Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

Epyllion

Un jeu de rôle pour dragons petits et grands, de 7 à 777 ans

À propos du projet

Une menace que nous, dragons, avions fini par oublier, plane sur Dragonia. En chacun de nous est enfoui le germe de la Noirceur, qui attend patiemment de prendre racine dans nos doutes, nos peurs et nos chagrins. Bien qu'à peine sortis de l'œuf, vous devez, toi et tes camarades de couvée, protéger Dragonia des ténèbres grandissantes... et découvrir le véritable sens de l'amitié.

– Tass l'Immense, membre du Conseil

 

Epyllion est un jeu de rôle dans lequel chaque joueur incarne un jeune dragon grandissant dans un monde de dragons. Ensemble, les joueurs définissent les détails de leur vie quotidienne, en rebondissant sur les idées de chacun, pour écrire l'histoire de Dragonia et forger sa destinée.

Dans la littérature antique, le mot « epyllion » désigne un court poème épique, une courte épopée écrite dans la tradition de l'Illiade ou de l'Odyssée. Epyllion est donc un jeu dans lequel de jeunes héros défendent bravement leur monde contre une menace mystérieuse tout en explorant des contrées merveilleuses ; une épopée que votre groupe va construire au fil des sessions de jeu !

Epyllion est conçu pour produire des histoires dans le même ton que celles d'Harry Potter ou de Percy Jackson, ce qui le rend idéal pour réunir petits et grands et jouer en famille. Au fil des parties, vous pourrez ainsi aborder des thèmes sérieux comme la trahison, la perte ou les ravages de l’égoïsme, mais aussi laisser vos jeunes dragons découvrir un monde plein de magie, de fantaisie et d’espièglerie.

Le système de jeu « propulsé par l'apocalypse » assouplit la barrière entre le rôle de meneur de jeu et celui de joueur en invitant chacun à participer à la création du monde et des ficelles de l'intrigue grâce à des mécanismes qui permettent de stimuler la création d'un type d'histoire donné (ici, une épopée draconique). Les dés sont utilisés pour déterminer si la conséquence d'une action risquée est bénéfique, néfaste, ou quelque chose entre les deux, plutôt que de simplement indiquer un succès ou un échec en fonction d'un niveau de compétence.

Epyllion

Matériel de jeu

La campagne

Origine et équipe

 

 

L'île de Dragonia

L'île de Dragonia est le fief de la civilisation draconique depuis l'aube des temps. Elle est peuplée de toutes sortes de créatures, hybrides de nos animaux « terriens ». Ses forêts ou ses savanes résonneront donc des miaulements des chapillons qui virevoltent entre les fleurs et du couinement des soulibris butinant les coquelicots pour produire leur fromage de pollen. Les eaux agitées de son littoral laisseront parfois apparaître les ailerons des redoutables requinges en quête de banapoulps, leurs proies favorites. Il n'y a pas de bestiaire pré-établi ni d'atlas détaillé à l'avance : les mécaniques de ce jeu propulsé par l'apocalypse invitent les joueurs à collaborer à la création d'un monde merveilleux.

 

Le Grand Conseil

 

L'écho du battement d'ailes gigantesques résonne constamment sur les plateformes qui donnent sur les salles du Grand Conseil, alors que des dragons vont et viennent, apportant des nouvelles des provinces éloignées. C'est là que les Grandes Maisons se réunissent pour administrer et régir Dragonia ensemble. 

Les Grandes Maisons Draconiques sont chargées de surveiller le monde et de maintenir les places fortes qui ont été construites en l’honneur de dragons des temps anciens, dont l’influence se ressent encore aujourd’hui. Leur rôle est aussi de protéger Dragonia de la Noirceur, même si beaucoup croient aujourd'hui que les prophéties de Flyreign ne sont rien d'autre que les radotages d'un héros à l'article de la mort.

Chaque maison joue un rôle qui lui est propre, et les drakes prennent très au sérieux les traditions de la Maison au sein de laquelle drils ont été élevés, même si les circonstances les forcent parfois à se rebeller contre leurs ainés.

Brynback, la maison d'Acier
Le dévouement de la maison d’Acier à la préservation des traditions ancestrales et des structures politiques actuelles de Dragonia lui a valu son surnom de « maison noble ».

Kebros, la maison de Rubis
La maison de Rubis est souvent surnommée « la maison déchue » à cause du rôle qu'elle a joué durant la guerre des Ténèbres.

Myndoth, la maison de Chêne
Les membres de la maison de Chêne sont souvent surnommés « les gardiens des secrets » car leurs valeurs traditionnelles sont la préservation du savoir et l'échange de rituels secrets.

Rothscar, la maison d'Or
Les membres de la maison d’Or vouent toute leur énergie (physique et mentale) à la création de structures à couper le souffle aux quatre coins du continent, si bien qu’elle est souvent surnommée « la maison des architectes ».

Semscale, la maison de Jade
La maison de jade est souvent surnommée « la maison aux mille voies » parce qu'elle encourage les dragons à rechercher l'illumination, quelle que soit la direction que drils empruntent.

Tessith, la maison de Diamant
Depuis la perte de ses forteresses durant la guerre des Ténèbres, la maison de Diamant est surnommée la « maison sans foyer ».

 

La guerre des Ténèbres

Malgré sa beauté et sa grâce, Dragonia est le foyer de la Noirceur. Il y a des milliers d'années, Dragonia a combattu la Noirceur lors de la guerre des Ténèbres. Les dragons se sont défendus héroïquement et ont finalement prévalu, mais le grand oracle Flyreign a prédit que la Noirceur reviendrait un jour. La plupart des dragons rejettent cette prophétie et croient dur comme fer que, mis à part quelques créatures corrompues, Dragonia est à l'abri de toute menace, mais ceux qui écoutent attentivement savent que la Noirceur s'étend inexorablement...  

 

Les livrets de personnage

Dans ce jeu, vous allez jouer un jeune drake qui s'appuie sur la force de l'amitié pour combattre la Noirceur. Pour vous permettre de vous plonger dans l'histoire au plus vite, la création de personnage est guidée et stimulée par le livret choisi. Pour en avoir un aperçu, les livrets sont téléchargeables ici.

 

La Tête brûlée

Le ciel n’est pas une limite pour toi. Quand tu vises suffisamment haut, tu accomplis de grandes choses, que tu n’aurais jamais crues possibles. Parfois la précipitation peut te faire perdre la tête ; ne t’envole pas si haut que cela te ferait oublier ceux qui te respectent et t’admirent. Les amitiés que tu entretiens te donneront la motivation et toutes les quêtes dont tu auras besoin pour garder ton cœur et tes ailes occupés.

Ce drake tout feu tout flamme est accompagné de son compagnon animal hybride ! Le livret de la Tête Brûlée stimule l’imagination du lecteur dans la création d’un compagnon unique et attachant, et pave la route pour l’invention autour de la table d’une faune variée et originale. 

Le Façonneur

Tu sais que la vraie beauté n’est pas tape-à-l’œil, et tu as compris que l’art, c’est beaucoup de travail et d’acharnement. Il est important pour tous les grands façonneurs de se souvenir que leur métier est une pratique dangereuse : beaucoup se sont laissé emporter par leurs obsessions. Tes amis t’aident à garder les pieds sur terre dans ta recherche de la perfection.

C'est un ingénieur, un artisan, un artiste, ou les trois à la fois. Dril façonne Dragonia à la poursuite d'un idéal ou pour des raisons bassement matérielles. 

L'Érudit

Tu travailles dur pour en apprendre le plus possible. La connaissance c’est le pouvoir, et tu combats pour la gagner et la protéger. Il est parfois difficile d’équilibrer ta passion pour le passé et ta vie au présent, mais tu ne veux rater aucune aventure... ou amitié. Après tout, les héros de tes histoires ont un jour déposé leurs parchemins et sali leurs écailles.

Ne sortant jamais sans sa sacoche lestée de vieux ouvrages pleins de rituels antiques et de récits épiques, dril y trouvera souvent la solution aux problèmes du présent.

L'Adepte de la nature

Tu connais la vraie splendeur de la nature. Les créatures sauvages chantent une chanson familière qui te rapelle ton foyer, et elles t’entendent rugir comme elles entendraient rugir un des leurs. Mais que représente Dragonia pour toi ? Peut-elle être aussi ton foyer ? Seule ton amitié avec tes semblables peut te faire percevoir la valeur de la culture draconique, et te faire réaliser la promesse d’une vie entre deux mondes.

C'est un adorateur de la nature, qui fera usage de sa capacité à communiquer avec les animaux, voire les plantes et les pierres, et qui sera tiraillé entre son amour de la nature et son appartenance à la civilisation draconique.

L'Oracle

Les ténèbres te parlent depuis ton plus jeune âge. Tu vois l'horreur approcher et tu travailles activement à la combattre, mais souvent les autres ne te croient pas et ne te font pas confiance. Tu t'es rapproché de la Noirceur pour apprendre ses secrets, mais n'oublie pas qui sont tes vrais aliés. L'amitié que tu entretiens avec les membres de ta couvée est la lumière qui t'empêche de sombrer dans les ténèbres. 

Guidé par ses vision prophétiques, dril découvrira qu'il faut parfois plonger dans la Noirceur pour mieux la combattre.

Le Guerrier

Tu es noble et fort. Dragonia est ton foyer et tu combats pour le défendre. Tu es un exemple pour tes semblable, mais essaie de ne pas toujours porter le monde sur tes épaules. Tes amis sont forts et habiles ; donne-leur une chance et drils te surprendront.

Le Guerrier n'est pas juste un combattant-né, c'est avant tout un être noble, fier et chevaleresque, qui protège les faibles et fait respecter les traditions.

 

Les pierres d'amitié

Les pierres d'amitié sont des jetons que l'on utilise dans le jeu pour représenter la force de l'amitié entre les dragons-joueurs. 

Chaque dragon-joueur admire particulièrement une vertu, comme le courage, l'honneur, la curiosité ou l'ambition. À chaque fois qu'un personnage-dragon voit un autre personnage-dragon témoigner des qualités associées à cette vertu, il lui donne une pierre d'amitié pour symboliser le renforcement du lien qui les unit. Les pierres d'amitié sont utilisées dans deux mécaniques de jeu : l'entraide et la magie des Lunes. 

L'entraide : chaque pierre d'amitié d'un autre dragon-joueur que vous détenez vous permet d'augmenter les chances de parvenir à l'aider.

La magie des Lunes peut accomplir à peu près n'importe quoi, mais y faire appel est un acte périlleux pour les jeunes drakes. Drils peuvent néanmoins augmenter leurs chances de réussites en dépensant des pierres d'amitié, qui sont alors rendues à leur propriétaire. En grandissant, l'accès à la magie des Lunes devient plus aisé, mais chaque passage à un nouvel âge coupe l'accès à la magie de l'une des Lunes. En vieillissant, les dragons deviennent donc très puissants mais peu polyvalents : l'utilisation des pierres devient de moins en moins nécessaire, mais en revanche il devient confortable, pour certaines tâches, de faire appel à des couvées de jeunes drakes soudés par une forte amitié. 

 

Les cinq lunes

Les lunes qui illuminent le ciel de Dragonia ont une importance culturelle et magique inimaginable : la relation entre les dragons et leurs gardiens lunaires a toujours été très forte, ce qui se reflète dans l'art et les traditions draconiques. La Magie des Lunes n'est offerte qu'à ceux qui demandent leur aide, mais elles se montrent généreuses et bienveillantes envers ceux qui recherchent leur pouvoir. 

 

Grandir

Dans Epyllion, progresser, c'est grandir. Après avoir obtenu assez d'expérience, les drakes vont passer d'un âge à un autre et devenir plus grands, plus matures et plus puissants. Les autres dragons les traiteront avec plus de respect, et leur relation au reste du monde évoluera également.

Mais, et c'est peut-être le plus important, c’est à l’occasion de ces changements que la connexion des jeunes drakes aux cinq lunes deviendra plus étroite et plus spécialisée. Les plus jeunes dragons sont liés aux cinq lunes, mais drils les perdront une par une en grandissant. Les plus âgés des dragons ne sont plus liés qu’à une seule lune, mais cette connexion est profonde et puissante, ce qui leur permet d’accomplir des prouesses magiques incroyables, sans le soutien de l’amitié.

Epyllion se distingue également d’autres jeux de rôles en prévoyant, dès le début, que l’histoire se terminera. Quand les dragons-joueurs auront fini de grandir, leurs aventures toucheront à leur fin, et ils accèderont au statut de Mystique (de gigantesques statues de pierre de lune qui délivrent leur sagesse aux jeunes dragons, mais uniquement en réponse à une question) ou d’Ancien (les serviteurs éthérés et muets des lunes, qui n’obéissent qu’à la volonté de la magie et manient une puissance prodigieuse).

 

L'Encyclopædia Draconica

Compilée à partir d'un véritable trésor de grimoires, rouleaux et parchemins, l'Encyclopædia Draconica rassemble l'intégralité du savoir draconique. Créatures, légendes, lieux mystérieux... Une mine d'informations se cache dans ses pages, attendant d'être découvertes par des dragons audacieux, ou tout simplement curieux.

Chacune des entrées de cet ouvrage décrit un aspect de Dragonia et inclut une manœuvre spécifique qui peut être ajoutée au jeu. Voici quelques exemples d’entrées que vous pourrez y trouver :

  • Le cœur de l’Arbre de la Sagesse, par Marissa Kelly : L’Arbre de la Sagesse est plongé dans un profond sommeil depuis des temps bien antérieurs à la guerre des Ténèbres. Rapportez-lui son cœur pour sauver le destin de la forêt contre les agents de la Noirceur.
  • Le Kraken, par Mark Diaz : Les krakens sont des créatures dangereuses, si énormes qu’elles peuvent avaler les plus anciens dragons d’un seul coup de mâchoire. Voguez sur les mers qui entourent Dragonia, et essayez de garder la tête hors de l’eau.
  • Le Miroir Stellaire, par Brendan Conway : Un miroir sombre, dont les reflets argentés murmurent des promesses de victoires et de défaites. Faites descendre les étoiles jusqu’aux dragons et laissez leur mystérieuse lumière vous baigner.

Il s'agit d'un livre à part dans l'édition américaine originale, mais dans cette version française nous faisons le choix de réunir le livre de règles et l'encyclopédie dans un seul ouvrage

Les dracocartes

Est-ce qu’il vous est déjà arrivé de devoir improviser un personnage non-joueur (PNJ) et d’avoir une grosse panne d’inspiration ? Les dracocartes sont là pour vous éviter ce genre de souci. Chacune décrit un personnage créé par Marissa Kelly, illustré par Jason Poole, et coloré par Juan Ochoa. Pour chaque dragon, vous découvrirez son portrait, son nom, son âge, sa Maison, sa profession, son caractère, les lunes auxquelles il a encore accès, et ce qu’il souhaite par-dessus tout. Tout ce dont un Maître Dragon a besoin pour incorporer rapidement un PNJ dans une session d’Epyllion !

La version originale américaine comprend 28 cartes. Dans le cadre de cette campagne de financement participatif, nous espérons pouvoir financer la création de nouvelles cartes.

 

Contreparties

Les contreparties se répartissent en deux catégories: les âges (drake écailles neuves, drake ailé, dragon dents-longues, etc...) et les trésors (la sacoche, le trésor...). Les âges sont conçues comme des contreparties principales (l'ouvrage en PDF ou PDF + impression, les dracocartes), et les trésors permettent d'ajouter des éléments annexes (dés, pierres d'amitié, ...). Il est important de noter que sur Ulule, contrairement à d'autres plateformes de financement participatif, il est techniquement possible de prendre autant de contreparties différentes que l'on souhaite jusqu'à atteindre la somme totale investie.

 

 

Objectifs

Selon le chiffre atteint par la campagne, certaines contreparties peuvent évoluer et d'autres pourront être débloquées.

Palier initial

Si la campagne parvient à réunir 3 000 €, nous pourrons publier le livre de règles ainsi que l'Encyclopædia Draconica réunis en un seul volume de 250 pages format letter (21,6 × 27,9 cm), en PDF et en impression à la demande. Les dracocartes seront quant à elles disponibles uniquement en PDF. 

 

Cartes imprimées

Si la campagne parvient à réunir 4 500 €, nous pourrons également proposer les dracocartes en version imprimée. Les contreparties dragon barbu et dragon ancien viendront s'ajouter aux contreparties déjà disponibles.

 

Couverture originale

Si la campagne parvient à réunir 5 500 €, nous pourrons financer une couverture couleur originale réalisée par Angela quidam Deschand.

 

Deux fois plus de dracocartes

Le paquet de dracocartes de la version originale US compte 28 cartes. Si la campagne parvient à réunir 7 000 €, nous pourrons faire passer ce chiffre à 55 cartes en sollicitant différents artistes pour créer des cartes supplémentaires. 

 

Livre tout en couleur

Si la campagne parvient à réunir 9 000 €, il devriendra possible de remplacer l'impression avec intérieur en noir et blanc par une édition entièrement en couleur, sans surcoût pour les souscripteurs

 

Vers l'infini, et au-delà

Au-delà de 9 000 €, il deviendra possible d'augmenter la rémunération de toutes les personnes ayant participé au projet, que ce soit pour la traduction, la mise en page ou les illustrations.

 

Inspirations

Parmi les œuvres qui ont inspiré Epyllion, on peut compter Spyro the Dragon, My Little Pony : Les amies, c’est magique, et Le Seigneur des Anneaux. Ce jeu s’inspire également d’autres jeux propulsés par l’apocalypse comme Apocalypse World, Monsterhearts, Dungeon World, et bien d’autres.

À quoi va servir le financement ?

Le présent financement a principalement pour objet de permettre la parution en français du jeu Epyllion, créé par Marissa Kelly et édité en langue anglaise par Magpie Games. L'argent que nous espérons réunir est destiné à rémunérer le travail de traduction et de mise en maquette. 

L'ouvrage sera en grand format (21,6 cm x 27,9f cm) pour environ 250 pages, avec couverture rigide. Les impressions se feront à l'aide d'une plateforme d'impression à la demande, un choix que nous avons déjà fait lors de campagnes précédentes, pour de multiples raisons. Il nous permet notamment :

  • De nous affranchir de certains risques inhérents aux relations avec les imprimeurs : retard, désengagement, malentendus... 
  • De garantir la disponibilité des ouvrages dans le temps : pas de rupture de stock possible.
  • De gérer efficacement les expéditions et les éventuelles réimpressions en cas de défaut sur le produit ou le colis.
  • D’offrir des frais de port raisonnables même à l’international puisque le site avec lequel nous travaillons dispose de centres de distribution dans de nombreux pays. Si votre pays n'apparaît pas dans la liste des frais de port possible, envoyez-nous un message et nous le rajouterons.
  • D’éviter le gâchis malheureusement commun dans le monde de l'édition, avec des livres qui dorment pendant des années pour être peut-être détruits un jour...

Cependant, le recours à l'impression à la demande est aussi transparent que possible, car c'est nous qui nous chargerons de déclencher les expéditions : ce n'est pas un lien vers l'impression à la demande à prix coûtant que nous fournissons, mais bien le produit lui-même.

Nous espérons aussi, si votre soutien est au rendez-vous, financer la création de contenu original, notamment de nouvelles cartes de dragons-non-joueurs, voire éventuellement une édition limitée du livre, entièrement colorisée

À propos du porteur de projet

L'équipe est constituée de :

Guy Blavin, chef de projet et éditeur. J'ai traduit le jeu Masques : une nouvelle génération pour l'éditeur indépendant 500 nuances de Geek et je participe ponctuellement à différents projets d'adaptation et de création de jeux. Pour le présent projet, je me concentre plus particulièrement sur l'arbitrage, le contrôle qualité, la traduction du livre de base et la présentation du jeu à travers l'organisation de parties dans des conventions ou sur des tables virtuelles.

 

Marie Viala, assistante d'édition et traductrice. Passionnée de jeux de rôle, j'ai rejoint Guy dans son premier projet, Légendes des Éléments, pour apporter une qualité professionnelle au texte produit. Je serai notamment en charge de la traduction de l'Encyclopédie Draconique, ainsi que de la gestion de certains aspects de la campagne. 

 

Angela quidam Deschand, designer graphique et illustratrice, avec option « fanatique de dragons, dinosaures et de jeux de société rapides et coopératifs ». Je suis entrée dans l'univers du JdR par l'horreur cosmique, mais je n'ai jamais oublié ma passion des créatures écailleuses ! Je m'occuperai sur ce projet principalement des aspects graphiques (mise en page, colorisation), et de la création d'illustrations supplémentaires si le palier est atteint.

 

Share Suivez-nous