BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Ensemble(s)

Un film-documentaire réalisé par Margaux Chouraqui

À propos du projet

Ensemble(s), qu’est-ce que c’est ?

« Ensemble(s) » est le défi posé à une génération. Celle qui doit choisir entre le rejet de l’Autre -les réfugiés- ou son acceptation ; entre leur intégration dans l’Europe ou la désintégration de l’Union ; entre la paix ou la guerre. Un dilemme terrible où se mêlent humains, religions, cultures, traditions. Il faut choisir. Les Européens n’ont plus d’autres choix. 

Pourquoi ce film ?

« Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre ». La citation nous vient du britannique Winston Churchill, et résume parfaitement la situation dans laquelle se trouve aujourd’hui l’Europe. Avec la crise des réfugiés, l’Histoire se répète sur le continent : des murs se dressent en Grèce, en Bulgarie, en Hongrie, en Autriche ; l’extrême droite arrive au pouvoir ; le fantasme d’une invasion musulmane hante les esprits. Un million de réfugiés sur cinq cents millions d’européens, la goutte d’eau pourrait donc faire déborder le vase.

« Ensemble(s) » est un film ou plutôt la photographie d’un moment charnière, celui où notre continent est sur le point d’enterrer son projet universel de rapprocher les peuples, autour des valeurs européennes de tolérance et d’ouverture au monde. Et pourtant les européens ont bâti l’UE pour ne plus jamais endurer la guerre et l’exil, comme ces réfugiés qui attendent aujourd’hui en Turquie.

Les Européens n’ont plus le choix et doivent désormais choisir entre l’intégration des réfugiés ou la désintégration de l’Union. L’Europe est née des crises qui ont terrassé le continent, et doit se réinventer avec la crise des réfugiés.

Pourquoi votre soutien compte ?

Européens, nous avons besoin de vous ! Ce film est un projet pour l’Europe qui doit être porté par les européens ! 

Il y a urgence. 

Au lendemain du Brexit,

A l’heure où PEGIDA (Les Européens Patriotes Contre l’Islamisation de l’Occident) gagne chaque jour plus de soutiens en Allemagne,

Alors que les hongrois organisent un référendum sur les quotas des migrants en octobre,

Il y a urgence de partir à la rencontre de la majorité silencieuse des européens dès la rentrée prochaine en Allemagne, en Croatie, en Hongrie, en Grèce et en Bulgarie !

C’est pour cela que nous avons besoin de vous.

Nous avons d’ores et déjà l’appui moral d’organisations reconnues d’utilité publique comme la fondation Robert Schuman, Tocqueville, Européens Sans Frontières, Open Society. Mais c’est d’abord votre soutien, celui des européens qui fera vivre le film.

Retrouvez ici quelques liens pour plus d'informations sur ces organismes :

http://www.robert-schuman.eu/fr/

http://www.europeenssansfrontieres.eu/fr/

http://tocquevillefoundation.org

www.opensocietyfoundations.org

Des murs se dressent

Un million de réfugiés sur cinq cents millions d’européens : la goutte d’eau pourrait faire déborder le vase.

Avec la crise des réfugiés, l’Histoire se répète sur le continent : des murs se dressent ; les populistes sont aux marches du pouvoir ; le fantasme d’une invasion musulmane hante les esprits.

Les Européens n’ont plus le choix et doivent être à la hauteur de la grande épopée européenne, un rêve de l’humanité, une démocratie à l’échelle d’un continent, où les droits de l’homme font loi.

C’est la responsabilité de la nouvelle génération, celle qui n’a pas connu la guerre sur le continent, de consolider un « Ensemble » de pays réunis autour des valeurs européennes de tolérance et d’ouverture au monde.

  1. LA MAJORITÉ SILENCIEUSE
  2. L’ÉLITE
  3. LES RÉFUGIÉS

De Paris à Istanbul, à travers dix pays du continent, « Ensemble(s) » confronte la crise des réfugiés à la mémoire du continent européen, grâce à des archives, qui rappelleront que l’Europe a toujours été une terre de migrations, au gré des soubresauts de l’Histoire.

Trois voix

« Ensemble(s) » part à la rencontre de trois voix emblématiques des clivages de l’Europe : la majorité silencieuse, l’élite, les réfugiés.

  • La majorité silencieuse

D’Allemagne jusqu’en Bulgarie, le film remonte la route des Balkans empruntée par les réfugiés pour rejoindre l’Europe, et part à la rencontre de ces européens confrontés dans leur quotidien à la crise des migrants.

Ils témoignent sur des images de leur quotidien présent et de leur mémoire collective. Ces invisibles qu’on ne voit pas mais qu’on entend vivent sur une route chargée d’Histoire.

  • L’élite

    Intellectuels, politiciens, membres du clergé, ce sont tous des européens convaincus. L’élite sera interviewée « les yeux dans les yeux », comme si elle interpellait les Européens sur leur devoir de mémoire.

  • Les réfugiés

A Istanbul, les réfugiés sont en transit, en quête d’un avenir meilleur, ces syriens, ces afghans, ces africains ont tous les yeux braqués sur l’Europe aux frontières infranchissables. Là où ils espèrent pouvoir vivre librement sans être persécutés. Là où des peuples se sont réunis autour d’un socle de valeurs universelles, quelque soit leur langue, leur couleur, leur religion. Là où ils croient que les droits de l’homme ont encore une réalité.

À quoi va servir le financement ?

Où ira votre argent ?

Votre argent va servir à financer le tournage de la majorité silencieuse. Afin de recueillir les témoignages d'européens et retranscrire au mieux cette expérience humaine, notre équipe veut prendre le temps des rencontres. C'est pour cela que la réalisatrice accompagnée de son monteur partiront à deux pour remonter cette route des réfugiés d'Allemagne jusqu'en Turquie en voiture. Ils passeront par Dresde, Dachau, Roszke, Vukovar,  jusqu'a Orestiada en Grèce et Elhovo en Bulgarie à quelques pas de la frontière turque. 

Afin de réaliser ce voyage, nous avons des postes de dépenses incompressibles :

- 600 euros pour l'essence

- 200 euros par jour pour la nourriture et l'hébergement

- 600 euros pour le retour en bateau de Grèce jusqu'en Italie. 

Nous avons besoin aussi de l'aide indispensable d'interprètes dans chaque pays, pendant les deux jours de repérage / tournage.

Nous nous arrêtons dans 6 villes frontalières et nous aurons donc besoin d'un minimum de 1800€ pour payer les traducteurs. Il faut aussi compter 100€/jour pour leurs frais de déplacements et d hébergement. Nous évaluons donc à 3000 euros les dépenses minimales liées aux traducteurs locaux. 

Pour récapituler : 

- pour 20 jours de tournage à travers l Europe, nous avons besoin de 4000 euros de frais de nourriture / hébergement 

- 1200€ de déplacements.

- 3000€ pour les traducteurs locaux.

C'est pour cela que nous comptons sur votre soutien pour lever entre 4000 et 8000 € ! 

À propos du porteur de projet

L’auteur-réalisatrice Margaux Chouraqui

Après des études consacrées à l’Europe au King’s College de Londres, Margaux Chouraqui rentre à Paris pour faire Sciences-Po, et entame dès sa sortie une carrière de reporter. Elle a notamment travaillé pour France 24, Canal + et M6 avant d’intégrer la rédaction du magazine d’actualité C dans l’air sur France 5 présenté par Yves Calvi.

Retrouvez sa page Viméo ici :

http://vimeo.com/margauxchouraqui

Les producteurs

Une co-production inédite entre

  • Michel Rotman, fondateur et directeur de la société Kuiv Productions, producteur depuis plus de trente ans de grandes séries documentaires politico-historiques. Il a dernièrement produit « Le Pouvoir » sorti en salles en 2012, le récit des huit premiers mois de la présidence de François Hollande,

  • Et Ossi Productions, une jeune société de production audio-visuelle impliquée dans de nombreux projets politiques et culturels. Elle a récemment co-produit avec Européens Sans Frontières le film « Europe Man, Help ! » diffusé dans toutes les salles Pathé Gaumont et sur France Télévisions.