BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

ESSAI DU BOUT DU MONDE

Aidez-nous à transformer un essai solidaire et international !

À propos du projet

Qui aurait-cru que le rugby puisse un jour imposer les rebonds capricieux de son ballon ovale au pays du roi Pelé ou au beau milieu des tours de béton ?

Essai du bout du monde c'est l'histoire de 12 joueuses de rugby issues de quartiers prioritaires de la Seine-Saint-Denis  qui s'engagent dans la préparation d'une rencontre solidaire avec 12 joueuses originaires de la plus grande favela de São Paulo. En juin 2019, elles accueilleront leurs homologues brésiliennes et se lanceront à leurs côtés dans une tournée sportive et culturelle à travers la France. De Paris à Bayonne en passant par la Rochelle, Bordeaux et Lons, elles joueront sous le même maillot des matchs de rugby à 7 contre des équipes locales, au contact desquelles elles découvriront les richesses culturelles de régions méconnues.

En amont et à l'issue de leur voyage, elles iront à la rencontre de la jeunesse de leur territoire pour raconter leur histoire et en inspirer beaucoup d'autres. Auréolées du statut d'ambassadrices d'un sport auquel on associe encore trop souvent des stéréotypes de genre, elles produiront des vidéos de sensibilisation et participeront à l'animation de 6 cycles scolaires, de 10 ateliers pédagogiques, et d'un festival culturel au coeur de leur quartier.

Avec Essai du bout du monde  nous faisons le rêve que toutes les jeunes filles seront un jour convaincues qu'elles ont leur place sur un terrain de rugby.

A quoi va servir le financement ?

Le soutien de nos partenaires (Fondation de France, Fondation SNCF, Fondation Sodebo, Entreprise Sade, Fédération Française de Rugby...etc.) a permis de financer les billets d'avion de nos 12 co-équipières brésiliennes et leur staff, ainsi que l'ensemble des actions de sensibilisation que nous menons depuis janvier 2019 au sein du quartier des Courtillières à Pantin.

Cette campagne ulule nous permettra de financer l'ensemble des trajets internes de notre tournée. Avec 6000 euros nous pourrons financer un parcours de plus de 2000 km que nous réaliserons en 9 jours au volant de 4 mini-bus. Neuf jours pour promouvoir le sport féminin et se confronter aux meilleures équipes féminines du sud ouest-de la France.

 

En dépassant notre objectif et en atteignant les 8000 euros nous pourrons financer des visites culturelles dans chaque région visitée. Monter en haut de la tour Eiffel, embarquer dans un voilier pour une excursion à la découverte du Bassin d'Arcachon, surfer les vagues de la côte Basque... autant d'activités qui feront de ce voyage une aventure unique.

 

À propos du porteur de projet

Le Rugby Olympique de Pantin est une association implantée sur un territoire de Seine-Saint-Denis marqué par les inégalités sociales et les difficultés de vie d'une importante partie de la population. En 2016 nous avons redéfini notre projet associatif pour  ancrer notre action dans les réalités de ce territoire, en tournant notamment nos actions de formation  et de développement vers les publics issus des quartiers prioritaires qui nous entourent. A notre plus grande surprise les premières et les plus nombreuses à nous rejoindre ont été les jeunes filles, dont  le rugby à éveiler la curiosité et la volonté de s'affranchir des stéréotypes. 

Au même moment, en janvier 2016, le coordinateur de note école de rugby a rejoint pour une mission volontaire de 6 mois l’institut Rugby Para Todos pour découvrir le projet social ambitieux qu’il développe depuis 2005 au sein de la favela de Paraisópolis (São Paulo). A son retour, nous nous sommes aperçus que notre approche et notre travail au sein du quartier des Courtillières à Pantin s’inscrivaient dans le même esprit, celui de faire du sport un levier de réussite et d’accomplissement pour des jeunes socialement en difficulté. De plus, le partage de nos expériences respectives nous a permis de constater que les jeunes femmes des favelas et des quartiers prioritaires de la Seine-Saint-Denis étaient enfermées dans leur environnement quotidien, et éloignées de la pratique sportive, par les mêmes barrières physiques et intellectuelles. Le projet d’échange entre nos deux associations s’est ainsi construit autour de cet enjeu de cohésion sociale et d’un vecteur commun : le rugby, sport extrêmement viril dans l’imaginaire collectif qui permet de casser tous les stéréotypes et tous les interdits de genre.

Share Suivez-nous