Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

ETIENNE

Court métrage : Quand l'absurde s'invite dans notre quotidien

À propos du projet

Etienne est un court métrage d'une vingtaine de minutes

Avant de considérer ce projet comme une partie intégrante de ma vie, il était en réalité un film à sketchs regroupant toutes les idées de blagues courtes que j'avais imaginé.

Mais au fur et à mesure que ces idées s'accumulaient, sans jamais se concrétiser, j'ai vu apparaitre dans ce projet ma propre contradiction : J'ai des idées mais je n'en fais rien. J'ai donc essayé de vaincre cela grâce à ce projet :

Dans ce court métrage, je raconte l'histoire de Etienne, jeune adulte, qui a perdu sa petite amie, Camille, et qui revit en boucle plusieurs moments de sa vie car il est en réalité incapable de la laisser partir et aller de l'avant. Le style absurde me permet de relever le caractère ridicule de certains instants de notre monde bien crédible pourtant, comme celui de devoir continuer de vivre sans notre âme sœur par exemple. Ce financement me permettrait de m'assurer de représenter tous les détails de ce court métrage, détails qui sont la clé de lecture de l'évolution d'Etienne.

Dans ce court métrage, je tente de relever le caractère absurde de recommencer à vivre normalement après la disparition d’un être cher. Spécialement lorsque cette personne représente toute sa vie, et que sa disparition semble injuste. Pour mettre en valeur ceci, j’ai choisi de me tourner vers le genre de l’absurde. Je me suis notamment inspiré des films de Quentin DUPIEUX, comme Réalité et Au poste, pour le premier au niveau de la structure globale et pour le deuxième de l’ambiance. 

Je n’ai donc pas cherché à avoir une structure chronologique ni cohérente, afin d’appuyer la stagnation du personnage principal dans cet état de morosité. De plus les décors sont plus à voir comme des étapes dans son deuil que des situations réelles. Chaque lieu lui offre la possibilité de pouvoir accepter un peu plus la disparition de Camille et d’aller de l’avant. 

  • Pour l’ambiance, le bar sera le lieu le plus intimiste, celui où Etienne finira par se confier de lui même. J’aimerai donc me rapprocher de l’ambiance de My Blueberry Nights, de Wong Kar-wai afin de rappeler cette ambiance intimiste, mais aussi scinder le décor en deux, et donc déjà séparer Camille et Etienne dans le cadre. 

  • Pour celle de la soirée, le but est de se centrer sur Etienne et des personnages avec lesquels il a des interactions. La lumière met en avant ces personnages, et les figurants restent plus dans l’ombre, éclairés par des lumières d’ambiances. 

  • Enfin l’ambiance extérieure a pour but de contrebalancer avec l’ambiance contrastée et colorée de la soirée. J’aimerai approcher la photographie de Jesse Rieser.  

-
G a

ETIENNE, le personnage principal est un jeune homme, la vingtaine, assez introverti. Il n’a pas l’air triste mais il semble dans sa bulle la plupart du temps. Il semble confiant et lui même seulement lorsqu’il est avec Camille. 

CAMILLE est le souvenir de la copine d’Etienne. Elle est la personnification de son blocage. Elle est toujours avec lui, ce qui lui semble normal. Il ne se rend pas compte qu’il n’arrive pas à la laisser partir et la garde près de lui. 

Elle est pétillante et contraste avec Etienne. C’est elle qui le fait parler et avancer dans les différents décors pour lui faire comprendre ce qu’il ne va pas. Mais ça ne reste qu’un souvenir d’Etienne, c’est lui qui comprend de lui-même ce qui ne va pas, et donc qu’il se voilait la face avant. Elle porte le thème principal du court métrage, à savoir qu’elle était tout pour Etienne, et qu’il lui semble impossible d’avancer sans elle. 

À quoi va servir le financement ?

Dans un premier temps, l'argent récolté servira à louer des décors et en adéquation avec le ton et le style graphique du film. Les principaux décors du film seront :

  • Un Bar 
  • Une soirée dans un appartement 
  • Une salle de cinéma
  • Un champ 

C'est un point crucial qui permettra de donner au film un aspect beaucoup plus professionnel et ainsi renforcer l'ambiance absurde que je souhaite faire dégager de ces séquences. Comme je l'ai dit plus tôt, les décors sont des étapes sur le chemin d'Etienne vers l'acceptation. Chacun d'eux lui offre une chance d'aller de l'avant. C'est pour cela que malgré les situations improbables qui pourront s'y dérouler, j'ai besoin d'avoir des lieux réels et crédibles pour donner un sentiment de réel. 

Le financement servira également à s'assurer le bon fonctionnement de tous les détails du court métrage, qui agiront dans l'arrière plan : 

  • En effet, dans l’intégralité du court métrage, Camille n'apparaît pas lors des champs contre champs. Quand la caméra est sur Camille, Etienne est en amorce, mais Camille n’apparaît que lorsque la caméra est sur Etienne. C’est une autre façon de faire comprendre que c’est bel et bien le souvenir de Camille qu’il n’arrive pas à laisser partir. 

 

  • La nourriture tout au long du court métrage représente son déni de la situation. Il a très faim mais refuse de manger, avant finalement de comprendre et de laisser l’assiette qui l'attend depuis le début. Ici aussi, sa commande qui n’arrive qu’au moment où il n’en veut plus veut simplement dire qu’il est le seul à pouvoir accepter la situation, qu’une aide extérieure n’est pas possible. 

 

  • Enfin tout au long du court métrage, le format de l’image passera lentement de 2.35 à 16.9. Ce changement de format a pour but de souligner le retour au réel d’Etienne, qui passe l’intégralité du court métrage devant un film dans une salle de cinéma, perdu dans ses pensées. Et c’est ce moment, seul avec lui même qui lui permet de comprendre ce qui le bloque pour aller de l’avant. De l’ordre du ressenti. 

Pour finir, l'argent récolté permettra de financer le matériel vidéo, et plus particulièrement la lumière. En effet, cela permettra de bien reproduire les intentions lumières dont je parle un peu avant, et donc, pour réussir cela, il faut louer pour plusieurs jours un matériel vidéo et lumière consèquent. Je ne peux pas donner le détail du matériel envisagé maintenant, cela se décidera selon l'évolution de la collecte. 

À propos du porteur de projet

Je m'apelle Ian, j'ai 21 ans, et j'ai commencé à m'intéresser au cinéma et au monde de l'image au Lycée en intégrant l'option cinéma. J'ai pu grâce à celle-ci développer ma culture cinématographique, et apprendre les bases de la construction d'un film. De l'écriture au montage, en passant par le tournage, qui a été ma partie préféré de ce travail. 

J'ai donc décidé de me tourner vers une formation "image", pour m'améliorer dans ce domaine et pouvoir aller plus loin dans le monde de l'audiovisuel. J'ai donc fait un BTS audiovisuel option image et j'ai continué avec une spécialisation de réalisateur. Avec cette dernière étape, j'ai pu me profesionnaliser dans la mise en scène, ainsi que dans la construction d'un projet audiovisuel. 

Tout au long de mon parcours, j'ai toujours écrit des idées de courts métrages, sketchs courts, clips, longs métrages, que je voulais faire naître. Beaucoup de ces projets ce sont lancés, certains ont conclus avec de très bonnes surprises, comme les projets présents sur ma chaine YouTube : la série ALORS ou le court métrage C'est mon film qu'on projettera. J'ai aussi réalisé des clips pour des artistes musicaux comme Alex100 ou Luce, car je fais également de la musique depuis que je suis enfant, et la réalisation axée sur la musique me plaît beaucoup. 

Et malheureusement certains projets n'ont jamais vu le jour, comme par exemple une première version d'ETIENNE, qui s'est soldée par l'abandon du tournage. Et oui ! Parfois on échoue et on ne parvient pas à faire ce qu'on veut. Mais malgré tout, je ne me suis pas découragé et c'est pour cela que j'ai décidé de revenir, mieux préparé à l'assaut de ce projet. 

 

 

Share Suivez-nous