BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

"Paroles de femmes porteuses"

Documentaire sur 8 femmes porteuses

À propos du projet

"Paroles de Femmes Porteuses" est un documentaire (environ 30 minutes) qui donne la parole à 8 femmes qui ont toutes en commun un passé, un présent ou un avenir en tant que mère porteuse.

Ces femmes viennent de différents États des USA, ont des carrières et des parcours variés mais ont toutes décidé, le temps d'une ou deux grossesses, de porter pour autrui.

Ce documentaire montre les différentes motivations qui ont mené ces femmes à devenir « surrogate », la manière dont elles pensent leur démarche, la place qu'elles accordent à la parentalité et les liens qu'elles ont tissé avec les parents d'intention et l'enfant qu'elles ont porté.

À quoi va servir le financement ?

Devis

Pour finaliser la réalisation de ce documentaire nous avons besoin d'un budget de 2700 euros pour le montage. Vous trouverez ci-dessous le détail des dépenses.

Dérushage : 12 Jours : 12X100 = 1200 euros

Montage vidéo: 6 jours : 6X100 = 600 euros

Etalonnage : 5 jours : 5X100 = 500 euros

Sous-titrage : 3 jours : 3X100 = 300 euros

Une journée de travail = 10 heures effectives

Dérushage : visionnage de tous les rushes. Organisation par thématiques.
Montage vidéo : montage du bout à bout avec des transitions.
Étalonnage : harmonisation des teintes, couleurs et luminosité entre les rushes. 
Sous-titrage : De l’anglais vers le français. Penser également à une version sous-titrée en Anglais pour les personnes sourdes et malentendantes de langue maternelle anglaise. 

Au delà de cette somme, les fonds récoltés permettront de faire appel à une traductrice professionnelle pour les sous-titrages.

À propos du porteur de projet

Un peu plus sur le porteur du projet...

Delphine Lance est une jeune anthropologue qui réalise actuellement une recherche comparée sur la gestation pour autrui en Ukraine et aux Etats-Unis. Son analyse porte notamment sur la place de la femme et de son corps dans le processus de surrogacy. Elle s’interroge tour à tour sur le sens que ces femmes donnent à leur engagement, sur leurs motivations et la manière dont elles perçoivent leurs corps en tant que femme porteuse.

Lors de son terrain de recherche aux Etats-Unis, Delphine a rencontré différentes femmes, qui, le temps d'une rencontre, ont accepté de livrer un bout de leur histoire, de leur parcours de surrogacy.

Filmer ces femmes semblait être une manière sincère et fidèle de partager avec un large public leur histoire au delà des lieux communs qui entourent ce thème.

http://www.implications-philosophiques.org/actualite/une/entretien-croises-autour-de-la-gpa/

http://www.iiac.cnrs.fr/laios/spip.php?article358

http://sautezdanslesflaques.wordpress.com/2014/05/05/gpa-ethique-ou-non-ethique-un-debat-purement-francais/

Un peu plus sur la monteuse...

Cléo Thibault est diplômée en documentaire anthropologique. Militante féministe, elle est actuellement monteuse de fiction. Son intérêt pour le documentaire et les films militants ne s’est pas amoindri pour autant. C’est donc tout naturellement qu’elle a accepté de travailler sur ce projet en tant que monteuse.

http://www.dailymotion.com/morganethibault