BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp /* ULULE BRAND LOGOS */

Les enfants de Hamelin

réécriture d'un conte

À propos du projet

Les images présentées ici ne sont pas extraites du court métrage, car aucun décor ni personnage n'a encore été fabriqué. Il s'agit de réalisations que je présente pour vous donner une idée de l'univers plastique et de la qualité de réalisation des images.

Résumé:

Il était une fois un joueur de flûte qui sortit des égouts d'une ville qui ne laissait plus passer les étoiles . Après s'être extirpé du tuyau, la créature s'assit, dos aux gratte-ciels puant et noirs, et sortit une flûte. Et il joua. Malgré la cacophonie de klaxons et de sirènes, il joua. Jusqu'à ce que la ville commence à s'éteindre. Petit à petit, les bruits s'évanouirent derrière le morceau de l'étrange personnage, et l'on vit arriver de toute pars, une foule s'avancer pour l'entendre jouer.

Croquis du décor

Le projet :

Le scénario est une réécriture du conte allemand Der Rattenfänger von Hameln ( le joueur de flûte de Hamelin). L'action se passe dans une ville à l'image de la Métropolis de Fritz Lang, avec pour héros un être qui parle avec son souffle aux lèvres d'une flûte.

Le court métrage est né parce que, depuis que j'ai entendu ce conte gamin, je l'ai toujours eu en tête. Alors mon but est de raconter une histoire qui fait rêver, qui nous entraîne ailleurs pour une seconde au moins.

Et puis il y a aussi quelques questions en suspend dans le scénario: quelle place a l'art et le divertissement dans notre société? Quel avenir peut-on envisager à puiser toujours plus dans des ressources qui s'amenuisent? Pourquoi continue-t-on de faire des choix individuels et à court terme? Pourquoi s'impose t'on un rythme de travail si intense qu'il nous tue la santé?

En somme, j'aimerais pouvoir raconter une histoire à un public, qu'il la retienne, et qu'il s'en souvienne lorsqu'il aura le choix entre courir le midi pour retourner plus vite au travail, ou s'assoir et écouter son coeur battre. Un peu comme le personnage de Saint-exupéry :

"- Moi, dit le petit Prince, si j'avais cinquante trois minutes à dépenser, je marcherais tout doucement vers une fontaine..."

Les matériaux:

Plutôt que de décrire chaque élément de décor et ses matériaux, je vous laisse la liste non exhaustive des matériaux utilisés, amusez vous à imaginer !

  • Sable, terre, encre, tongs useés, carton, colle, fil de fer, tissu, cagette, gouache, farine, eau, bâche, gaine électrique, jean, lumières, cire, latex ...

L'ensemble des personnages et du décor seront réalisés en volume puis animés. Un certain nombre des fournitures à prévoir sont récupérables à droite à gauche, comme le carton, la terre, les cagettes, mais il y a des dépenses incompressibles.

   La musique:

    Le morceau joué par le joueur de    flûte sera une composition de flûte à calebasse, inspiré des morceaux de Wang Li (http://www.deezer.com/fr/artist/121780,Humide 1). Le morceau sera donc spécifique au court métrage et travaillé pour être en accord parfait avec les images. L'instrument quant à lui, a été choisi pour ses sonorités inhabituelles et son histoire.

    La technique:

    Le court métrage sera filmé avec un appareil reflex canon 1100 D, équipé d'un objectif 35 mm à focal fixe. Pour s'assurer une haute qualité de production, la prise de vue sera assistée par le logiciel Dragon Frame ( grâce à la version d'essai gratuite un mois!)

Chronologie du projet:

Etant étudiant, le projet se fera en parallèle des journées, éclairé à la bougie ou à la lumière de la lune. Il n'y a donc pas de planning de tournage fixe, mais un ordre de tâches: récolter les fonds, concevoir le personnage principal, concevoir le décor, puis les autres personnages, mettre en place l'éclairage, faire des tests, et enfin faire la prise de vue définitive.

À quoi va servir le financement ?

Les fonds récoltés serviront  à financer:

  • la confection des personnages ( le joueur de flute et les enfants)
  • le système d'éclairage
  • un fond vert
  • la machinerie interne au décor

Les personnages:

Le joueur de flûte sera notamment fabriqué en fil de fer ( 0.9 mm, 0.7 mm, 0.5mm et 0.35 mm). Une bobine coûte en moyenne 5 euros, et il en faudrait environ 6. La quantité et la diversité des fils permettent à la marionnette d'être à la fois souple et résistante.

Les enfants seront animés par un système de figurines interchangeables, c'est-à-dire qu'entre chaque image, on échange une figurine en place avec une autre plutôt que de faire bouger la première. En gros, pour animer un personnage qui marche en 24 images, il faut 24 figurines. Le financement va me permettre d'acheter des matériaux de moulage ( à hauteur de 50 à 100 euros, voir plus) permettant la reproduction en masse des enfants composant la foule.

L'éclairage:

                           L'éclairage d'un décor d'animation est essentiel dans l'expression de l'image. Un budget de 50 à 100 euros lui est donc attribué afin d'assurer la qualité du matériel utilisé. Une partie de ce budget permettra d'acheter desampoules, des fils et des piles 4,5 V qui serviront à créer un éclairage interne au décor.

Le fond vert:

                          Plutôt qu'utilisé une toile peinte, en arrière plan et sur les côtés pour étendre le décor, j'ai préféré choisir d'utiliser un fond vert. Celui ci nécessite entre 20 et 50 euros ( en fonction des vendeurs et de la qualité).

La machinerie:

                       Dans le décor, il y a une bouche d'égout d'où s'écoule constamment un petit filet d'eau. Pour éviter de gaspiller de l'eau, j'ai prévu un système de fontaine, permettant de laisser l'eau couler continuellement pendant les longues heures de tournage. Ce système nécessite notamment une pompe à eau, d'un coût d'environ 10 euros.

Le budget inclu également l'achat de peintures et de matériaux divers. Il n'est pas fixe et rigide, ce qui permet de palier aux éventuels soucis que je pourrais rencontrer ( un morceau de décor qui casse, un personnage qui ne supporte pas les manipulations répéeeés, etc). Le financement ne servira en aucune manière à mon usage personnel ( transports, nourritures) et sera exclusivement consacré à l achat de matériel utile pour le court métrage.

À propos du porteur de projet

Me voilà donc face à vous chers soutiens, famille, amis, à vous dire qui je suis, qui est derrière le projet...
J'aurais pu écrire un tract militant pour n'importe quel parti révolutionnaire, mais je vous appelle simplement à croire en moi.

Je suis un jeune qui rêve encore de pouvoir changer un petit bout de monde. Pas en criant ma rage, pas en écrivant des manifestes, plutôt en essayant d'atteindre un public et de lui laisser une trace de ce que j'ai à lui dire.

Ce projet est né d'une virulente envie de raconter des histoires, parce que les histoires c'est tout ce qui compte.

Je suis un étudiant en art du spectacle.

Je suis un peu écrivain, un peu cinéaste, un peu plasticien, un peu animateur, un peu réalisateur, et le tout ensemble ca donne ca:

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=8xdgnXn64Bw

Voici les liens vers mon travail, ils vous permettront de vous faire une idée de ce que j'ai déjà pu réaliser:

Au plaisir d'avoir de vos nouvelles.