BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTube

Aidez-nous à démasquer les aliments avec nanos !

Près de 200 produits potentiellement contaminés par les nanos dont M&M’s, Hollywood, Freedent, Airwaves, Skittles, Têtes brûlées, LU, etc

À propos du projet

1er OBJECTIF -> Grâce à vous, nous avons collecté les 10 000€ nécessaires à la réalisations d'analyses de produits susceptibles de contenir des nanoparticules !!

2eme OBJECTIF -> + 5 000€ soit 15 000€ au total pour mettre en ligne un site identifiant les quelques 200 produits suspects. Merci de votre aide.

 

M&M’s, Hollywood, Freedent, Airwaves, Skittles, Têtes brûlées, LU... près de 200 produits potentiellement contaminés par des nanoparticules avec le dioxyde de titane (E171) !

Pourquoi cette enquête sur les nanoparticules ?

M&M’s, Malabar, Hollywood, Freedent, Airwaves, Skittles, Têtes brûlées, LU, Vahiné… commercialisent des confiseries utilisant un additif fortement suspecté d'être présent à l'état nanoparticulaire, le "E171". Ces industriels semblent vouloir cacher l'utilisation de nanoparticules dans de nombreux produits alimentaires, alors qu’elles constituent un danger pour la santé et l’environnement.

1er OBJECTIF -> 10 000€ : Réussi !!

Grâce à ce premier objectif et pour stopper les nanos qui sont en train d’envahir les assiettes à notre insu, nous allons pouvoir :

  • mener l'enquête afin d'identifier les produits susceptibles de contenir des nanoparticules ;
  • financer des analyses par un laboratoire indépendant afin de prouver que les industriels cachent bien l'utilisation de nanoparticules ;
  • médiatiser ce scandale sanitaire et environnemental afin de faire pression sur les responsables économiques et les décideurs politiques et obtenir l'interdiction de cette nano-contamination.

 

2eme OBJECTIF -> + 5 000€ : 15 000€ au total

Nous souhaitons mettre en ligne un site permettant de référencer les produits suspectés de contenir des nanoparticules, tout en offrant la possibilité aux internautes d’interpeller les industriels de la malbouffe.

Ce nouvel outil est un moyen d’obliger le lobby de l’agro-alimentaire à plus de transparence. Nous faisons le pari qu’en levant un coin du voile, le regard citoyen les obligera à retirer les adjuvants susceptibles de contenir des nanoparticules dangereuses pour la santé et pour l’environnement.

Pour l'heure, alors même que les industriels ont l'obligation réglementaire d'étiqueter les produits contenant des nanoparticules, aucun produit ne fait apparaître le terme [nano] sur l'etiquette !!

Pour financer ce nouveau site (le graphisme, le développement, la mise en ligne…) mais aussi pour nous aider à enquêter dans les supermarchés et ainsi collecter le maximum de données sur les produits suspects, nous avons besoin de collecter 5000 euros supplémentaires.

Nous espérons pouvoir compter sur votre soutien.

 

 

Les nanoparticules sont dangereuses

Ce qui fait la caractéristique des nanoparticules, c’est leur taille ; de l’ordre du milliardième de mètre. Elles peuvent franchir les barrières physiologiques (intestin, cerveau, reins…) et s’accumuler dans le corps et l'environnement. A cette échelle, les substances sont aussi plus réactives et peuvent acquérir une toxicité spécifique. : 

  • effets cancérogènes ;
  • dysfonctionnement de l’ADN ; 
  • inflammations chroniques ;
  • mort des cellules ; etc.

Des scientifiques n’hésitent plus à les comparer aux fibres d’amiante.

Faisons la lumière sur cette technologie dangereuse, insuffisamment évaluée, peu réglementée et complètement inutile pour le consommateur !

L'enquête d'Agir pour l'Environnement

En découvrant les dangers des nanoparticules sur la santé et l'environnement, nous avons voulu savoir quels produits en contenaient pour :

  • faire connaître les produits contenant des nanos et ainsi éviter de prendre un risque inutile ;
  • exiger des industriels un retrait rapide des nanos,
  • demander au gouvernement un moratoire sur les nanos dans les biens de consommation, à commencer par l’alimentation des enfants.

Malheureusement, bien que la réglementation européenne oblige les industriels à indiquer clairement une mention [nano] sur l’emballage des produits commercialisés, l’omerta règne : nous n’avons pas réussi à trouver un seul produit étiqueté !

Pour identifier les produits alimentaires contenant des nanoparticules, nous avons scruté la liste des ingrédients de milliers de produits dans une quinzaines de supermarchés. 

Focus sur le E171

Notre première cible - parmi tant d'autres - le dioxyde de titane, ce bien mystérieux "E171", fortement suspecté d'être utilisé à l'échelle nano-particulaire :

  • Depuis 2006, une agence de l'Organisation Mondiale de la Santé classe le dioxyde de titane "cancérigène probable 2B par inhalation" ;
  • Le Professeur Jürg Tschopp (biochimiste) n'hésite plus à affirmer qu'avec "le dioxyde de titane, on se retrouve dans la même situation qu'avec l'amiante il y a 40 ans" !!!
  • L'institut sanitaire des Pays-Bas (RIVM) vient d’alerter sur les risques des nanoparticules de dioxyde de titane pour le foie, les ovaires et les testicules !

E171, dans quels produits ?

Après enquête, nous suspectons près de 200 produits contenant des nanoparticules, dont la moitié est destinée aux enfants ! Les enfants sont les premiers exposés alors qu’ils sont particulièrement sensibles du fait d'un organisme en plein développement. Parmi ces produits, nous retrouvons : M&M’s, Malabar, Hollywood, Freedent, Airwaves, Skittles, Têtes brulées, LU, Vahiné…

Le dioxyde de titane, sert… à blanchir la couleur du bonbon ou le rendre plus brillant !

Autrement dit, nous sommes les cobayes d'une simple exigence marketing ! 

 

A quoi va servir le financement ?

De la suspicion aux analyses indépendantes

Seules des analyses révélant la présence de ces nanoparticules dans l’alimentation sont à même de faire reculer l’industrie de l’agro-alimentaire en apportant une transparence qui fait pour le moins défaut aujourd’hui.

En juin dernier, Agir pour l’Environnement a mené des analyses révélant la présence de nanos dans 4 produits alimentaires choisis au hasard... ces analyses ont connu un vaste retentissement médiatique : une du Monde, article dans le Canard Enchaîné, etc.

Les premières victoires !

Depuis, certains des industriels ciblés, pris en défaut de non étiquetage des produits, ont pris des engagements (ou sont en passe de le faire) en vue de retirer ces matières de la composition des produits vendus. Les autres industriels doivent suivre !

C'est là que vous intervenez !

Ces premières victoires nous amènent à envisager de relancer une nouvelle série d’analyses afin de maintenir la pression sur les industriels de l’agro-alimentaire et à pousser les pouvoirs publics à faire respecter le peu de réglementation en la matière.

Attention, si nous n'atteignons pas les 10 000€, nous ne pourrons pas recevoir vos dons. C'est le principe du tout ou rien : nous comptons sur vous !

 

Les contreparties de remerciement et déduction fiscale

Tout don effectué à Agir pour l'Environnement ouvre droit à une déduction fiscales de 66% du versement dans la limite de 20% de ses revenus déclarés. 

Pour 10€ ou plus :
(Seulement 3€ après réduction d'impôt)

--
L'adhésion à Agir pour l'Environnement pour une année ;
+ un reçu fiscal pour déduire de vos impôts 66% du montant de votre don ;
+ nos campagnes cartes-pétitions pendant 1 an envoyées chez vous ;

Pour 30€ ou plus :
(Seulement 10€ après réduction d'impôt)
--
TOUTES les contreparties précédentes ;

  • + LE FILM en vidéo à la demande visionable 24h : "Nanotechnologies : la révolution invisible" (valeur 4.99€)
  • + un autocollant "Stop aux nanos" ;
  • + un badges "Stop aux nanos" ;
  • + 2 cartes postales.

Pour 60€ ou plus :
(Seulement 20€ après réduction d'impôt)

--
TOUTES les contreparties précédentes ;

  • + LE LIVRE "Nanomatériaux et risques pour la santé et l'environnement - Soyons Vigilants !" d'AVICENN (valeur 7 euros).

Pour 100€ ou plus :
(Seulement 34€ après réduction d'impôt)
--
TOUTES les contreparties précédentes ;

  • + LE LIVRE "L'alimentation en otage" de José Bové et Gilles Luneau (6.10€) ;

Pour 500€ ou plus :
(Seulement 170€ après réduction d'impôt)

--
TOUTES les contreparties précédentes ;

  • + UN REPAS BIO et SANS NANOS avec l'équipe,
  • + une  invitation personnelle à la présentation des mesures,
  • + et une formation d'une heure sur la question des nanos avec deux spécialistes.

Pour 1 000€ ou plus :
(Seulement 333 € après réduction d'impôt)

--
TOUTES les contreparties précédentes ;

  • + une surprise :) !

 

À propos du porteur de projet

Agir pour l'Environnement est une association de mobilisation citoyenne. Elle mène des campagnes visant à faire pression sur les décideurs économiques et responsables politiques. L'association compte plus de 5000 adhérents et s'appuie sur un réseau électronique constitué de près de 500 000 contacts.

Pour en savoir plus sur nous et nos actions:

En juin dernier, Agir pour l'Environnement a rendu publique des analyses faisant apparâitre la présence de nanoparticules de titane et d'oxyde de silice dans des produits alimentaires. A la suite de cette première mondiale, les industriels ciblés par notre enquête se sont engagés (ou sont en passe de le faire) à retirer les nanoparticules de leur proparation.

L'enquête d'Agir pour l'Environnement a apporté une transparence nécessaire, transparance qui a eu pour effet d'amener les industriels ciblés à réagir afin d'éviter un boycoot des consommateurs, très sensibles à la nano-malbouffe.

FAQ

Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à contacter le porteur du projet.

Poser une question Signaler ce projet