BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Ex-TAZ Citizen Ca$h (1987-1994)

DVD/Release party

À propos du projet

Diffusé depuis 2015 dans de nombreux festivals et lieux aussi variés que squats, cirques, écoles de cinéma… Ex-TAZ Citizen Ca$h (1987-1994) est le premier documentaire sur cette époque charnière début 90 qui vit apparaître un nouveau son, une nouvelle façon de sortir, créant des nouvelles TAZ *, ces raves qui ont transformé l’esprit des fêtes parisiennes.

Ex-TAZ parle de cross-over, soit de mixité et de mélange. A chaque projection, il provoque des retrouvailles entre ceux et celles qui ont vécu pleinement cette parenthèse enchantée et des rencontres intergénérationnelles… propres à faire renaître cet état d’esprit toujours latent.

Ex-TAZ célèbre une époque révolue, mais n’est pas nostalgique puisque ce qui a été, sera et l’état d’esprit se transmet de génération en génération, d’où l’importance de propager le message via le DVD et de rassembler tous les amoureux de la bifurcation du quotidien, de l’aventure et des soirées rares, à la fête liée à sa sortie. D’où ce crowdfunding.

Résumé d’Ex-TAZ Citizen Ca$h(1987-1994)  ( 97’):

1987-1994 : « Paris nous appartenait, tout était possible … ». Pour la première fois, les 90s vues de l’intérieur par ses acteurs  et activistes. Quand l’Histoire (des raves parties, du hip hop, du punk hardcore …) rencontre les histoires de Pat Ca$h, Gatsby de la fin 80, virtuose de l’improvisation et des mélanges improbables.

Avec plus de 30 acteurs et activistes issus de toutes ces galaxies. Notamment, Manu CASANA- DEE NASTY- Loïk DURY- Léa DRUCKER- Patrick ROGNANT- SOLO- Juan TRIP- Ariel WIZMAN….

La société de production d’origine et la chaine de télévision qui devait le diffuser ayant fait faillite, je gère le film depuis près de trois ans -aidée d’une petite et vaillante équipe- en système DIY (Do It Yourself), à l’image de ces jeunes gens qui piratèrent Paris et créèrent leur propre calendrier des fêtes.

Les premières raves, les galaxies underground et le personnage rocambolesque de Pat Ca$h parlent à diverses communautés : celles qui ont vécu cette époque, mais également celles qui vont avoir la chance de la découvrir maintenant et de s’en inspirer. Pour ceci, à l’instar des modes des communications de cette ère - préhistorique !- où il n’y avait ni Internet, ni smartphones, le bouche-à-oreille et la solidarité priment.

Les demandes nombreuses de visionnage du film nous amènent à cette étape finale qui paraît évidente : vous donner accès à ce film en réalisant un DVD, riche en bonus et célébrer avec vous sa sortie lors d’une fête exclusive où seront présents de nombreux acteurs du film.

Photo prise par FOC KAN lors de la mythique rave de Pat Ca$h à la Défense en 1990. Lytchee, Jean Claude Lagrèze, David Guetta, André, Albert du Balajo, Ariel Wizman, Pat Ca$h(au micro) et Olivier Daric

Ex-TAZ est un documentaire sociologique pour tous ceux qui veulent défier un quotidien préétabli, tromper la routine  et surtout, être libres, quel que soit leur âge, leur appartenance sociale et raciale.

Ex-TAZ parle du fait de s’emparer de la ville, pas seulement les anciennes TAZ entre 1987 et 1994 (époque traitée dans Ex-TAZ), mais aussi aujourd’hui et demain, puisque comme Hakim Bey l’écrit dans son livre éponyme : la TAZ est éphémère, l’état d’esprit éternel. 

*Qu’est-ce qu’une TAZ ?

La TAZ (suivant l’essayiste Hakim Bey) désigne une  zone d’autonomie temporaire (en version originale, T.A.Z = Temporary Autonomous Zone). Hakim Bey définit  la TAZ comme  un espace de liberté éphémère –réel ou virtuel-, appelé à se dissoudre pour ressurgir ailleurs, une fois trop exposé ou trop médiatisé.TAZ, son ouvrage culte, paru fin 80 aux USA et traduit en France dans les années 90, fut le manifeste de toute une génération de squateurs, nomades, ravers et continue à être fréquemment cité par des sociologues, activistes, écrivains. Les acteurs de mon documentaire ont créé-consciemment ou pas- des TAZ. Depuis, 7 ans, avec le cadreur du film, Steph Zemore, nous organisons régulièrement des Full_moon_walks ** qui sont des réappropriations ludiques de la ville (cf contreparties**)

TAZ d’Hakim Bey, publié en France par les Editions de l’Eclat, est en lecture libre ici : http://www.lyber-eclat.net/lyber/taz.html

A quoi va servir le financement ?

Le DVD en édition limitée  et la soirée exclusive

Outre, mon film de 97’, avec ma précieuse équipe (Steph Zemore à l’image ; Nadine Verdier et Bruno Bervas au montage, Mâa pour les effets spéciaux, Pierre Carrasco et Cédric Lionnet au son; Mathieu Germain aux sous-titrages, Yarwez au graphisme et Lidwine Labaye pour le site web), nous vous préparons amoureusement deux heures de bonus :

• 4 débats filmés lors de la diffusion du film au cinéma le Saint André des Arts, avec (notamment) le premier organisateur des raves parisiennes, Manu Casana, dialoguant avec la génération actuelle ; Sal Russo, fondateur de la première boutique house échangeant avec Patrick Rognant, La voix des raves sur Radio FG…

• Des bonus interviews dont deux entretiens inédits :

Fabrice Rackam nous racontant son parcours-romanesque- d’organisateur de raves et l’écrivaine Flore Vasseur nous parlant de la TAZ.

Et aussi, Juan Trip & Cyrilottoman, du collectif  Fantom. Tous masqués à l’époque... Vous saurez enfin ! si Ariel Wizman a rencontré le roi de l’Invisibilité, Hakim Bey, voire s’il existe ?

Enfin, même si toutes les projections d’Ex-TAZ ont généré de la liesse et des échanges à bâtons rompus, il n’y a pas encore eu de fête. Ca serait chose Fête grâce à vous et avec vous.

Une affiche unique où l’on verrait le duo killer des soirées Toxic, Solo & Uncle O, se reformer exceptionnellement… Des DJ, rois du cross-over, mixant hip hop, punk, funk, techno, rock… Solo, producteur d’Assassin, qui m’a donné l’impulsion de faire ce film, me rappelant que début 90, Paris nous appartenait, tout était possible

Aidez-nous à réaliser votre  rave. Tout est possible... Avec vous !


A quoi serviront les fonds ?

Les 5000 euros rassemblés  seront utilisés pour financer la fabrication des DVDs et à compenser autant que possible les intervenants pour les diverses opérations : au minimum, monteur, graphiste et traducteur des sous-titrages.  Ils permettraient de payer les prestataires pour la fabrication des affiches, badges, flyers, louer le matériel pour la soirée, rémunérer les  artistes. Voire, si votre intérêt et votre générosité permettent de dépasser cette somme, de rémunérer symboliquement le cadreur, le créateur d'effets speciaux et la  web designeuse, la production, comme dit plus haut, ayant fait faillite.

À propos du porteur de projet

La réalisatrice, Xanaé Bove

(Projection/débat d’Ex TAZ  au Peacock : Laurent Garnier, Patrick Thévenin, Patrick Rognant, Xanaé Bove, Dinah Douïeb & Bertrand Bonhome)

J’ai toujours préféré la marge au centre. Ca ne m’a pas empêchée de faire la FEMIS en scénario (1999), de réaliser une dizaine de court-métrages de fictions ou vidéos à la lisière fiction/expérimentale, diffusées entre Paris et Berlin et d’avoir obtenu la  coupe Juliet Berto, actrice et réalisatrice singulière. Je suis aussi journaliste pour le webzine Culturopoing (critiques cinéma et entretiens avec des réalisateurs atypiques, comme Otar Iosseliani, Paul Schrader, Kervern/Delépine…) et le magazine de société Gonzaï (articles sur la contre-culture). Ex-TAZ m’est arrivé d’abord comme un accident, avant de devenir très vite une évidence et une nécessité. Il m’a permis de donner la parole à des personnes excentriques et vivantes, ce qui me paraît essentiel à notre époque si lisse où le formatage règne.

Interviews et critiques ici :  https://www.ex-taz.com/espacepresse/

NOISEY VICE :  « La réalisatrice dresse un panorama unique de la métamorphose culturelle de ces années-là en s'appuyant sur les témoignages d'intervenants aussi variés que Dee Nasty, Ariel Wizman ou Jean-Yves Leloup »  https://noisey.vice.com/fr/article/rqb4j7/ex-taz-xanae-bove-paris-annees-90-underground-rave

LIBE :  « Un fascinant pan d’histoire de la nuit »                                                         http://next.liberation.fr/musique/2016/03/11/ex-taz-les-nuits-clandestines_1439065

REDBULL MUSIC ACADEMY :     " La réalisatrice française, Xanaé Bove, a réveillé les mémoires et les consciences en rendant hommage à cette génération et à cette époque qu’elle décrit comme une « brève république de fêtes » dominée par une « volonté d’insurrection joyeuse »"                                                               http://fr.redbullmusicacademy.com/daily/2016/04/une-breve-republique-de-fetes

CULTUROPOING : « Ce précieux documentaire est une plongée plaisante et flottante dans les nuits parisiennes de la tournure des années 80/90. »                                                                                          http://www.culturopoing.com/cinema/xanae-bove-ex-taz-citizen-cah/20160315