financement va permettre au festival de se dérouler dans les meilleures conditions (et accessoirement aux organisateurs de se rembourser). Il permettra aussi, voire surtout, de pérenniser le projet pour envisager de prochaines éditions.

Véritable défi pour un festival comportant une trentaine de manifestation sur quinze jours, choix a été fait de ne proposer que des événements gratuits. Cela a été rendu possible grâce à l'adhésion et l'implication de nombreux lieux et partenaires. Mais cela a quand même généré d'inévitables dépenses (logistique, location de matériel, supports de communication, frais de transports et d'hébergement des intervenants, etc.).

L'originalité de cette campagne de financement participatif est de se dérouler juste avant mais également pendant et juste après le festival. Vous pouvez donc soutenir a priori avant d'entrer ou soutenir a posteriori après avoir participé, assisté et, nous l'espérons, apprécié une ou plusieurs manifestations.

À propos du porteur de projet

Le 1er festival du domaine public est à l'initiative de Véronique Boukali et Alexis Kauffmann, fondateurs du projet Romaine Lubrique.

Il peut se voir comme une ambitieuse extension de la Journée du domaine public et s'appuie sur le soutien et de l'énergie de très nombreuses structures dont la région Île-de-France, l'association Wikimédia France et le collectif SavoirsCom1. Il a été créé une association dédiée (l'association du festival du domaine public) pour structurer l'organisation de l'événement et récolter les éventuels fonds.

Né en septembre 2013, au moment même où Guillaume Apollinaire entrait dans le domaine public, Romaine Lubrique est un projet dédié au domaine public. Son objectif est de valoriser les oeuvres (quitte à participer à leur numérisation) et de rendre compte de son actualité. Outre des articles, on trouve sur le site des émissions de radio et une chronique télévisuelle dans l'émission 56Kast de Nolife/Libération.

Véronique Boukali et Alexis Kauffmann ont par ailleurs coordonné l'édition 2015 du calendrier de l'Avent du domaine public en tant que membres de SavoirsCom1, dont la lancement a eu lieu le 1er décembre 2014 à Numa.

Le générateur Mondrian

Piet Mondrian fait partie des nouveaux auteurs 2015 du domaine public. Alors profitons-en ! Vous recevrez par mail un unique tableau numérique d'après Mondrian dont voici quelques échantillons miniatures.

L'affiche du festival

 

Le « Selfie Monkey »

Un singe peut-il avoir des droits d'auteur ? Telle est la question que l'on s'est posé l'été dernier au cours d'un procès entre un photographe et Wikipédia. Le photographe a perdu et l'autoportrait du singe est entré directement dans le domaine public. Voir cet article et cette vidéo pour en savoir plus.

Du coup on a eu aussi le droit d'en faire une empreinte 3d, c'est celle que nous vous proposons dans les contreparties et qui servira de trophées au cours des Copyfraud Awards, la cérémonie de clôture décalée du festival le 31 janvier à la REcyclerie.

Un grand merci à La Parisienne Libérée / Mediapart pour la réalisation des deux premières vidéos (licence CC-By-NC).

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet