BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Espace Naturel de Médiation Animale

L'enfant et l'animal : qui apprivoise l'autre ?

À propos du projet

NOUVEL OBJECTIF ... 6 000 €

Nous venons d'atteindre le premier palier de 4 000€, ce qui permet de financer 6 mois de salaire pour notre premier salarié. 

Alors, si vous le voulez bien, nous allons continuer pendant les 18 jours restants, afin de prolonger son contrat jusqu'au 31 décembre 2017 : il nous faut atteindre 6 000€, soit 150%.

On peut y arriver, car le compteur affiche 549 visites, pour 61 contributeurs ! Aucun doute que pour diverses raisons, ce projet en a intéressé beaucoup, et que l'on peut espérer de nouveaux dons pour compléter notre projet !

Alors, parlez en entre vous, et rappelez vous que toutes les contributions, même modestes, sont les bienvenues !

Avec l'association Les Hérissons, participez au financement d'un projet de médiation animale en Corse, pour aider des jeunes en difficulté psychologique à retrouver confiance et estime de soi au contact avec les animaux.

Situation géographique

Nous sommes situés à Bastelicaccia, village à 10km d'Ajaccio, en Corse du Sud.

L’historique

En 2004 un groupe de travailleurs sociaux de Corse du Sud constate l’absence de structure en Corse pour l’hébergement de certains jeunes confiés à l’Aide Sociale à l’Enfance,  suivis par le service de pédopsychiatrie d’Ajaccio. Ils créent  l’association Loi 1901 “Les Hérissons”, définissant ainsi dans ses statuts son objet social : « Cette association a pour but de créer et de gérer un ou plusieurs lieux de vie non traditionnels, accueillant des enfants et adolescents dont les troubles psychiques rendent impossible le maintien en famille ou en famille d’accueil »

Pourquoi  LES HERISSONS ?

C’est Schopenhauer, au XIXème  siècle, qui écrit cette parabole pour illustrer la difficulté des hommes à établir et maintenir  un lien social au sein d’un groupe.

 « Par une froide journée d’hiver un troupeau de hérissons s’était mis en groupe serré pour se garantir mutuellement du froid par leur propre chaleur. Mais tout aussitôt ils ressentirent les atteintes de leurs piquants, ce qui les fit s’écarter les uns des autres. Quand le besoin de se réchauffer les eut rapprochés de nouveau, le même inconvénient se renouvela, jusqu’à ce qu’ils trouvent la bonne distance qui leur rende la situation supportable (...).La distance moyenne qu’ils finissent par découvrir et à laquelle la vie en commun devient possible, c’est la courtoisie."

C’est cette notion de ‘’bonne distance’’ que nous avons voulu mettre à l’œuvre en créant un lieu où chacun réapprend à vivre avec les autres, dans le respect de sa singularité.

En mars 2010, le lieu de vie Casa di Ricci (traduction en corse de ‘’Maison de Hérissons’’) ouvre ses portes à 6 jeunes entre 12 et 18 ans, pour un accompagnement éducatif et thérapeutique. Le projet comporte deux objectifs principaux :

1 - un accompagnement à la vie quotidienne, chacun suivant ses possibilités, pour accéder à plus d’autonomie. Jeunes et éducateurs partagent les tâches quotidiennes : cuisine, entretien de la maison et du jardin, courses, etc …

                               Le potager en mai                                                       Biberon pour un orphelin ...

2 - la création pour les jeunes et par les jeunes, d’une ferme thérapeutique.

En effet, ayant utilisé pendant 6 ans le support éducatif d'activités agricoles et de soins aux animaux, sur un grand terrain de la campagne ajaccienne, l’équipe éducative a constaté les bienfaits tant physiques que psychologiques, qu'apportent un cadre naturel apaisant et le contact avec les animaux.

Si certains jeunes sont scolarisés, d'autres sont en rupture scolaire. Les activités de jardinage, de bricolage et de soins aux animaux leur sont donc proposées pour leur redonner goût à des activités simples qui servent de support à la relation éducative. Ils réapprennent ainsi chaque matin à se lever et se préparer pour participer à la vie du lieu de Vie.

Les animaux les attendent, ont faim, soif, besoin d'être propres (litières et abreuvoirs  nettoyés, brossage des toisons…)  C'est à leur tour de leur apporter des soins, du réconfort. Ils acceptent des animaux ce qu'ils ne supporteraient pas d'un humain, et le contact physique avec l'animal les apaise et les réconforte à leur tour !

 En 2015, un éducateur fait un stage à l'Institut Français de Zoothérapie et  s'initie aux techniques d'activités de médiation animale auprès des publics  handicapés. Son enthousiasme, en découvrant toutes les possibilités que  recouvrent ces techniques, nous conforte dans la poursuite de notre projet,  et dans la recherche de fonds pour le mettre en place.

De la FERME THERAPEUTIQUE à l’ESPACE NATUREL DE MEDIATION  ANIMALE

 Nous souhaitons maintenant développer ce projet de médiation animale  avec plus d’animaux et ouvrir l'accueil à TOUS les enfants des structures  spécialisées de la région ajaccienne ou corse, quelques heures par  semaine ou plus, suivant les besoins qui seront évalués par les équipes éducatives. L’espace naturel de médiation animale sera classé dans la catégorie ACM,  soit Accueil Collectif de Mineurs (validé par la Direction de la Jeunesse et  des Sports). Nous faisons actuellement les démarches administratives pour  obtenir l'habilitation et demander l'autorisation d'ouverture.

 L'Agence Régionale de Santé de Corse nous a accordé une subvention et  nous demande de finaliser le projet pour le mois d'avril 2017.

A quoi va servir le financement ?

Pour ouvrir ses portes au public, il faut effectuer des travaux d’aménagement  importants sur le terrain agricole, que le budget du Lieu de Vie ne peut pas financer. Ce projet a reçu plusieurs aides financières :

En 2012, une première demande de subvention à  la fondation Adrienne et Pierre SOMMER, qui soutient les projets de médiation animale, a permis la construction d’un chalet d’accueil et d’un bâtiment de 3 boxes pour les équidés.

 C’était un premier (grand) pas : il fallait ensuite aménager le chemin d’accès, sécuriser le terrain, amener l’eau agricole, et refaire clôtures et portail.

En 2015, un projet d’action est présenté à divers organismes de Corse, avec peu de résultats.

En affinant le projet en 2016, nous sommes arrivés à un total de 16 400€.  La somme est donc réunie pour finaliser les aménagements. Et les travaux ont repris depuis le mois de décembre 2016. Le réservoir d'eau a été nettoyé et couvert, l'abreuvoir est maintenant installé, et la zone d'accueil sera bientôt clôturée. Les sanitaires sont commandés, ainsi que tout le matériel pour l'adduction d'eau et la terrasse couverte en cas de pluie. Les jeunes participent activement à ces travaux, car ils ont hâte d'accueillir les nouveaux animaux : un poney, deux lamas, des chèvres naines ... On y ajoutera plus tard des canards d'ornement et des poules naines. 

Alors, à quoi va servir le financement ? 

Il manque maintenant le financement  d'un emploi  dédié uniquement à cet Espace Naturel. En effet, si  certains jeunes du Lieu de Vie, accompagnés d'un éducateur, ont assuré quotidiennement l'entretien du poulailler du Lieu de Vie, les soins à l'âne et l'entretien du verger et du pré, l’augmentation du nombre d’animaux, et l’accueil de nouveaux publics nécessite une embauche, d’abord à mi-temps la première année, dont le coût est évalué à 6 800€ (prime pour un contrat aidé déduite). Un premier objectif de 4 000€ va nous permettre de faire un contrat aidé de 8 mois. Si nous dépassons cet objectif, nous pourrons prolonger ce contrat jusqu'à la fin de l'année 2017.

Cette nouvelle activité thérapeutique de médiation animale ne peut que susciter un énorme intérêt auprès des différents établissements d’éducation spécialisée de la région ajaccienne, voire de toute la région Corse.  Et nous sommes donc persuadés qu’au bout d'une année de fonctionnement expérimental, nous  aurons convaincu  les partenaires financiers de pérenniser ce premier  emploi en janvier 2018. 

À propos du porteur de projet

Sur cette photo quelques unes des personnes de l'association les Hérissons et de l'équipe du Lieu de Vie, qui soutiennent ce projet en m'accompagnant dans le développement, pas à pas, de ce projet de médiation animale.

Je m'appelle Ghislaine Risso. Je suis éducatrice spécialisée et j'ai travaillé pendant 27 ans dans un Centre de Jour pour enfants présentant des troubles du comportement et de la personnalité.

Interpellée par le fait que certains de ces enfants ne pouvaient plus être accueillis en famille d'accueil, en internat ou en foyer du fait de leurs grandes difficultés, et restaient trop longtemps hospitalisés en service de pédopsychiatrie, j'ai voulu créer un structure d'accueil à mi-chemin entre les structures déjà existantes (familles d’accueil, internat médico-social, maisons d’enfants), qui pourrait accueillir leurs particularités et les aider à recréer un lien social. La structure LVA (Lieu de Vie et d'accueil), petit établissement de 5ème catégorie, répond bien à ce besoin, de par son accueil limité à 6 places, et une équipe éducative spécialisée. J’ai donc passé un diplôme de Cadre de l’Intervention Sociale pour pouvoir assurer la conduite de ce projet.

J’ai vécu avec eux pendant 6 ans dans une grande maison à la campagne, aidée de 4 salariés qui partageaient mes convictions et mon enthousiasme. C’est une expérience inoubliable, riche en moments forts : moments difficiles, voire crises et remise en cause, mais surtout moments de partage, d’émotions, et de bonheurs, grands et petits.

Maintenant à la retraite, je profite de mon temps libre pour développer le projet de médiation animale avec plus d’animaux, et une ouverture à tous les jeunes qui peuvent bénéficier de cette nouvelle thérapie : pas besoin de partir nager avec les dauphins aux USA ! Un âne, un poney, un lama sont des animaux aux qualités idéales pour pratiquer la médiation animale. Dans un cadre tranquille, apaisant, les jeunes en souffrance se détendent, profitent d’un espace sécurisé et sécurisant, et peuvent créer un lien avec l’animal qui leur permettra de s’ouvrir au monde.

Pour mieux nous connaître: http://les-herissons-bastelicaccia.fr

Pour en savoir plus sur la médiation animale: http://www.fondation-apsommer.org/

FAQ