Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

Festival Django Reinhardt

Du 24 au 28 juin 2015 à Samois sur Seine

  • Histoire du festival : Sa naissance

    Bonjour, 
    La campagne progresse, hier nous avons dépassé 3000 euros. Merci pour votre soutien. GF

    Aujourd'hui, Jean-François Robinet, un des acteurs majeurs du festival, nous raconte la naissance du festival.

    Tout a commencé le dimanche 19 mai 1968 par un hommage à Django Reinhardt rendu par l’Association des Amis de Samois, à l’occasion du 15ème anniversaire de sa disparition. Pour commencer la journée, une messe devenue traditionnelle, suivie d’un hommage au cimetière en passant par la place du village ou se produit un big-band. Jean-François Robinet, qui venait de faire son entrée à l’ORTF sur la première chaîne de télévision, avait u l’opportunité de faire financer la totalité du plateau par la télévision en échange de l’enregistrement des concerts par la SFP (Société française de production) pour réaliser une émission. Une aubaine, qui ne devait pas se retrouver. Depuis, il aurait fallu payer les chaînes pour qu’elles se déplacent au-delà d’un simple reportage ! Mieux encore, avec les entrées, les boissons et l’aide de la Mairie, les Amis de Samois s’en sortaient avec un bénéfice de l’ordre de 10 000 francs.

    Bien entendu, la famille Reinhardt était à l’honneur. Jean-François Robinet avait choisi Joseph, dit « Nin-Nin » pour faire avec lui l’ouverture de l’émission de la première chaîne de télévision française sur le pont de l'Avauterre. (On peut la retrouver à l’INA).

    Etait aussi présents et sur la scène : Babik Reinhardt, tandis que toute la famille des plus proches aux cousins ou semi cousins les plus éloignés, accompagnait le frère et le fils de Django. Outre les héritiers familiaux de la musique de Django, ils étaient tous des têtes d’affiche : Stéphane Grappelli, bien sûr, ancien partenaire de Django, le gigantesque batteur Kenny Clarke, membre fondateur du Modern Jazz Quartet, Matelot Ferret et ses fils Boulou et Elios, Martial Solal, Marcel Azzola, Jo Privat, Maxim Saury, Hubert Rostaing, le pianiste américain Art Simmons, et cet homme exceptionnel que fut Jean Bonal. Longtemps considéré comme le deuxième guitariste français, après Django, Jean Bonal avait abandonné une carrière sportive, pour raisons physiques, pour se consacrer à la musique, au jazz et… au rock’n’roll. Il accompagnant aussi bien Johny Halliday que Moustache ou Sydney Bechet. Entre temps, il enregistrait la musique du film d’Henri-Georges Clouzot : « La Vérité » avec Brigitte Bardot et Samy Frey. Très soucieux de transmettre ses dons, il s’est aussi consacré pendant trente ans à la pédagogie et a créé la fameuse association  « Les mordus du jazz ». Il a joué trois fois sur l’Ile du Berceau : en 68, en 78 et en 1984. Et pour présenter les musiciens : Claude Nougaro !

    Cette première commémoration dont on retient, parmi les organisateurs, les noms de Maître René Maus, alors Président des Amis de Samois et adjoint au Maire de Samois, Jean-Michel Lancery, Michel Dufour, Maurice Cullaz et André Francis (les voix du jazz à la radio), et Jean-François Robinet fut un évènement exceptionnel. Rappelons que nous étions le 27 mai 1968 et que les grèves battaient leur plein en France. Celle de l’ORTF était déjà engagée par les réalisateurs bientôt suivis par les techniciens, n’assurant qu’un service minimum. et le 25 mai par la plupart des journalistes. Mais… les techniciens, arrivés à Samois in extremis pour préparer leur intervention, séduits par le charme du village et l’ambiance des préparatifs ont, en quelque sorte, laissé venir le vent et le 29 mai ont réalisé l’enregistrement avant de terminer par un grand pique nique sur l’Ile puis de démonter et de rejoindre le mouvement !

    Cette commémoration, quinze ans après la mort de Django et ses obsèques à Samois devait se reproduire tous les cinq ans avant de devenir annuelle.

    * Le dimanche 27 mai 1973, on retrouve notamment Joseph Reinhardt, Matelot Ferret, Martial Solal, avec Eddy Christiani, René Mailhes, Bernard Lubat, Maurice Vander, le tromboniste américain Bill Harris (pilier du groupe de Benny Goodman),  Louis Vola, contrebassiste et accordéoniste, ami de Django et co-fondateur du quintette du Hot Club de France, Louis Villterstein, le tzigane Vanko Rouda, le pianiste Raymond Le Sénéchal…

    * Le dimanche 21 mai 1978, toute la tribu des Ferret (ou Ferré) est présente avec aussi une autre lignée, celle de Maurice Ferret accompagné de Joseph Pouville. Nouveaux venus : Christian Escoudé, Louis et Raphaël Fays , Chatou Garcia, Albi Cullaz (fils de Maurice), Bill Coleman et bien d’autres dont notre Wash-board des Haricots Rouges, par ailleurs Samoisien : Gilbert Leroux dans le plus pur style Nouvelle Orléans. Il reviendra régulièrement sur l’Ile du Berceau et n’a sans doute pas dit son dernier mot !

    Pour couronner le tout : le très grand violoniste danois Swend Asmussen, dont nous aurons l’occasion de reparler et donc de revenir sur cette seconde édition.

    * Dimanche 18 septembre 1983.Le Festival a momentanément changé de date et  L’ambiance est très chaude sur l’Ile ou les 2 000 spectateurs autorisés sont largement dépassés. ! Pour organiser ce troisième hommage,  a été créée l’Association du Festival de jazz de Samois Django Reinhardt, présidée par Jean-François Robinet (pendant plus de 40 ans) avec un groupe soudé : Yvon Roze, Jean-Pierre et Geneviève Bechtold, Babik Reinhardt, Maurice Cullaz, Frank Hagège, Franz Priolet. Parmi les membres de l’association, Gilbert Leroux et Patrick Saussois pour nous aider à réaliser la programmation en attendant la venue de Jean-Paul Bailay.

    Ils seront rejoints ensuite par ceux qui ont permis au Festival de vivre et de survivre aux aléas nombreux : la pluie, la concurrence des matchs à la télé, les frais de « mises aux normes » avec toutes leurs contingences. En fait : le manque de moyens financiers. Mais… la conviction et la foi en l’avenir aidant, tout continu…

    Le Président est devenu Maire ; dans l’élan, après la chaleureuse et excellente  prestation de Didier Lockwood, et à la grande surprise de tous, il monte sur l’estrade et annonce que le Festival sera désormais annuel. Un caprice ? Une décision autoritaire ? En tout cas, elle est bien accueillie. A Dieu va…

    La suite au prochain numéro pour les anecdotes qui ont marqué les 35 éditions passées en attendant celle des 24 au 28 juin 2015. C’est demain !

    JF Robinet

  • Rencontre avec Romane et ses enfants

    Aujourd'hui, rencontre avec Romane et ses enfants, Richard et Pierre Manetti.
    Ils apportent tout leur soutien à notre campagne et nous livrent, en paroles et en musique, un témoignage très touchant de leur attachement au village de Samois et à son festival si unique à leur yeux.

    Liens :

    Romane Académie : http://www.swingromaneacademie.com/

    Voir le teaser du nouvel album de Richard :

  • Des nouvelles de la campagne

    Cette news est réservée aux contributeurs du projet.

  • Animation de la campagne

    Bonjour à tous,
    Un grand merci pour votre soutien, c'est très encourageant. La campagne a bien démarré grâce à vous. L'animation commencera dans quelques jours, vous y rouverez des anecdoctes, des photos originales et des soutiens de musiciens. 

    A très bientôt
    Georges Ferone

    Pour continuer à nous aider, vous pouvez aussi diffuser ce message auprès de vos amis, dans votre page facebook etc. Un grand merci à vous.
    Le festival de Jazz Django Reinhardt a besoin de votre soutien ! Pour nous aider à maintenir un plateau d’artistes de qualité, pour continuer à faire émerger de nouveaux talents, soutenez-nous en participant à la campagne de financement participatif. Le financement participatif, c’est la possibilité pour chacun d’entre nous d’aider un projet qui lui tient à cœur, il suffit pour cela d’aller sur le site Internet de la campagne et d’offrir un don qui peut donner droit à des contreparties).

    Quand : jusqu'au 12 juin (N’attendez pas les derniers jours pour nous apporter votre soutien)
     : à l’adresse suivante : http://fr.ulule.com/festival-djangoreinhardt/

    Comment : en participant financièrement à notre campagne (la participation commence dès 5 euros et donne droit à des contreparties) et en diffusant largement cette information à vos contacts en les encourageant à participer.

    Contreparties : cadeaux, billets, accueil privilégié et déduction fiscale...

    Pour les entreprises, le code des impôts prévoit une réduction d’impôt égale à 60 % du montant du don, pris dans la limite de 0,5 % du chiffre d’affaires hors taxes,

    Pour les particuliers, une réduction d’impôt égale à 66 % du montant du don, pris dans la limite de 20 % du revenu imposable.

    Retrouvez : 
    Toute la programmation 2015 sur le site du festival : http://www.festivaldjangoreinhardt.com/spip.php?rubrique217
    Toutes les actualités sur notre facebook : https://www.facebook.com/FestivalDjangoReinhardtSamois
    Toutes les animations (anecdotes inédites, portraits d’artiste qui ont marqué le festival, témoignages de musiciens, etc…) sur la plateforme Ulule http://fr.ulule.com/festival-djangoreinhardt/