BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Fargo Vinyl Shop Paris

Participez au développement d'une nouvelle boutique Fargo

À propos du projet

L'objectif de cette campagne Ulule est de terminer d'aménager, équiper et pérenniser un nouveau lieu Fargo à Paris.

Après deux ans de recherche, nous avons trouvé, dans un quartier dynamique et accueillant du 11ème arrondissement, un lieu qui ne manque pas de charme et possède le potentiel et l’espace qui nous permettra de faire le lieu Fargo dont nous rêvons.

Nous avons ouvert en décembre dernier, en mode éphèmère, avec pour meubles à vinyles des cartons, et en utilisant et adaptant le mobilier laissé par les précédents locataires - des patissiers!

Nous avons maintenant besoin de votre aide pour faire joli, transformer l’essai et relancer l’aventure Fargo pour longtemps.

Nous voulons vous emmener dans un univers qui, au-delà des disques (vinyles et cd) qui constitueront la base, proposera une sélection affûtée de livres, affiches de rock, photos, objets de déco etc.. Plus qu’un simple disquaire, c'est un concept-store rock « à la sauce Fargo » que nous souhaitons vous proposer.

Un lieu culturel et convivial, doté d’un coin café, qui accueillera des événements : dédicaces, showcases…Nous avons accueilli par le passé Timber Timbre, Social Distortion, Damien Jurado, Against Me!......récemmment, nous recevions The Legendary Tigerman, Erika Wennerstrom des Heartless Bastards.

Une offre musicale singulière. Townes Van Zandt, grand songwriter Texan country-folk, devait, juste avant qu’il ne casse sa pipe, faire un disque produit par le groupe indie-noise Sonic Youth. Voilà le meilleur tract, le meilleur pitch pour décrire l’ambition de notre boutique : dynamiter les barrières entre genres musicaux et balayer un large spectre musical allant des fondamentaux (blues, country, soul…) jusqu’au rock indé actuel.

Notre sélection sera spécialisée mais pas élitiste. Nous souhaitons jouer un rôle de prescripteur et mettre en lumière des musiques qui sont, en France, souvent sous le radar. Du partage et pas de snobisme.

A quoi va servir le financement ?

Nous avons (toujours) le feu sacré et la passion chevillée au corps. Des idées et de l’énergie, aussi, mais si vous avez lu jusqu’ici, vous aurez compris qu’on a besoin de vous pour lancer cette nouvelle aventure pour de bon et la pérenniser.

Avec 100% de l’objectif – à noter qu’on doit retrancher à la somme collectée la commission du site Ullule (8%) et la T.V.A. (20%) - nous serons en mesure de financer la fabrication de meubles vinyles et CD sur mesure (afin de remplacer nos cartons) et de finir de payer le stock de disques que nous avons acheté ces derniers mois pour constituer notre offre.

Avec 150% de l’objectif, nous pourrons acheter davantage de marchandise afin d’avoir la plus belle offre possible - nous avons l'ambition d'être très pointus sur certains genres et, du coup, acheter beaucoup de disques aux Etats-Unis - aménager une pièce consacrée au CD, et aussi nous doter de matériel: logiciel de caisse, système de sonorisation pour le magasin (nous avons plusieurs pièces), sonorisation pour les showcases, points écoute…

Avec 200% de l’objectif, nous pourrons réaliser les travaux d’aménagement de l’espace consacré aux showcases et du coin café. Et consacrer quelques pesos à nos soirées concerts Fargo Social Club.

À propos du porteur de projet

Michel Pampelune, 49 ans - mais on me dit souvent que je fais 47.

J’ai toujours travaillé dans la musique car c’est ma passion. Fin 1999, après quelques années passées chez PolyGram (futur Universal), j’ai créé le label Fargo où j’ai développé et accompagné les carrières de Neal Casal, Jesse Sykes, Andrew Bird, Alela Diane, Emily Loizeau, Josh Tillman (futur Father John Misty), Sallie Ford, The Lords of Altamont….

En 2007, j’ai créé le magazine Eldorado;  et trois ans plus tard la première boutique Fargo, rue de la Folie Méricourt que certains d'entre vous ont fréquentée.

Il m’arrive aussi, à l'occasion, d’organiser des concerts, dans le cadre des soirées Fargo Social Club, pour des artistes qui, sans notre aide, ne joueraient pas en France : comme Steve Earle, par exemple, l'un de mes héros en musique, qui était en concert le 2 juillet dernier au Trabendo, ou bien Tami Neilson, canadienne installée en Nouvelle Zélande, qui donnera son premier concert français le 3 septembre prochain à la Boule Noire.

Mon job principal ces dernières années est attaché de presse indépendant et je travaille pour des labels aussi variés que Communion (Tamino), New West (Daniel Romano), Rounder (Pokey LaFarge), Fantasy (Ry Cooder), Warner (Steve Earle)....

Le dénominateur commun entre toutes ces activités et ce que j’aime par dessus tout, c’est partager et faire découvrir les musiques que j’aime. Faire le « passeur ».

J’ai toujours été (bien) accompagné lors de ces aventures précédentes - ci-dessus une photo, de qualité bof, mais qui permet de voir plusieurs générations de collaborateurs. Pareille histoire ne se fait pas en cavalier seul.

Pour ce nouveau chapitre d’une histoire débutée en 1999, c’est Henrique Valadares Miranda, 25 ans, précédemment étudiant en journalisme, mi-brésilien mi-italien et bassiste dans un groupe de stoner, qui est à mes côtés. Il gère la boutique au quotidien et accueille invariablement nos clients avec le sourire. Il est depuis peu aidé par Alice, stagiaire.

Venez-nous voir au 20, rue Chanzy 75011 Paris, du mardi au samedi, de 11h à 19h30.

http://www.fargovinylshop.com

https://www.facebook.com/fargovinylshop