BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Faites le plein de Fantasy !

4 romans de fantasy – 4 auteurs de talents

  • La couverture du roman d'Olivier Boile

    Magnifique couverture signée Maxime Desmettre.

    Le résumé de l'ouvrage :

    1791 – Sous les murs de Constantinople, le vaillant sergent Trazom s’effondre, fauché par une balle turque.

    L’ébauche d’une partition est retrouvée sur son cadavre. Sombre présage, il s’agit d’un requiem inachevé…

    Son capitaine, le poète Da Ponte, remonte le fil de sa vie et s’interroge sur la dépouille de son ami : qu’est-ce qui a bien pu le pousser, lui, le musicien et compositeur de génie, à rejoindre les rangs de l’armée des Habsbourg pour mener la guerre à travers l’Europe ?

     

  • 100% !

    Alors que nous étions en train de préparer la News sur Rolland Barthélémy nous n'avions pas fait attention, mais la jauge montait et à 18:00, les 100% étaient atteints !

    Alors, merci d'avoir cru en ce projet un peu fou !

    Merci pour nos auteurs ! [et Big up à Olivier ;°)]

    Merci de croire encore à la fantasy et au merveilleux !

    Merci de ne pas avoir peur de sortir des sentiers battus !

    Merci aux petits ruisseaux ! Merci aux grandes rivières !

    Merci aux contributeurs de la première heure ! Merci à ceux qui ont contribué aujourd'hui !

    Merci à celui des contributeurs qui a fait basculer la barre à 100% (il se reconnaîtra ^^) !

    Enfin, merci à tous !

  • Présentation : Rolland Barthélémy

    Ceux d'entre vous qui avaient participé à notre campagne « Et tu la nommeras Kiev » le connaissent déjà.

    (illustration de la nouvelle « Que jeunesse se passe » d'Olivier Boile dans le recueil « Et tu la nommeras Kiev ».)

    Amateur de fantasy et de jeux de rôle, Rolland Barthélémy est un illustrateur à l'aise avec toutes sortes d'univers de fantasy, comme il l'a montré avec le recueil d'Olivier Boile « Et tu la nommeras Kiev ». Son trait clair et efficace, sa mise en scène originale en font un partenaire talentueux.

    Le plus incroyable sans doute, c'est que Rolland Barthélémy dessine « à l'ancienne » : pas de palette graphique, pas d'ordinateur. Lui, ce qu'il aime, c'est le crayon et la plume !

    Nous aimerions lui confier l'illustration des nouvelles de Philippe Monot pour son recueil « Capitaine Providence ».

    Voici une illustration que Rolland Barthélémy a esquissée, suivant les instructions de Philippe Monot, alors qu'ils travaillaient ensemble sur le recueil, avant le décès de Philippe.

  • Quand les dieux buvaient…

    C'est au tournant du siècle que nous avons découvert « Blanche Neige et les lance-missiles » de Catherine Dufour. Ce roman incroyablement atypique nous faisait penser, par son humour, aux ouvrages de Terry Pratchett et de Douglas Adams ! (Quoi ? vous ne connaissez pas ces auteurs ? Il vous faut de toute urgence repasser votre bac de littératures de l'imaginaire.)

    C'était, il faut bien l'avouer, la première fois que nous lisions un pareil roman, écrit, de surcroît, par un auteur français. Une auteure, en l'occurrence. En plus de l'humour toujours bienvenu et pertinent, il y avait cette réflexion implicite sur le monde, la vie, l'univers et le reste qui nous avait charmés.

    En cette année 2000, nous découvrions un ouvrage plein d'humour, érudit et qui avait quelque chose à dire ! Pas de doute, son auteur, Catherine Dufour a un talent incroyable !

    S'en est suivie la publication de l'ouvrage en 2001 et c'est sa réédition, 19 ans plus tard, que nous vous proposons.

    La nouvelle édition comprendra :

    • un petit coup de dépoussiérage
    • un petit coup de réécriture
    • l'ajout d'une postface de l'auteure, avec genèse de l'œuvre, anecdotes et réflexions

    Du tout bon, en somme !

    L'objectif du financement participatif est d'ajouter une galerie de portraits des protagonistes du roman.

  • Romans-miroirs

    « De chair et d'os » & « D'os et de Chair », deux romans-miroirs de Didier Quesne…

    « De chair et d'os » – Premier volume

    Le premier roman de ce diptyque, « De chair et d'os », est une grande épopée épique de fantasy presque moderne…

    Imaginez : vous allez participer à votre premier jeu de rôle grandeur nature. Vous vous êtes laissé entraîner par des amis, mais vous avez un peu peur de vous sentir ridicule à vous battre avec des épées en mousse contre des gars peinturlurés en vert et déguisé en orc…

    Jusqu'au matin du deuxième jour, lorsque vous vous apercevez que le jeu vient de tourner au carnage… Véritable, celui-là.

    Vous pouvez en savoir plus sur ce roman paru en 2013, en vous rendant sur le site Internet des éditions Nestiveqnen :

    https://www.nestiveqnen.com/de-chair-et-dos/

    « D'os et de chair » – Second volume

    Ce second volume du diptyque de Didier Quesne est axé sur la femelle orque qui va venir en aide à l'un des rescapés du jeu de rôle grandeur nature.

    L'épopée, narrée par l'héroïne représentée sur la couverture par Carolina Sans Cuende, nous permet de découvrir la société des Arz'hed, radicalement différente de celle des hommes, car plus brutale, plus bestiale…

    La grande force de ces deux romans, est qu'ils peuvent se lire de façon complètement indépendante. Ils proposent simplement deux points de vue différents, dans la même idée que les films-miroirs de Clint Eastwood « Mémoires de nos pères » (point de vue américain) et « Lettres d'Iwo Jima » (point de vue japonais).

    Profondément humaniste et féministe, Didier Quesne aime bousculer les genres et mettre ses héros en difficulté. On lui doit quelques grands succès comme « Étrangère », « Dragonne », « Magicienne » ou la tétralogie des Sanglornis prima qui commence en science-fiction et s'achève en fantasy.

    L'objectif du financement participatif est d'ajouter des miniatures réalisées par Carolina Sans Cuende. Le style fin et très Art Nouveau apporterait une touche de délicatesse au roman.