Attention, notre site pourrait mal s'afficher ou mal fonctionner sur votre navigateur.
Nous vous recommandons de le mettre à jour si vous le pouvez.

Mettre à jour
Je ne peux/veux pas mettre à jour mon navigateur
BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

À cheval entre filles et loups

Randonnée à cheval itinérante entre mère et fille depuis la frontière italienne jusque dans le Jura sur la trace de la progression du loup.

À propos du projet

L'appel de l'aventure et la curiosité ont abouti à un beau projet, à cheval sur les traces du loup. Entre mère et fille, nous allons tenter d'en apprendre plus sur cet animal qui ne laisse personne indifférent.

 

 

Qui oserait se lancer à la poursuite de la trace du loup ? Et pourquoi ?

_____________________________________________________________

Quel tracé Anne-Sophie et Thaïs vont-elles suivre ? 

 

_____________________________________________________________

Quelles sont les difficultés auxquelles nos cavalières vont être confrontées ?

_____________________________________________________________

Pourquoi avoir choisi cette période ?

_____________________________________________________________

En quoi vous sentez-vous concernées par la problématique du loup dans nos régions ?

_____________________________________________________________

Comment et pourquoi les cavalières de la Petite Montagne vont-elles nous ramener des images de leur voyage ?

_____________________________________________________________

Nous avons comme projet, ma fille Thaïs Perrod (17 ans) et moi-même Anne-Sophie Obellianne Perrod (47 ans), de vivre une aventure à cheval. Nous souhaitons partir de la frontière Italienne à cheval en autonomie (avec un cheval de bat) pour remonter sur la trace de la progression du loup jusque dans le Jura ou une meute est actuellement en train de s'installer. Nous voulons partir début août, pour environ 6 semaines et sur un itinéraire de 500 à 600 km environ. Ce qui motive notre projet :

-          Regarder et entendre comment les propriétaires d’animaux font pour vivre avec le loup. En effet, ce prédateur attaque principalement les ovins mais aussi les chevaux. Nous avons l'exemple il y a moins d'une semaine dans la drome et plus précisément dans la région du Diois où 4 chevaux se sont fait tuer en une nuit.

-          Vivre une aventure mère-fille et parcourir les beaux paysages des montagnes de l'Est de la France

-          Revenir en ayant quelques éléments de réponse tels que : Comment peut-on protéger nos animaux de ce prédateur ? Quelles stratégies marchent ? Quel facteur motive ses attaques ?

En parcourant les régions du Mercantour, de la Drome, du Vercors, de la Chartreuse et du Plateau des Glières nous souhaitons rencontrer les éleveurs, les personnes qui gèrent les espaces naturels et la biodiversité, les touristes… Nous voulons les questionner sur leurs ressentis,  les expertises scientifiques réalisés et leurs expériences personnelles. Notre but est d’aborder ce sujet dans sa globalité sans jugement ni parti pris. L'avenir ne nous donne d'autre choix que de vivre avec le loup.

Ce projet sera filmé dans l’idée de restituer dans leur intégralité les informations que nous aurons récoltées pendant ce voyage. Nous espérons, qu’au delà de l’aventure et des beaux paysages, que ce projet serve aux propriétaires d’animaux et notamment de chevaux. La présence du loup est un sujet sulfureux. Quelles sont les peurs qui se cachent derrière tout cela ? Qu’est ce que cet animal cristallise dans sa représentation pour être autant motif à polémique ? Nous aimerions présenter toutes les facettes des différentes réalités que les gens vivent à travers cet animal ainsi que leurs diverses façons de réagir sans aucun jugement de notre part. Nous voulons toujours avoir un regard bienveillant sur les autres, leurs idées et leurs réactions quelles qu’elles soient.

À quoi va servir le financement ?

Le but du financement participatif serait de nous permettre d'avoir de quoi vivre en autonomie avec nos chevaux et d'acquérir du matériel performant dans le but de produire un reportage qualitatif.
Nous aimerions, à l'aide de la plateforme Ulule et de votre aide, nous procurer des selles pour nos chevaux, des caméras, des panneaux solaires miniatures pour charger ces dernières, des caisses de bat, du matériel de camping adéquat (nous allons dormir dehors durant tout le projet !), une somme suffisante qui nous permettrait de nourrir nos trois chevaux et ainsi que nous durant 45 jours etc.. 

Nous avons déjà un sponsor qui nous soutiens, un producteur de film Jurassien qui nous épaule concernant la réalisation du film et avons reçu la bourse du Festival du Film d'Aventure de Lons-le-Saunier (Jura).

Seulement, afin de pouvoir nous investir vraiment à 100% dans notre projet, nous aurions besoin d’un soutien financier supplémentaire. Rejoignez l'aventure et apportez votre pierre à l'édifice !

À propos du porteur de projet

À cheval depuis l'âge de 8 ans, Anne-Sophie Obellianne a été cavalière de concours de saut d'obstacles et de complet puis guide de tourisme équestre et enseignante.
Également comportementaliste, et titulaire notamment du Brevet fédéral d'Equitation éthologique 2 (BFE EE2, diplôme fédéral qui reconnait la compétence à enseigner les savoirs éthologiques), elle a fondé La cavalerie de la petite montagne, centre de tourisme équestre et lieu de formation situé en plein cœur du Jura, qu'elle dirige depuis 16 ans avec son mari. Dans l'un des secteurs les plus sauvages de ce département appelé la " Petite Montagne ", à 700 mètres d'altitude, elle élève le plus naturellement possible une vingtaine de races rustiques de chevaux.

 

Share Suivez-nous