Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

BURKINA FASO, ENTRE LA MERE ET L'ENFANT

Projet de film documentaire

À propos du projet

« Burkina Faso, entre la mère et l’enfant » est un projet de film documentaire porté par Richard Léonard.

Je compte suivre l’association « Enfance Solidarité » une organisation reconnue d’utilité publique lors de sa prochaine mission au Burkina Faso, au mois de Novembre 2016. Mon objectif est, sur place, réaliser un documentaire dont l’idée est de faire un état des lieux de la condition de l’enfant et des femmes à Ouagadougou, capitale du pays ainsi que dans les villages les plus reculés. A travers des partenariats entre la France et le Burkina Faso, je mettrai à l’honneur les dispositifs (hôpitaux, maternités, centre d’aides sociaux) et donnant la parole aux usagers.

Le tournage aura lieu sur trois semaines, au mois de Novembre ; Le montage de janvier à mars 2017; une avant-première en avril 2017.

Pourquoi le genre documentaire ?

En voulant m'inscrire dans le réel, en m'accrochant à des histoires, en ayant le besoin de capter la vie, le genre documentaire est le plus propice.

J'emprunterai un axe d'approche et une méthode empruntés à l'ethnographie et à la sociologie.

À quoi va servir le financement ?

Le projet est soutenu par RFLDoc, qui assurera notamment le prêt du matériel neéssaire au  projet. (caméras, banc de montage, édition DVD et Blu-Ray)

Le financement est essentiellement répartie entre le déplacement (billets d'avion, trajet en voiture sur place entre les différents villages) et les cadeaux pour les enfants sur place (brosses à dent, cahier, stylos).

À propos du porteur de projet

Passionné par l'audiovisuel, je suis investi depuis des années dans de multiples associations, tantôt réalisateur ou régisseur, tantôt cadreur et monteur. En 2010, mon premier film était une quête autour de l'avenir de jeunes enfants des rues au Maroc et en Roumanie. (à voir ici). Depuis j'ai eu l'occasion de travailler sur plus de quinze films traitant de la sauvegarde de la langue locale en recueillant de nombreux témoignages. Actuellement, je suis bénévole actif de Corrèze Télévision, où je suis amené à gérer les bénévoles, les reportages et les émissions.