BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Exposition de la photographe Marie Audinet

du 23 au 30 novembre à Paris

À propos du projet

Pour la première fois, Marie Audinet présente à Paris un ensemble de photographies argentiques, réalisées entre 2012 et 2019 au Moyen-Orient, lors de séjours en Turquie, Egypte, Territoires Palestiniens et Irak. L'exposition se déroule du 23 au 30 novembre 2019, au 8, rue Jean et Marie Moinon dans le 10ème arrondissement de Paris. 

"Cette odyssée commence en 2012 à Istanbul. Je suis alors fascinée par le chaos sublime de cette ville, ses rues fourmillantes, ses cris, ses vendeurs ambulants, ses marchés de poissons… La rue est un théâtre incessant où chaque inconnu trouve son rôle à jouer, dans une atmosphère oscillant entre allégresse et mélancolie.

Un an plus tard, j'atterris au Caire à l’Idéo (Institut Dominicain des Etudes Orientales), centre de recherche en islamologie, puis à la mission de défense de l’Ambassade de France. Cette ville me semble à la fois familière et inconnue. J’y retrouve ces effluves intenses. La poussière, le sable et le tabac du narguilé ont remplacé les odeurs de marrons et de poissons grillés. Je développe mon arabe au grès des rencontres, ce qui permet d’échanger quelques mots à tous les coins de rue et de tisser des liens, souvent joyeux.

Au bout de 18 mois, mon séjour au Caire s’achève. J’y retourne quelques temps plus tard à l’occasion d’un reportage photo depuis l’Égypte jusqu’aux Territoires palestiniens. Pour la première fois, la photographie est le motif central d’un voyage. C’est déstabilisant mais me pousse dans les retranchements de ma pratique photographique.

Août 2018, je prends la responsabilité de la Radio Al-Salam, à Erbil en Irak. C'est une radio indépendante dédiée aux populations du Nord irakien, déplacées par les guerres successives. Les origines multicultirelles des journalistes me permettent d'être introduite auprès de différentes communautés, kurde, yézidie, chrétienne, sunnite, syrienne, etc., mais également dans les camps de réfugiés et déplacés où ils travaillent. Après le départ de Daesh, la radio tente de répondre au besoin essentiel de reconstruction sociale dans un Irak extrêmement divisé.

L’humain au cœur du travail photographique

L’humain a une place centrale dans mes photos. Dans les grands espaces comme dans les plus étroits, je suis fascinée par la façon dont il les habite. Photographier les gens dans leur activité, c’est une manière de saisir ce qu’ils sont dans cet espace, un charme précieux dans le paysage du quotidien. Mes photos sont souvent le résultat d’un échange furtif avec le sujet, de la complicité d’un clin d’œil échangé.

La photographie argentique

Les photographies argentiques sont empreintes d'une certaine nostalgie. Le grain est moins précis, moins dur que les pixels invisibles, plus évanescent... Il laisse place à l’évasion des souvenirs, à l’interprétation. Le noir et blanc ajoute au tirage une certaine authenticité. Il favorise la forme, le cadre géométrique, le champ de la scène. L’attention n’est pas dispersée par la couleur et se concentre sur le sujet.

L’argentique, c’est aussi une expérience sensitive… Charger son appareil photo et entendre le bruit qu’il fait quand on le déclenche, rembobiner la pellicule en tenant le lourd boîtier froid contre son oreille, tourner des boutons, ouvrir le boîtier, le bruit du ressort…autant de choses à sentir, à toucher, à entendre. J’aime la simplicité de l’objet. C’est une perte de contrôle, le pari de la réussite qui place le photographe en rapport d’égalité avec le sujet. Il demande une plus grande attention au moment présent.

Pour vous plonger un peu plus dans mon travail, visitez mon site internet https://marieaudinet.com/

À quoi va servir le financement ?

Cette campagne vise à financer :
- les tirages argentiques, noir et blanc, des photographies de l'exposition
- les encadrements 
- la location de l'espace d'exposition, au 8, rue Jean et Marie Moinon dans le 10ème arrondissement de Paris
- les supports de communication (affiches et cartes postales)

À propos du porteur de projet

Marie Audinet est née en 1993 à Bordeaux. Elle vit et travaille à Tbilissi en Georgie. Diplomée de Sciences Po Paris, elle achève ses études avec un Master en sécurité internationale au sein de l'école des affaires internationales, avec une spécialisation sur le Moyen-Orient.

Equipe :

Marguerite Courtel : commissariat et communication
Gabrielle Paoli : auteur 
Astrid Pinon : graphiste

 

Share Suivez-nous