BackBackMenuCloseFermerPlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

En Terres Sauvages

Un supplément pour Dungeon World par Jason Lutes

  • Une date, une vraie?

    Bonjour à tous,

    J'ai le plaisir de vous annoncer que le 5 août est officiellement réservé dans mon agenda pour réaliser l'emballage de En terres sauvages avec les compères Pierre-Yves Hainaux, Philippe Debar et Julien Broens. Et comme le bureau de La Poste de givet est ouvert le 6 août, nous avons officiellement une date d'envoi de vos contreprarties.

    Je dis: "Wouhou" avec mesure et délice, ne dis-je pas?

     

  • Quand le monde semble vouloir te donner tort...

    Bonjour à tou•te•s,

    J'ai bien vidé mon sac sur l'imprimeur de cartes la semaine dernière et voilà qu'il s'efforce de me donner tort (probablement inconsciemment, hein).

    D'abord j'ai reçu les épreuves pour le bon à tirer et, comment dire, la qualité sera au rendez-vous. 

    Ensuite, en révisant les épreuves, je me suis rendu compte qu'une carte comportait une grosse erreur. Et après un petit mail, ils ont bien voulu la changer. À ce stade ils auraient eu raison de refuser.

    Voilà. Faut savoir râler quand ça merde. Et il faut savoir flatter quand c'est mérité.

    À part ça, j'ai parfois l'impression que Dante a créé un huitième cercle pour les jeunes entrepreneurs...

  • Un planning, c'est pas fait pour être respecté...

    ... mais il y a des limites quand même.

    Je pourrais mettre la faute sur l'imprimeur (pour les cartes). Mais pas que. J'ai personnellement pris huit jour dans la vue sans m'en rendre compte. Et puis il y a les aller-retours incessants entre le prépresse de l'imprimeur, le commercial (qui est mon unique point d'entrée car le prépresse en charge de mon projet ne comprends que le flamand) et moi. Bref, dès qu'il y a un changement, ça prend minimum 3-4 jours. Et comme les instructions disponibles sur le site de l'imprimeur sont tout sauf claires et/ou à jour, il faut de nombreux aller-et-retours. 

    Bref, le planning a déraillé et c'est très très ennuyant car maintenant, c'est sûr, les envois auront lieu pendant les congés d'été. Et qui dit congés d'été dit beaucoup de gens absents. Donc, si vous partez en vacances et que vous n'avez personne pour réceptionner le colis pour vous, je vous prie de bien vouloir remplir le formulaire suivant:

    https://goo.gl/forms/ViI5gFjAwLUaNzVE3

    Rétroplanning (actualisé)

    • 15-28 mai : corrections et finalisations;
    • 29 mai: envoi à l'imprimeur;
    • 29-16 juin: corrections avec l'imprimeur (cette fois normalement c'est bon)
    • entre le 16 juin et le 9 juillet: réception des jeux du destin;
    • quelque part entre le 10 juillet et le 29 juillet: barbecue d'emballage.

    Sinon, j'ai déposé sur la dropbox les PDF finaux pour les Cartes du destin, et même le gabarit pour les étuis (pour bricoleurs avertis uniquement). Vous aviez reçu le lien dans un email précédent. Si vous ne l'avez pas conservé, n'hésitez pas à me contacter par mail.

    La prochaine fois que je posterai une news, ce sera pour vous annoncer que j'ai reçu les cartes, quand on emballe les colis et quand j'irai les poster.

    Un dernier mot...

    J'avais prévu une livraison en janvier 2018 et celle-ci va avoir 7 à 8 mois de retard. Cela me laisse un goût très amer dans la bouche. Les Jeux du Destin ont été un projet bien plus long, compliqué et épique que je ne m'y attendais. Ce trop long délai, c'est le prix de mon apprentissage, de quelques couacs éditoriaux et DeLaVraiVieQuiEstUneChienne™.

    Et donc je vous présente mes plus sincères et plates excuses pour ce délai.

    À bientôt!

  • Après le bout du tunnel, le sommet de la montagne

    Cette news est une copie d'un article paru sur mon site. Sauf que je vous mets quelques informations en plus. ;-)

    Parfois on se lance dans des projets fous. Genre les Cartes du destin.

    Heureusement, on ne le sait pas d’avance. Et tant mieux, sinon on pourrait se décourager avant même de se lancer et ce serait dommage. Car le chemin qu’on parcourt sur ce genre de projets, et bien souvent le résultat final, valent sacrément la peine. Un peu comme quand on se lance à l’assaut d’une colline. Et qu’on se retrouve à grimper une montagne. C’est long, on en chie, mais on apprend des tas de choses, on repousse ses limites; et qu’est-ce qu’on apprécie le paysage une fois là-haut!

    Comme vous le voyez sur cette carte, il me reste à faire la repasse orthographique.

    Et bien c’est exactement ce que je ressens maintenant. Je vois le sommet de cette imposante montagne que j’ai commencé d’escalader quand j’ai lancé le projet fou de faire les Cartes du destin pour En terres sauvages. Mais vu que j’ai appris plein de chose en cours de route, que j’ai rencontré et travaillé avec des auteurs et illustrateurs vraiment talentueux (et souvent très très sympas aussi), et que je suis super fier du résultat, ça en valait vraiment la peine. Ça valait ces litres de sueurs (et la bière bue pour compenser) et tous ces efforts (récompensés!) que j’ai mis dedans.

    Bientôt ces cartes seront corrigées et envoyées à l’imprimeur (je viens d'envoyer le lot complet pour révision chez Carta Mundi) et je pourrai souffler (et je connais des souscripteurs qui seront contents!).

    Un copain rôliste me faisait remarqué en jetant un oeil à un prototype de carte, il y a plus de six mois de cela, que j’avais enfin trouvé le dragon que je chassais. Et il avait raison! Je l’ai trouvé alors que je ne le cherchais même pas! Comme quoi, on en rencontre des choses au détour d’une montagne…

    Rétroplanning

    • 15-20 mai : corrections et finalisations;
    • 21 mai: envoi à l'imprimeur;
    • entre le 8 et le 15 juin: réception des jeux du destin;
    • quelque part entre le 15 juin et le 15 juillet: barbecue d'emballage sur ma nouvelle terrasse.
  • Vous voulez le mode d'emploi?

    Les cartes d'explication des Cartes du destin. Est-ce que ça vous semble clair ou pas?