BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Fabien M.

Tome 6 : L'ultime partie.

À propos du projet

MERCI !!
A toutes et à tous pour cette magnifique campagne et votre engouement pour ce retour de Fabien M.
Pour ceux qui arriveraient après la bataille, exceptionnellement, et parce que nous sommes très proches des 250% et des 8 pages supplémentaires, les personnes qui souhaiteraient participer peuvent le faire en envoyant un message à :
kazenplus(@)gmail(.)com
En indiquant le pack pour lequel ils souhaiteraient participer. Nous vous enverrons alors les informations pour le règlement.
Cette possibilité est ouverte jusqu'au dimanche 14 juillet 23h59. Passé ce délai, vous pourrez vous procurer l'album (sans les bonus débloqués dans la campagne, signature, dédicace et ex-libris) auprès des auteurs en festival et quelques libraires partenaires.

72 pages (et pas 76, comme annoncés précédemment), soit 8 pages de plus aux 64 prévues à l'origine.
Un demi cahier supplémentaire, tout en couleur, grâce au passage du palier des 200%.
Il reste 11 jours avant de fermer cette campagne et un dernier bonus à débloquer si l'objectif des 250% est atteint.
11 jours et encore de belles contreparties disponibles en échange de votre contribution.
N'hésitez pas, après il sera trop tard.

 

De nouveaux paliers, débloquant des bonus supplémentaires ont été ajoutés, découvrez les plus bas.

Créée entre 1993 et 1996, par Jean-Marc et Éric Stalner, Fabien M. est une œuvre à part pour toute une génération de lecteurs, et ils sont nombreux lors des festivals BD où il se déplace à demander à Jean-Marc Stalner si il y aura une suite à cette histoire.
Ils n’ont pas oublié que le dernier tome se terminait par cette mention : «fin du premier cycle».

1914. Fabien vit en paix dans la jungle amazonienne avec Elaë et leur enfant. Son frêre Louis vit avec eux. Après sa lutte contre l’Échiquier, la routine quotidienne de cette vie paisible lui convient.

Pourtant, lorsqu’il apprend la mort de Lucie, son ancien amour et de son mari le comte SILVANO, nouvel ambassadeur d’Italie, dans un attentat à la bombe, il comprend que l’Échiquier est derrière cela et qu’il doit en finir une bonne fois pour toute avec cette organisation et il décide de rentrer en France. Louis l’accompagne...

Pour cet ultime tome, qui se composera d’un album de 54 planches, Jean-Marc Stalner, avec l’accord de son frère Éric, reprend l’histoire de Fabien et de Louis pour lui donner un nouveau souffle. La grande guerre est proche, et cette ultime partie pourrait cependant se terminer par une des plus grandes boucheries du XXème siècle.
Pour cette fin inédite de la saga Fabien M., il s'associe avec le scénariste Philippe Zytka avec lequel il a déjà réalisé "Arcana Historiae". Quand à la mise en couleur, elle sera assurée par la coloriste qui avait déjà assuré celle des premiers tomes, Patricia Kraehn.

Dans un Paris où se croisent espions et maîtres-chanteurs, des catacombes au toits de l’opéra, des tunnels du nouveau métropolitain à l’immense hangar à dirigeables de Meudon, Fabien va devoir composer avec le nouvel Échiquier, dont l’identité du nouveau Roi, va ouvrir des cicatrices qu’il croyait refermées ; une Irina plus retorse que jamais avec laquelle il sera difficile de savoir si il peut lui faire confiance ; le retour de l’ambassadeur d’Angleterre qui joue un jeu qui pourrait bien se révéler double ; le manchot dont la vengeance envers Fabien, qui lui a pris sa main dans le cycle précédent va être impitoyable. Il va également se trouver un nouvel allié, à moins qu’il ne joue également un jeu trouble, en la personne d’un policier malin qui va découvrir un lien entre certaines petites annonces parues dans les journaux et certains accidents, à moins qu’il ne s’agisse d’attentats.

Avec cette histoire, Jean-Marc Stalner et Philippe Zytka vont clôturer une des grandes sagas de la bande dessinée franco-belge des années 90, mais ils vont également faire le lien avec la série «La Croix de Cazenac» et répondre à la question : pourquoi Fabien apparaît-il au cours du cycle 2 dans les tranchées ?

Fabien M. est de retour pour sa plus belle aventure.

 

Caractéristiques de l’album :
Format : 240 x 320 - 64 pages (54 planches + cahier graphique)
Papier intérieur : couché mat 135g, impression quadri
Gardes imprimées : couché mat 150g
Couverture  cartonnée, cahiers cousus : couché semi-mat 135g + pelliculage brillant.

Tirage : 1 300 exemplaires

A quoi va servir le financement ?

La somme indiquée comme objectif de cette campagne va nous permettre de :

- boucler le budget impression et paiement de la coloriste de cet album,
- financer les contreparties et goodies débloqués durant cette campagne,
- payer les frais de port de vos albums,
- régler la commission Ulule de 8 %

 

 

Exemple de planche originale de Fabien M. 6 (visuel non contractuel). Le choix des planche se fera d'après une sélection qui sera proposée aux contributeurs dans l'ordre d'arrivée des souscription. Les contributeurs auront un délai imparti pour faire leur choix, passé ce délai, le choix sera fait de manière aléatoire parmi les planches restantes.

Exemple d'illustration crayonnée qui sera réalisée pour les contributeurs de l'album "Fabien M. 6" Elles seront au format A5.

Exemple d'illustration encrée qui sera réalisée pour les contributeurs de l'album "Fabien M. 6" Elles seront au format A4++ (presque A3).

À propos du porteur de projet

Le dessinateur Jean-Marc Stalner et le scénariste Philippe Zytka ont déjà produit ensemble «Arcana Historiae», dont le tome 1 a fait l’objet d’un financement réussi ici même il y a quelques années, et dont le tome 2 est en cours de réalisation en parallèle à cet album.

Le dessinateur Jean-Marc Stalner,

a illustré plus de 50 albums, seul ou en compagnie de son frère Eric, avec des séries aussi mythiques que "Les Poux", "Fabien M.", "Le Fer et le Feu", "Le Cercle de Minsk" ou encore "Belle et Sébastien" pour ne citer que ceux-ci.

Le scénariste Philippe Zytka

est principalement connu pour ses ouvrages historiques, "La nuit des paras", "Commando Kieffer", "Les lions de Maczek", ou encore le dyptique "Les échappés".

 

Share Suivez-nous